. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Des membres du gouvernement commentent les travaux du Conseil des ministres et répondent à la presse

Mercredi 21 Avril 2021 - 23:32

Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l'information et de la Communication, porte-parole officiel du gouvernement, Sidi Ould Salem, commentant les travaux du Conseil des ministres, a indiqué que le Conseil a étudié et approuvé un ensemble de projets de lois, décrets et suivi d’importantes communications.

Parmi les projets adoptés, figure celui portant création d’un établissement public à caractère industriel et commercial dénommé la Mauritanienne des Produits de l’Élevage et fixant les règles de son organisation et de son fonctionnement.

Le porte-parole a évoqué un autre projet de décret relatif aux modalités d'octroi des bourses d'enseignement supérieur et de perfectionnement en Mauritanie et à l’étranger.

Il a souligné que ce projet vise à faciliter l'octroi des bourses aux étudiants et stagiaires à l’étranger, en les prémunissant contre toute éventuelle détérioration du fait des fluctuations du taux de change ou des frais de transfert de devises. Un système de conversion automatique intégrera la prise en compte de tous ces paramètres de manière à ne pas affecter la valeur des bourses perçues par les étudiants et stagiaires.

En réponse à une question relative au retard de décaissement des bourses d'études à l'étranger, le porte-parole du gouvernement a déclaré que les bourses étaient hier à la Banque Centrale et qu'elles parviendraient, aujourd'hui-même (NDLR: jeudi 21 avril 2021), aux comptables des ambassades concernées. Il a assuré que le gouvernement a pris toutes les mesures appropriées grâce à un travail conjoint entre le ministère des Finances et le département de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l'information et de la Communication, permettant, désormais, le versement régulier et à temps des bourses.

A une question de l’AMI, Sidi Ould Salem a affirmé que la société nationale de l’eau surmontera les interruptions d’alimentation en eau que certains quartiers de la capitale ont récemment connues. Il a fait observer que ces interruptions sont dues à un accroissement de la demande en raison de l'expansion rapide de Nouakchott qui n’a pas été suivie, au même rythme, d’extension du réseau d’adduction. Le déficit a été rendu encore plus aigu par certains dysfonctionnements ponctuels du réseau de distribution et aggravé par l’augmentation de la consommation engendrée par le début de la saison estivale.

Pour sa part, le ministre du Développement rural, M. Dy Ould Zein, a commenté le projet de décret portant création d'un établissement public à caractère industriel et commercial dénommé la Mauritanienne des Produits de l’Élevage, précisant que cet établissement sera en charge de la réalisation des infrastructures permettant une valorisation des produits, sous-produits et dérivés du secteur de l’élevage. Il a révélé que Son Excellence le Président de la République a donné ses instructions au gouvernement lors de la réunion du Conseil des ministres qui a suivi l'exposition Timbédra, instructions faites dans le sens d'une accélération du rythme des travaux dans ce domaine. C’est dans cette perspective, et en réponse aux engagements pris par le Président de la République lors de la Foire de Timbédra, a-t-il dit, qu’un fonds d’investissement pour la promotion des ressources animales a, justement, été créé et qu’un établissement vient de l’être et bientôt suivi par la création d'un autre établissement.

Le ministre a souligné l'importance des ressources animales et leur contribution dans la construction d'une économie nationale forte et prospère, précisant que ces ressources sont source de résilience comme en témoigne le rôle du secteur lors de cette période de pandémie Covid-19.

En réponse à une question au sujet de la possibilité de parvenir à l'autosuffisance alimentaire, le ministre du Développement rural a affirmé que son secteur, d’ici 2022, créera les infrastructures, les aménagements et les conditions favorables, en fournissant les intrants agricoles, les moyens de stockage. Il appartient aux citoyens de se tourner vers ce domaine important et rentable en même temps, comme le confirme l’élan sans précédent que connait aujourd’hui le maraichage renaissance que les pouvoirs publics accompagne avec grand intérêt. Se faisant, a-t-il indiqué, l'autosuffisance alimentaire sera à portée de main.

AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche