. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Football : Tevragh Zeïna se sépare de Birama

Jeudi 14 Juin 2018 - 11:37

Football : Tevragh Zeïna se sépare de Birama

Le FC Tevragh Zeïna a décidé de mettre fin à sa collaboration avec son entraîneur, pour « insuffisance de résultats ». Le bureau exécutif  du club a donc résilié le contrat de  Birama Gaye, ainsi que celui du staff d’encadrement, lors d’une réunion dite « d’étude et d’évaluation de la participation du club », pour la saison 2017/2018, tenue le jeudi 7 Juin. C’est le second limogeage du technicien fétiche. Birama était revenu en Juillet 2015 au bercail, après une pige de deux ans du côté de l’ASC SNIM.
 

À charge, la saison blanche des Galactiques. La pire de son existence, sans doute, après des périodes reluisantes. Loin du podium, en dépit des moyens déployés, le FC Tevragh Zeïna a été distancé par ses concurrents et éliminé en Coupe de Mauritanie. Un sombre tableau qui  entraîne, comme il fallait s’y attendre, des mesures drastiques. La faute aussi à un recrutement loin d’être judicieux, surtout de joueurs en préretraite. Les limites de certains joueurs  aux noms ronflants se sont  révélées au grand jour, durant toute la saison écoulée.
 

Mais le FC TVZ a tenu, en guise d’adieu, à honorer son désormais ex-entraîneur, par un « merci, Birama ! » repris sur la toile par plusieurs sociétaires du club. Sous le magistère de Birama, considéré, à juste titre, comme l’un des meilleurs techniciens de Mauritanie, le FC TVZ a tout de même gagné ses lettres de noblesse, en remportant deux titres de champion, en 2012 et 2015.

Qui succédera à Birama ? Les champions de Mauritanie 2015/2016 sont à la recherche d’un entraîneur et d’un staff, sans en préciser les profils. En outre, le club entre en « négociation avec des joueurs nationaux et internationaux ». Plusieurs départs, surtout des recrues de la saison écoulée, sont à envisager. Ayant fait exploser la masse salariale du club – une des plus importantes de la scène sportive mauritanienne – elles ont déçu plus d’un. Le rendement tant attendu n’a jamais été au rendez-vous : il faut donc impérativement rajeunir l’effectif. Néanmoins, certains joueurs d’expérience, surtout les internationaux, pourraient être maintenus, pour aider les jeunes pousses à franchir le cap.
 

-----------------------------------------

Le FC Nouadhibou tient ses premières recrues
 

Le FC Nouadhibou annonce déjà la couleur et frappe fort, en ce début de mercato estival. Les dirigeants des Orange se montrent d’ores et déjà  très actifs, dans cette fenêtre des transferts 2018/2019. Les internationaux espoirs Hassen Téguedi et Hamoye Tanjy viennent de débarquer avec fracas. Ils ont paraphé leur engagement, le jeudi 7 Juin, pour des baux de deux saisons. En fin de contrat avec  l’ASC Tidjikja, les deux comparses, en club et en sélection, avaient manifesté leur envie de départ, après quatre saisons passées chez les Crocodiles du désert. Les responsables du club n'ont pas jugé nécessaire de les retenir. Vont-ils tenir la concurrence au FC Nouadhibou ? Les champions de Mauritanie 2017/2018 disposent d'un bon milieu de terrain, avec des joueurs fringants, tout comme en attaque, comme en témoigne la saison écoulée. En tout cas, les deux recrues, en cas de départ des métronomes au sein des deux compartiments, devraient renforcer le FC Nouadhibou, en perspective de la prochaine African Champions League (ACL) et de la Coupe Arabe des Clubs Champions. Le technicien camerounais bénéficiera d’un effectif XXL, la saison prochaine. Il sait que les objectifs demeurent élevés et que sa marge d’erreurs est réduite. En clair, Njoya Mauril Mezack  devra au minimum, atteindre la phase des groupes de l’ACL.

Un autre cador, qui avait reçu une promesse d’engagement la saison dernière, était notamment sur les rangs mais les deux internationaux ont choisi d’orienter leur carrière dans le Nord. Après ses deux nouvelles têtes d'affiche, les dirigeants du FC Nouadhibou vont-ils continuer de renforcer leur effectif ? Va-t-on assister à des transferts à l'étranger de tel ou tel de leurs sociétaires ? Les Champions de Mauritanie devront-ils connaître un grand dégraissage, avec le départ de plusieurs de ses joueurs, poussés vers la sortie ? Mystère et boule de gomme.

 

FC Nouadhibou : des départs imminents
 

Mais on sait, déjà, que le club va enregistrer, cet été, plusieurs départs à l’étranger, surtout de ses internationaux. On parle du défenseur central Mangane, de Sy, Moulaye Ahmed Khalil « Bessam », d’Ely Cheikh Voulany « Etoo »… et la liste n’est pas exhaustive ; invités à s’engager dans des clubs huppés au Moyen-Orient. C’est dans cette optique que les Orange anticipent ces départs de taille, en enrôlant les deux internationaux espoirs. Les désormais ex-milieu offensif et l’ex-attaquant de l’ASC Tidjikja ont été sans doute séduits par le projet sportif des champions de Mauritanie 2017/2018 et la possibilité de disputer, la saison prochaine, la  ligue africaine des champions et la Coupe arabe des clubs champions. Une Première, pour les deux comparses qui semblent lier leur carrière. De nombreux postes seront aussi pourvus, à la faveur du probable départ d’autres ténors, dans l’optique d’un rajeunissement du club.

