. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

L’UPR/ère Ghazouani en mouvement

Lundi 15 Mars 2021 - 11:14

Du  07 au 11 mars 2021, une mission de l’UPR conduite par le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, M. Sid’Ahmed O Mohamed, ministre de l’hydraulique et de l’assainissement  a séjourné dans la région du Brakna pour relancer les activités  du parti en dormance depuis l’élection présidentielle de juin 2019. A Maghta Lahjar, la mission a fait face à d’énormes empoignades entre militants de la localité. Puis elle repasse par Aleg, la capitale régionale et termine par les départements de la vallée (Boghé, Bababé et MBagne). La veille, le ministre Adama Bocar Soko a dormi à Boghé pour se rendre le lendemain à Aleg afin d’assister à la réunion d’Aleg avant de repartir à Nouakchott.  Cette délégation de l’Union pour la République conduite par Sid’Ahmed O Mohamed en charge du ministère de l’hydraulique et de l’Assainissement comprenait également, NDIAYE Daouda, président de la Fédération UPR ainsi que Moustapha O Mohamed Mahmoud, président du conseil régional.

Dans le siège très exigüe du parti à Boghé, la mission de l’UPR arrivée vers 17 H a été confrontée à un sérieux problème de sonorisation pendant au moins trois quarts d’heure. Des partisans d’un certain Vakhame, venus très nombreux des environs de Boghé  ressortissants de la communauté Oulad Ebyeri du Trarza exhibaient la photo de ce dernier ont été contraints de le retirer par les responsables du parti. L’on n’a pas vu la photo du Raîss, ni du Pm, ni du chef du parti. Qui est ce barbu dont la photo est agitée partout s’interroge un confrère ? A en croire certaines indiscrétions, se serait un marabout notable proche de l’ancien PM. Lorsque les choses sont rentrées dans l’ordre, Sid’Ahmed O Mohamed s’est adressé à l’assistance. Il a fait le bilan des réalisations du président Ghazouani depuis sa prise de fonction en Août 2019 jusqu’à nos jours. Il a conclu en affirmant que ce bilan est positif. L’assistance s’est dispersée juste après la prière d’El Fitr et le ministre s’est retiré dans une auberge à Boghé Dow pour un ballet d’audience accordée aux délégués des différentes localités. Audiences qui vont se terminer à 1 H du matin. Sur les doléances et contenus de ces audiences à Boghé, silence radio.

Le lendemain, mardi  à 8 H, la délégation continue sur Bababé. Cependant, à 17 H, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement rentre sur Nouakchott pour assister au conseil des ministres hebdomadaires qui se tient le mercredi. Le conseil terminé, il revient passer la nuit à Boghé. Au réveil le jeudi dans la matinée, il est accueilli à MBAGNE aux environs de 11 H avec sa délégation. Là également, l’émissaire de l’UPR tient un discours fleuve axé sur le bilan des réalisations du Raîss. Sur ce plan, il rappelle, la majoration des revenus des retraités, l’accès de certaines catégories sociales aux prestations du CNAM et l’intention du gouvernement de promouvoir de vastes projets hydrauliques au profit de la région entre autre. MBANE n’a pas occulté la soif à Marana, Doubel etc…

La parole revenue à l’assistance, c’est le lion de Bagodine, veux routier de la politique qui est le premier à s’exprimer.

Dès l’entame de ses propos, il a demandé et obtenu l’observation d’une minute de silence pour honorer la mémoire de feu BA Yéro Sidi alias Bellou BA, membre actif du conseil national, rappelé à Allah au mois de janvier passé. Il a également sollicité, au cas où un autre congrès se tienne le remplacement du défunt. Le département de MBAGNE était à 100 % UPR. Mais fait-il savoir pourquoi, le candidat Ghazouani en tournée préélectorale en 2019 a vu son cortège essuyer des jets de pierres par un groupe de jeunes arborant des brassards rouges ? Nous demandons maintenant si nous sommes des mauritaniens ou pas lance le notable à l’assistance ? Parmi tous ceux qui parlent ici, je le seul qui détient un conseil d’administration et ne perçoit en plus que 600 mille. Celui là, indexant, Gaye Moussa Yaya était le directeur général des bâtiments, enlevé sans motif. Son ministre interpellé m’a dit pourtant, il est l’un des meilleurs, pourquoi alors ne pas le remettre à sa place d’autant pus que le poste est vaquant (salve d’applaudissement). Il a aussi dénoncé la marginalisation des cadres du département de MBAGNE affirmant que cette situation impacte négativement dans l’émergence de l’UPR au niveau local appelant à promouvoir ces cadres. Le cas contraire dit le lion de Bagodine, le parti connaitra toujours des défaites. S’agissant du problème foncier à Féralla, Bocar a indiqué que même pour offrir le paradis à quelqu’un, il faut lui demander à plus forte raison que vouloir réaliser un projet pour une population. Tonnerre d’applaudissements. L’ingénieur agronome a dénoncé la concentration des projets de développement agricole à Boghé Ouest qui a obtenu ces dernières années environ 100 milliards alors que le patrimoine foncier arable se trouve à Bababé, au Gorgol et dans d’autres régions du pays. Sollicitant dans la même occasion, l’aménagement des terres de ʺKoylolʺ, de ʺPeinda NDIOURʺ pour fixer les jeunes et réduire le chômage mais aussi réduire notre dépendance de l’extérieur. Concernant le dossier de l’enrôlement, il a salué les décisions courageuses du président Ghazouani en la matière mais réclamé  l’enrôlement des nombreux mauritaniens qui ne le sont pas encore. Une intervention très acclamée par l’assistance. Quant au maire, Hassane Seck, il a déploré l’exclusion de sa commune de la distribution du poisson Aziz, MBAGNE selon le maire est la seule Moughataa de la région qui ne bénéficie pas de ce programme. Il a toutefois encensé le président actuel auquel, il demandé d’effectuer une visite spéciale à MBAGNE.

Rappelons que plusieurs cadres de la région ont fait le déplacement à cette occasion. On peut citer, Soko Ibrahima Bocar, cadre à la BCM, Rassoul O khal, commissaire adjoint aux droits de l’homme,  Hawa Yéro Dia, directrice générale de l’Enseignement accompagné d’une délégation comprenant Alassane Djibril NGAIDE, conseiller au MEN, Mokhtar Samba DIALLO, instituteur et  Athoumani DIOP, opérateur politique. On notait également la présence de fortes personnalités, comme Macina Mohamed El Hadi, PCA. Ou bien MBAYE Demba Yéro, directeur du lycée d’excellence d’Aleg et de Ba Aly Silèye, directeur du collège de Talhaya.

Daouda AK DIOP           

initiativesnews
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Septembre 2021 - 17:16 Les anciens sénateurs participeront au dialogue

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche