. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Des membres du gouvernement commentent les résultats des travaux du Conseil des ministres

Vendredi 4 Octobre 2019 - 07:48

Des membres du gouvernement commentent les résultats des travaux du Conseil des ministres
Les résultats du Conseil des ministres, réuni, jeudi à Nouakchott, ont été commentés par des membres du gouvernement, lors d’une conférence de presse conjointe.

Il s’agit des ministres de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication, porte-parole du gouvernement, des affaires étrangères, de la coopération et des mauritaniens de l’extérieur, de la santé, du développement rural , de la fonction publique, du travail et de la modernisation de l’administration, de l’équipement et des transports, de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement .

Intervenant le premier, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication, porte-parole du gouvernement, Dr. Sidi Ould Salem, a précisé que le conseil a étudié et approuvé un certain nombre de projets de décrets et de communications dont une communication relative à la participation du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El- Ghazwani, aux travaux de la soixante quatorzième session de l’Assemblée Générale des Nations Unies et une seconde sur l’approvisionnement du pays en médicaments et consommables médicaux.

Il a ajouté que le conseil a également étudié deux communications relatives aux axes d’intervention à mettre en œuvre au niveau du secteur rural, au plan d’action quinquennal du Ministère de l’équipement et des Transports et à l’organisation de journées nationales de l’Artisanat.

Pour sa part, le ministre des affaires étrangères, de la coopération et des mauritaniens de l’extérieur, M. Ismaël Ould Cheikh Ahmed, a déclaré avoir présenté devant le conseil des ministres une note sur la participation du Président de la République, Son Excellence Mohamed Ould Cheikh El-Ghazwani, aux travaux aux travaux de la 74ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York.

Il a ajouté que parmi les plus importantes activités du Chef de l’État, lors de cette session, figurent la participation à la séance inaugurale du sommet de New York pour l’environnement qui a examiné la question de mobilisation des ressources pour réduire pour commencer l’opération visant l’objectif de neutralité du carbone en plus de l’accélération du passage de l’énergie fossile aux énergies renouvelables, la préservation de la biodiversité et le renforcement des efforts tendant à traiter les effets des changements climatiques et des entretiens avec son homologue rwandais au sujet des relations de coopération bilatérale, des dossiers africains et de la situation sur le plan international.

‘’Au cours de l’entretien, le Chef de l’État rwandais a salué le rôle pionnier que joue la Mauritanie pour assurer la sécurité et la stabilité du continent africain et réitéré l’entière volonté de son pays d’appuyer ces efforts et de consolider ses relations avec la Mauritanie’’, ajouté le ministre.

Le ministre a également évoqué l’entretien du Chef avec le secrétaire général de l’ONU, le jour même de son arrivée à New York, ce qui dénote de la grande considération dont jouit la Mauritanie au sein de cette organisation onusienne.

Au sujet du contenu de l’entretien, le ministre a précisé que la rencontre était l’occasion pour le Président de la République de passer en revue les acquis réalisés par la Mauritanie en matière d’alternance pacifique sur le pouvoir, de la lutte contre le terrorisme, des droits de l’homme, de la lutte contre la pauvreté et d’insertion dans la vie active.

‘’Le Président de la République a aussi rappelé la solidité des liens unissant la Mauritanie et les organismes des Nations Unies’’, a encore souligné le ministre des affaires étrangères, de la coopération et des mauritaniens de l’extérieur, M. Ismaël Ould Cheikh Ahmed.

Ce dernier a précisé enfin que sa communication devant le conseil des ministres a fait état de certaines activités du Chef de l’Etat, Son Excellence Mohamed Ould Cheikh El- Ghazwani, à savoir la participation au sommet sur les libertés religieuses, l’assistance à un déjeuner organisé par la chancelière allemande en l’honneur des Chefs d’États des pays du Sahel et à l’ouverture de la 74ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York ainsi qu’une rencontre à sa résidence à New York avec le Président sénégalais Macky Sall et d’autres importantes personnalités .

Quant au ministre de la santé, Dr Mohamed Nédhirou Ould Hamid, il a précisé que la communication relative à l’approvisionnement du pays en médicaments et consommables médicaux a pour objectif essentiel d'assurer la disponibilité de médicaments de qualité et leur accessibilité de manière pérenne.

Il a ajouté qu’une soumission sera ouverte avec le fournisseur sélectionné pour unifier toutes les commandes au sein d’un seul marché, notant qu’un comité comprenant l’État et les privés sera mis en place pour examiner les propositions provenant des importateurs qu’ils soient nationaux ou étrangers pour s’assurer que l’offre soit de qualité et que son tarif soit réduit.

Le ministre a enfin précisé que l’opérateur choisi doit être capable de proposer un produit de qualité et avec des coûts raisonnables et que la centrale d’achat des médicaments et consommables médicaux (CAMEC) sera le point d’entrer et de distribution des médicaments au structures sur l’ensemble du territoire national.

De son côté le ministre du développement rural, M. Dy Ould Zein, a donné des explications sur les interventions de son département dont les axes ont été présentés en communication au Conseil des ministres, précisant que le programme pour lequel s’est engagé le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, et à l’exécution duquel s’attèle le gouvernement, vise principalement à servir les citoyens, à améliorer leurs conditions de vie et à lutter contre la pauvreté. Dans ce cadre, a-t-il dit, le département du Développement rural conduira une série de programmes et de projets dont notamment l’aménagement annuel de 5000 hectares des superficies de l’agriculture irriguée, l’appui aux cultures pluviales, la promotion de l’élevage et la création de mécanismes de financement adaptés au profit des activités de développement du secteur.

Il a révélé que son département se penche actuellement sur l’élaboration d’un plan d’action quinquennal pour la mise en œuvre des actions prévues à ce titre, précisant que la méthodologie suivie qui met l’accent prioritairement sur la transparence des interventions vise à accroitre la productivité du secteur à travers l’introduction de cahiers de charges qui déterminent clairement les obligations publiques et celles des acteurs privés.

Le ministre a indiqué qu’il sera procédé à une gestion rationnelle de l’espace rural et de ses ressources grâce notamment à l’élaboration d’une cartographie qui spécifie les zones agricoles et les zones pastorales. La nouvelle approche du secteur se fonde sur la concertation avec l’ensemble des acteurs du secteur, accorde une priorité particulière au sous-secteur de l’agriculture pluviale et à la réhabilitation des barrages, tout comme elle encourage la culture oasienne collective.

Pour sa part, le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration, Dr Camara Saloum Mohamed, a évoqué la loi relative à l’emploi, soulignant que son édiction s’est faite enharmonie du programme du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, affirmant que la refonte du cadre institutionnel de l’emploi est fondamentale pour la dynamique de développement économique et social.

Il a fait remarquer que le dispositif légal en matière d’emploi élaboré en 2014 a connu de nombreux obstacles dans sa mise en application, c’est pourquoi, a-t-il dit, il a été nécessaire de le repenser sur la base des nouvelles réalités, des nouveaux objectifs et des nouveaux rapports socioprofessionnels qui doivent exister entre les travailleurs, les employeurs et les syndicats.

Il a ajouté que la convention collective du travail a été élaborée en 1974 n’a jamais connu de modifications jusqu’à nos jours et que le besoins de sa réactualisation est nécessaire pour accompagner les changements intervenus, apaiser les rapports sociaux et créer des mécanismes plus appropriés.

Intervenant à son tour, le ministre de l’Équipement et des Transports, M. Mohamedou Ahmedou Mheimid, a exposé le plan quinquennal de son département. Dans ce cadre, a-t-il précisé, les principaux axes de ce plan d’action, visent notamment repenser le cadre institutionnel et réglementaire des activités dans le secteur, faciliter la mobilité et la circulation des personnes et des biens dans des conditions de sécurité, améliorer le transport urbain et interurbain, renforcer et élargir le socle infrastructurel dans le domaine routier, portuaire et aéroportuaire, promouvoir et développer les échanges avec les pays voisins.

Commentant les travaux du Conseil, le ministre de la Culture, de l’Artisanat et des Relations avec le Parlement, M. Sidi Mohamed Ould El Ghaber, a noté que la communication relative à l’organisation de journées nationales de l’artisanat s’inscrit dans le cadre des efforts visant la promotion de l’artisanat en vue de création d’une chaine de valeurs pour contribuer à lutter contre la précarité des artisans, améliorer l’offre du secteur du tourisme et valoriser le patrimoine artisanal du pays.

Il a indiqué que le secteur de l’artisanat couvre de nombreux métiers et emploient une importante main d’œuvre dans les différentes wilayas du pays, soulignant qu’il présente d’importantes opportunités de création de revenus le prédisposant à une plus grande contribution au développement.

M. Sidi Mohamed Ould El Ghaber a, enfin, évoqué les multiples actions conduites par les pouvoirs publics en vue de promouvoir le secteur, notamment en revisitant son cadre institutionnel, en encourageant sa réorganisation et en accordant de nombreuses facilités aux artisans bien que des obstacles subsistent encore, particulièrement en matière de mise en place de mécanisme de financements adaptés.

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche