. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

L’intégration c’est difficile…

Mercredi 15 Novembre 2023 - 12:53

L’intégration c’est difficile…
 
Vous devenez un local en Mauritanie lorsque vous percevez la température moins comme une insulte personnelle. Quand vous buvez du thé à la menthe au lieu de votre boisson traditionnelle, habituelle. Seuls les touristes boivent du café l’après-midi ou ceux qui ont voyagent ou rêvent ensemble d’ailleurs. Et vous pouvez déjà distinguer la qualité d’un thé juste après la première gorgée. Vous devenez local lorsque vous arrêtez de vous plaindre parce qu’on vous a posé un lapin ou qu’on vous a coupé l’eau alors que vous êtes sous la douche la tête pleine de savon.

Sinon lorsque vous ne lancez plus un grand « Ouf» si un délestage vous coupe un télétravail, une communication vitale, votre émission préférée à la télé en vous laissant à la merci des moustiques en pleine saison des pluies. Quand tu  t'échappes de table pour répondre à un appel la bouche pleine, mais que tu t'étonnes si  ton chauffeur respecte le feu rouge alors qu’il n’y a ni voiture ni policier au croisement à une heure tardive de la nuit. Quand vous acceptez que le clignotant est nécessaire sur une voiture mais qu’en  Mauritanie c'est vraiment inutile. Quand tu commences à couper la parole à ton interlocuteur et que tu ne respectes plus tes engagements sauf à moitié une fois obligé par l’intérêt. Quand tu considères que seule ta personne compte cette terre et que ta tribu fait tourner le globe terrestre pour que l’humanité continue à exister. Quand tu deviens profondément convaincu tout ce qui public appartient entièrement à celui qui le gère donc lui revient de droit. 
 
Quand tu t’assois à la place d’un autre dans un avion et tu refuses de bouger lui signifiant de se débrouiller où prendre le prochain vol. Quand tu cries à tue-tête au téléphone pensant que la distance réduira  le volume en  racontant ta vie dans un lieu public toujours mitraillant l’assistance de ton regard plus  fier qu’orgueilleux. Quand tu ne  paies tes dettes que sous la menace ou par peur de la "Hchouma" honte. Quand tu aimes pavaner avec ce qui ne t’appartient pas pour écraser plus petite que toi. Quand tu donnes la matinée sans compter pour mendier avant la nuit Tombée.
Quand tu te fais inviter par un invité et que tu refuses de manger parce que la viande est maigre ou que le repas n’est pas copieux. Quand à défaut de toilettes publiques tu arroses la roue arrière de ta voiture et que tu jettes sans gêne les emballages et bouteilles par la fenêtre en roulant en sens inverse. Quand tu prolonges tes Salamalek au milieu de la route avec un cousin perdu à bloquer la circulation sous les Klaxons de furieux retardataires. Tu sors juste ta main pou  signifier à ces jaloux que ce n’est pas la fin du monde et qu’il pourront agir de la sorte à leur tour un autre jour. Devenir un local... Pour être honnête, vous ne deviendrez jamais un local. Comment ne pas prononcer quelques mots de Hassaniya et traîner votre  boubou ou melehfa pour accrocher tout objet qui vous obstrue le passage dans les bureaux et rues de la capitale. 
 
La casse n’est jamais à votre dépens et un gentil «excusez-moi» de votre part fera lieu de dédommagement. On dit que le pardon est né en Mauritanie. Les gens diront rien, ne soyez pas étonnés que  les mauritaniens n’accordent pas tant d’importance à la vie matérielle. L’humain passe d’abord avant tout. 
 
Pour être local, il faut au moins naître ici. Que vous avez peu de chances de réussir n’est pas exclu à moins que vous vous intégrez sans oublier de laisser nos habitudes à l’aéroport, ne ramenez pas dans vos bagages ce qui ne vous appartient pas. Les siens ne vous reconnaîtront plus. Mais quand même, acceptez qu'il y a quelque chose de profondément positif à devenir un local, c’est la totale conviction que rien au monde n’est plus agréable que de se sentir chez-soi. La température ici c’est vous qui  la régulez à la chaleur humaine que vous dégagez et qu’on vous rendra généreusement sans contrepartie. 
 
Ici on vous laisse choisir vos amis et vous comporter comme nous. 
C’est notre démocratie dans le comportement. 
 
Scheine
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Juillet 2024 - 10:23 Inventer le possible…

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g | TAAZOUR






Rubriques à la une

Recherche