. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Un Système éducatif viable doit offrir des opportunités pour tous. par Bakary Tandia

Jeudi 28 Juillet 2022 - 14:10

Le débat autour du projet de loi pour la réforme de l’Éducation monte en spirale. Chaque mauritanien doit pouvoir verser ses ingrédients dans la marmite en bouillonnement. C’est plus que nécessaire. Car le plat final doit répondre aux goûts des uns et des autres afin qu'ils puissent le consommer avec le même appétit. Sinon, certains vont se régaler pendant que d'autres se tordront de faim. Ce qui va inévitablement entretenir un système éducatif á deux vitesses. Ce serait alors une perte énorme pour le pays parce qu'un système éducatif inapte á prendre en compte toutes les réalités du pays est d'emblée voué á l'échec.

En fait, l'éducation est considérée comme un égalisateur social sensé offrir les mêmes opportunités de mobilité sociale à tous les citoyens. À défaut, le système éducatif devient une opportunité de promotion pour certains et un instrument d'oppression pour d'autres. Ce qui est totalement contraire á sa mission.
 

Déjà reconnue depuis la nuit des temps, l’importance de l’éducation n’est pas la question centrale. Elle a toujours joué un rôle fondamental dans la marche de l'Humanité vers des lendemains meilleurs. Notre saint prophète Mohamed (PBL) nous a exhortés á n’épargner aucun effort pour nous éduquer : « Allez chercher la connaissance, jusqu’en Chine, s’il le faut », a-t-il recommandé. La déclaration universelle des droits de l'Homme abonde dans le même sens en son article 26 (1). Ajoutons-y la Convention internationale des droits de l'Enfant, la Charte africaine des droits et du bien-être de l'Enfant et tant d'autres instruments régionaux similaires.

 

L’exemple du Japon

 

Cette importance de l'éducation est particulièrement indispensable dans deux domaines vitaux pour l'Humanité : la jouissance des libertés individuelles et collectives et le développement socio-économique pour notre bien-être. L'histoire nous a montré que c'est grâce à l'éducation que des peuples opprimés sont arrivés á prendre conscience de leur situation et changer en suivant leurs conditions. Les divers mouvements de décolonisation á travers le Monde en témoignent. Ce fut également le cas pour la conquête des libertés civiques aux États-Unis et l’élimination de l'apartheid en Afrique, respectivement sous le leadership du docteur Martin Luther King et celui de Nelson Mandela.  Pour ce qui est du développement socio-économique, l'impact de l'éducation est visible en plusieurs autres exemples. Les pays qui ont investi dans l'éducation et la recherche ont connu un développement considérable. Le cas du Japon en est une illustration frappante.

Malgré un manque criant de ressources naturelles, le pays a connu un essor remarquable grâce á la qualité de son système éducatif. Offrir une bonne éducation á ses citoyens, c’est bel et bien ouvrir une source intarissable de richesse à la nation.

Le point essentiel du débat se résume donc plutôt dans la question suivante :comment offrir une éducation de qualité équitablement accessible á tous les apprenants de manière á leur permettre de réaliser les potentialités que Dieu leur a accordées ?C'est ce que reflète d'une manière éloquente la pensée d'Abdullahi Dan Fodio. Quand celui-ci« aborde le droit à l'éducation, il ne se limite pas à l'égalité des chances pour tous, avec l'obligation d'envoyer un enfant acquérir des connaissances à l’école. Il va plus loin et évoque le droit à un bon enseignant et à un contenu pédagogique qui réponde aux aspirations de l'enfant et à ses capacités intellectuelles selon son groupe d'âge » (2). Selon cette pensée, l'éducation n'est pas une fin en soi.

Elle n'a de sens que lorsqu’elle remplit sa fonction : permettre á chaque enfant de réaliser ses potentialités pour s'épanouir intellectuellement et répondre ainsi á ses aspirations personnelles ainsi qu’à celles de sa société.  Pour doter le pays d'un système éducatif viable, nos députés appelés à examiner le projet de loi relatif á la réforme de l'Éducation nationale doivent non seulement reconnaître le mérite de la pensée pétrie de sagesse d'Abdullahi Dan Fodio mais aussi mettre á contribution le document produit par OLAN(3) qui fait état de ses effets adverses sur le pulaar, le soninké et le wolof. Y prêter une oreille attentive, á ce moment crucial du débat, est d'une importance capitale. Car les inégalités du système vont inévitablement se répercuter sur la société d'une manière générale. C'est maintenant ou jamais. 
 

Je conclurai en rappelant que le système éducatif est un instrument vital pour l'épanouissement des citoyens et pour le développement durable de tout pays. Il est par conséquent impératif de prendre toutes les dispositions nécessaires pour y incorporer les préoccupations exprimées par les différentes communautés, afin que toutes puissent se reconnaître en ce système. S'inspirer de la pensée d'Abdullahi Dan Fodio et mettre á contribution les recommandations de l'OLAN vont considérablement améliorer la qualité de notre éducation, en répondant adéquatement aux attentes de toutes nos communautés, sans distinction aucune.

 

Bakary Tandia

Human Rights Advocate.

New-York, le 22Juillet 2022

 

NOTES

(1) : Département d'informations des Nations Unies, Novembre 1988.

(2) :The Timbuktu Manuscripts and the Human Rights to Education in www.artsandculture.google.com/story/rwWxT6ZAMTu6YA

(3) : Organisation pour l'Officialisation des Langues Nationales. Communiqué sur l'avant-projet de loi d'orientation de l'Éducation nationale. Nouakchott, 2 Juillet 2022.

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche