. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Des membres du gouvernement commentent les résultats du conseil des ministres

Jeudi 1 Septembre 2022 - 01:10

Des membres du gouvernement ont commenté, mercredi après-midi, les résultats du conseil des ministres tenu plus tôt dans la matinée. Il s’agit du ministre de l’Éducation nationale et de la Réforme du Système éducatif, Porte- parole du Gouvernement, M. Mohamed Melainine Ould Eyih et du ministre du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme, M. Lemrabott Ould Bennahi.

Intervenant en premier, le Porte-parole du Gouvernement a indiqué que le conseil a examiné et adopté des projets de décrets et de communication, dont un projet de décret fixant les modalités du contrôle métrologique légal sur les produits préemballés et un projet de communication portant sur le bilan des réalisations du programme du Président de la République pour la période 2019- 2022.

Au sujet du bilan des réalisations, M. Mohamed Melainine Ould Eyih a déclaré que le projet de communication dresse le bilan des principales réalisations accomplies durant ces trois ans de pouvoir caractérisé par l’ouverture du Président de la République sur l’ensemble des parties prenantes de la scène politique nationale.

Exposant les axes majeurs de ces réalisations, le Porte-parole du Gouvernement a précisé que dans le cadre de la politique de l’autosuffisance alimentaire, la couverture des besoins en matière de riz, par exemple a passé de 80% en 2019 à 89% en 2022. A cela s’ajoute, dit-il, les efforts entretenus dans le domaine agricole de manière générale et de la culture pluviale en particulier, à travers la réhabilitation de plusieurs surfaces agricoles et la construction d’environ 55 barrages.

Afin de protéger les piliers d’une économie nationale solide et résiliente face aux crises ayant caractérisé la période, une caisse nationale de lutte contre la covid-19 a été mise en place avec un montant de 6 milliards, ainsi qu’un programme exhaustif pour le soutien de l’économie nationale après la pandémie de la covid-19 avec un montant de 24 milliards d’Ouguiya, selon le ministre.

Dans le domaine de l’électricité, le taux d’accès des citoyens est passé de 46% en 2019 à 50% en 2022. Pour ce qui est de l’eau, 280 000 familles ont été raccordées au réseau d’eau potable.

Au sujet de l’Éducation, le taux de scolarisation est passé de 77% en 2019 à 79% en 2022, tandis que le taux de réussite de 47.3% à 55%.

Au niveau de l’Enseignement supérieur, une stratégie a été mise en œuvre à l’horizon 2030. De plus, de nouvelles institutions dans ce domaine ont été créées avec un accent particulier porté sur l’amélioration de la formation professionnelle et technique où plus de 14 milles jeunes ont été formés. Dans le domaine de l’Enseignement originel et la valorisation du patrimoine islamique national, M. Ould Eyih a cité l’exemple du Prix prestigieux du Président de la République.

Dans le domaine de la santé, le ministre a évoqué que l’assurance maladie a englobé 30% de la population. Le taux de maternité assistée a atteint 70% en 2022 au lieu de 63% en 2017.

Au sujet du renforcement de l’État de droit, le projet de communication relève l’existence du climat politique pacifique et l’ouverture sur les différents acteurs politiques qui a caractérisé la période et le renforcement des capacités des institutions constitutionnelles nationales. Le rapport évoque également dans ce cadre, les progrès remarquables dans le domaine des droits de l’homme et de la lutte contre l’esclavage et ses séquelles avec la création d’un organe national spécialisé dans la lutte contre la traite des personnes et la migration.

Toujours dans ce domaine, le porte-parole a précisé qu’au niveau de la masse salariale, d’importantes augmentations ont été consenties notamment en faveur des fonctionnaires des secteurs sociaux, mais aussi au niveau des allocations de pension de retraite, tout comme l’âge de départ à la retraite a été reculé pour certaines catégories de fonctionnaires.

Lui succédant, le ministre du Commerce a souligné que le projet de décret qu’il a présenté au conseil des ministres, permettra d’assurer de façon précise et transparente le contrôle des transactions commerciales afin de protéger les droits du consommateur, en premier et de juguler le fléau de la fraude liée au poids, à la qualité mais aussi à la quantité des produits.

Ce décret permet aussi de protéger les producteurs en Mauritanie contre la concurrence déloyale.

Il également fait remarquer que l’adoption de ce texte rentre dans le cadre des recommandations techniques à l’échelle internationale dans le domaine de la métrologie légale pour ce qui est des produits préemballés.

Répondant à une question relative à une hausse supposée de prix de certains produits, le ministre a nié l’enregistrement d’une telle hausse, soulignant que durant cette période d’hivernage, il est parfois normal qu’il y ait des perturbations au niveau des prix de certains produits entrainant des augmentations, ajoute- t-il, qui restent, somme toute, insignifiantes.

Sur une autre question portant sur la lutte contre le fléau des produits périmés et falsifiés, M. Lemrabott Ould Bennahi a rappelé que son département a mis en place une stratégie de lutte qui a été renforcée d’un cadre juridique approprié, citant dans ce domaine l’exemple de mesures pratiques entreprises, notamment en termes de sanctions en cas de fraudes.

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche