. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La Plateforme bras de changement déclare son soutien aux amendements constitutionnels.

Lundi 10 Juillet 2017 - 00:01

Une initiative dénommée "plateforme bras de changement"  a tenu dimanche 9 juillet 2017, une conférence de presse, au sein de son siège social pour expliquer ses positions par rapport au referendum constitutionnel prévu le 5  Aout prochain. A cet effet, Mr Sid’ Ahmed O Baba, deuxième secrétaire qui assurait la présidence a souligné que leur plate forme, qui regroupe des jeunes de différentes tendances politiques soutienne bel et bien le programme du Président de la république Mohamed Ould Abdel Aziz, à travers les amendements  constitutionnels, issus du dialogue inclusif.

Dans le même sens,  M Lassana Demba Sow, secretaire chargé des questions économiques a expliqué que la plate forme est convaincue  des changements concrets  apportés depuis 2009, par le président de la république, c’est pourquoi elle le soutient aussi pour les amendements constitutionnels.
 

M Lassana a ajouté que « Les reformes proposées nous les trouvons justes et justifiées. Et dans un Etat démocratique comme la notre, les reformes sont indispensables. On ne peut pas être une société progressiste, démocratique et être conservateur. ».

Parmi les autres membres du bureau présent on peut citer entre autre Mohamed Sigane, secrétaire chargé des questions  politiques  et Ahmed Mohamed Yahya chargé de la communication.
 

Signalons que la "plateforme bras de changement"  est un courant politique issu de la majorité présidentielle. Elle est créée le 20 juin2017 par des groupes des cadres issus des différentes wilayas.

______________

 

Plateforme bras de changement

Communiqué

 

La scène nationale a connu un long état de rigidité stricte, dans lesquelles  les  conditions du jeu se caractérisent par des idées et  des pratiques sourdes, qui n’arrivent pas à pénétrer la voix de la lumière et qui ne sont innovatrices. Cette situation est restée généralement serrée  à cause des disciples et imitations aveugles, régies  par des règles de loi, qui seul nous avons  le droit de créer -  qui classifie la classe politique en deux catégories distinctes composées, de deux groupes fermés:

Les individus ayant des discours qui n’acceptent pas les opinions des autres quel que soit  la clarté de ses opinions et leur degré de sagacité, ou tout appel à la réforme quel que soit sa crédibilité, et il n'a pas été espéré dans une telle situation de mettre en œuvre un dialogue mûre ou d’atteindre un consensus national, cependant la situation générale du pays continue de se détériorer à tous les niveaux jusqu'en 2009.

 

Aujourd'hui, après que la situation politique a connu un remarquable rapprochement révolutionnaire entre la majorité et l'opposition, en raison des efforts fournis par les responsables de l’intérêt public, et parce que cette nouvelle vision pousse constamment à une plus grande cohésion et une action commune entre les spectres nationaux en plus des opportunités offertes à de la jeunesse en leurs nommant dans les postes leaders de l’état, une politique que nous avons commencé à récolter ses résultats positivement au niveau des indicateurs croissant de développement, nous nous sommes retrouvés dans plate-forme ‘’les bras de changement’’ obligé d'exprimer au peuple Mauritanien notre choix politique qui consiste à suivre  l'orientation politique et la gouvernance  poursuivie par Monsieur le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz, et de joindre la majorité politique qui le soutien.  En appréciant  toutes ce qui a été réalisé dans tous les domaines , sur le plan politique, social et économique du pays, sans renoncer à notre droit de donner des conseils et fournir des avis, sincèrement et honnêtement dans la direction de maintenir l’impulsion donnée pour obtenir plus d'intérêt au profit de la  patrie,  la nation Mauritanienne. ce que nous voyons au cœur de la politique de soutien de  Monsieur le Président, qui a toujours cherché tout ce qui est  digne et utile quelle que soit sa source, et dans ce contexte, et pour l’incarnation de notre position politique nous éclaircissons des avis sur certaines idées générales, dans l'appréciation et la critique de la scène nationale au temps actuel, y compris :

 

• la question des amendements constitutionnels: En principe, le débat sur l'admissibilité de la réalisation de ces modifications est pris pour acquis  après son passage à travers le dialogue national inclusif ,  devenant ainsi un choix national  et un lieu national de consensus, et non plus une tendance d’une masse  politique précise, en plus de  notre droit en tant que pays naissant de rechercher tout ce qui permet le développement de notre pays, qui ne sera réalisé qu’avec la modification et la mise à jour conformes aux changements et développements, se qui s’applique plus aux dispositions législatives qui ayant pour but principal et qui ont été approuvé pour la facilitation et l’organisation et non des obstacles qui entravent notre développement et nos intérêts.  , En ce qui concerne la   valeur et contenu de ses modifications dont parmi ses objectifs principal la création des conseils régionaux qui étant  manifestement avantageux  parce qu'ils permettront  de rapprocher les services publics aux citoyens et de gérer les affaires locales, qu'ils connaissent certainement mieux que tous, en plus d’un autre avantage qui est la  rupture de la forte centralisation qui prévaut dans tous les domaines, et qui tire tout le monde autour de la capitale Nouakchott et quelques grandes villes, ce qui a produit un défaut clair dans les niveaux du développement du pays, sans parler des  inconvénients sur le plan démographique, qui mettent sur les épaules de l'état des charges financières, des problèmes de sécurité, en outre  ses conseils régionaux permettront sans doute aux populations de s’installer dans leurs régions et de créer une activité économique qui contribuera à mettre fin au chômage et de favoriser la production locale.
 

En plus de cela on trouve que l'idée de se débarrasser du Sénat n’est que le début de l’élimination d’autres organismes qui touchent le  budget de l'État, ne fournissant aucun profit pour l’état, comme l’institution de l’intermédiaire de  la République, le haut Conseil islamique du Service, la Haute Cour de justice en répartissant leurs  tâches entre la magistrature et le conseil constitutionnel, au Comité économique et social et autres ..., et ceci en poussant vers une  intégration des secteurs gouvernementaux, l'intégration des intérêts internes , de rationaliser la gestion , les dépenses (constitutionnaliser l'autorité suprême de l'avis consultatif , des griefs qui sera chargé des missions du haut conseil islamique et l’intermédiaire de la République.
 

• Réécrire l'histoire nationale: Il est de notre droit en tant que nation, qui espère de  construire un avenir prospère  qui garantit son unité, de valoriser avec confiance son Histoire , sa civilisation ,les manifestation des pages lumineuses, qui est un patrimoine commun , une référence nationale ,une source d'enthousiasme et de fierté, parce que l'histoire de ce pays soumis à une campagne de dénigrement que des élites politiques ont contribué à sa favorisation, délibérément ou  par ignorance, nous voyons aujourd'hui dans la quête officielle d’éclaircir cette histoire  et la glorification des martyrs de la résistance, de contribuer au  renforcement de l’unité nationale , de le tissu social,  donc de s’orienter  vers un futur radieux avec  force et la fierté, nous allons aussi essayer de participer à ce travail National qui reflète positivement sur  la vision éclairée que nous partageons au sujet de l'ensemble des questions nationales.
 

• drapeau et hymne national : Nous Plate-Forme Bras de changement soutient  les  améliorations au drapeau national et l'hymne  national pour valoriser les sacrifices des martyrs de la résistance et d'encourager l'esprit de sacrifice dans la société mauritanienne.
 

Nous réaffirmons que notre soutien à l'orientation politique de Monsieur le Président, sera un soutien   rationnel, conscient et  enrichit des  points forts de la performance du travail gouvernemental et le développer, de soulever les défauts afin de mettre  les moyens nécessaires de réparer, et nous allons mettre tous les moyens humains, matériels et processus de notre potentiel dans le service de ses orientations , dans un effort à la contribution au développement du pays, cependant nos cœurs  resteront ouvert et nos mains tendues à tous les acteurs politiques nationaux, quelles que soient leurs positions pour discuter sur tous ce qui réalisera les options de développement majeur de la République  .

Vie La Plateforme  Bras de Changement

Vive la République

Vive la Mauritanie.

Oui aux changements aux amendements constitutionnels.

source essirage.net

 


 
 

 

 



 

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Août 2017 - 02:44 Les morts n’ont pas pu voter…

chroniques VLN | énergie/mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG/associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats/Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Pendant ce temps...

Recherche