 

La FFRIM vire son médecin
 

Sur ordre du Premier ministre, Yahya ould Hademine, la FFRIM a viré le docteur Mohamed  Mahmoud El Hacen de son poste de médecin des équipes nationales. Pour avoir observé la grève déclenchée par ses collègues, voici un mois, et avoir pris part activement à ce mouvement, le docteur ElHacen essuie les foudres du chef du gouvernement.
 

C’est à Doha(Qatar) où il accompagnait l’international Moctar Salem Sidi, récemment opéré, que le patron du staff médical des Mourabitounes a appris la « mauvaise nouvelle ». Contacté par www.rimsport.net, il s’est refusé à tout commentaire, en ne donnant aucune suite à notre demande de réaction. Selon certaines indiscrétions, il ne serait pas remplacé, pour le moment, et pourrait  retrouver le staff des Mourabitounes, en cas d’accalmie. C’est en Octobre 2017, rappelons-le, que le docteur Mohamed Mahmoud El Hacen avait été recruté, par la Fédération mauritanienne de football,  pour  renforcer l’équipe médicale des Mourabitounes.
 

Le gouvernement utilise la manière forte pour tenter de briser la grève des médecins. Mais ces derniers entendent passer à la vitesse supérieure, en réaction à de telles représailles. Le docteur El Hacen est le deuxième praticien à essuyer la folle colère des autorités. Un des chefs de file de la fronde des médecins, par ailleurs président du syndicat des médecins spécialistes, le docteur Mohamed ould Mohamed Lemine « Dahya » a déjà été évincé de son poste, le 31 Mai dernier, pour « motif de grève », par le directeur du Centre Hospitalier National. Après de vaines tentatives de négociations, entre les grévistes et le ministre de la Santé, le statu quo perdure, suite au refus de la structure des grévistes de saisir la perche tendue par la ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’Administration, mandatée par le chef de l’État.

 

Coupe de Mauritanie : Nouakchott King’s surprend Concorde et va en finale
 

Surprise à  Cheikha Boidiya,ce mercredi 6 Juin ! L’aventure s’arrête là pour l’ASAC Concorde. Les Bleu et Blanc, loin du podium (5ème au classement, avec un match en moins et quinze unités de retard sur le champion), sont dans le dur, ces derniers temps. Les protégés de N’Diobo ont été surpris par de réaliste King’s qui ont  su faire la différence, au cours d’une partie épique. Ce fut du tic au tac. À l’ouverture du score (7’), sur penalty du jeune international Abdou ElId M’Bareck, ce fut la réplique identique de  Sidi Abdoullah Touda (13’). Avant que l’artificier des King’s ne double la mise à la 64’. Mais Fodé Traoré rétablit la parité à la 75’ ! Joie de courte durée, puisque Samb Ousmane redonne l’avantage aux King’s, à la 80’, sur une somptueuse tête décroisée, anéantissant ainsi les espoirs des Concordiens. La doublure de Touré, Alioune Diop « Coupet », n’a pu que constater les dégâts.

 

Première historique pour les King’s
 

C’est donc Nouakchott King’s  qui est sorti gagnant. Une Première, puisque le club, dans sa nouvelle dénomination, n’avait jamais atteint le dernier carré de la Coupe de Mauritanie. Par le passé, l’ancêtre des King’s, Zem Zem de Teyarett, avait gagné le trophée, sous le magistère de N’Diobo – ironie de l’histoire…  –   en s’imposant à  l'ASC Kédia de Zouérate, par  1 à 0. Du côté des Bleu et Blanc, c’est donc une saison blanche, au grand dam des supporters. Un coup d'arrêt pour les Concordiens, en petite forme en championnat, qui voient leurs chances de remporter un titre national réduites à néant, cette saison.


 

1/2 finale Coupe de Mauritanie : FC Nouadhibou rejoint Nouakchott King’s
 

Dans l’autre demi-finale, c’est le FC Nouadhibou qui a  composté,  le jeudi 7 Juin, son billet pour la finale de la Coupe de Mauritanie dont la date n’a pas encore été fixée officiellement. Les Orange l'emportent, aux tirs aux buts (5 à 4), contre l’ACS Ksar, au stade Cheikha Boidiya, après un match serré de bout en bout (0-0). L’aventure des hommes de Ba Alpha s’arrête ainsi dans le dernier carré d’as. Le jeune technicien promis à un bel avenir s’en sort honorablement, en maintenant dans l’élite l’ACS Ksar, en proie à de récurrents problèmes cette saison. Quant aux  protégés de Mauril Njoya, ils ont l’opportunité de signer un nouveau doublé national. Mais les poulains de Pape Seck, après leur superbe victoire sur l’ASAC Concorde et au terme d’un beau parcours, comptent bien réaliser le holdup parfait et mettre ce trophée prestigieux dans leur escarcelle. Une belle finale en perspective ! Signalons enfin que la rencontre avait été interrompue, mercredi, suite à une panne d'électricité.

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche