. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Réunion du comité de pilotage du programme Interpol destiné au G5 Sahel

Mardi 5 Novembre 2019 - 14:45

Réunion du comité de pilotage du programme Interpol destiné au G5 Sahel
Les travaux de la première réunion du comité de pilotage du programme Interpol consacré au G5 Sahel, organisée en coopération entre la direction générale de la sûreté nationale, le secrétariat permanent du G5 Sahel, l’Organisation internationale de police criminelle – Interpol, et la République Fédérale d’Allemagne (RFA) ont débuté mardi matin à Nouakchott.

La rencontre, de deux jours, vise pour permettre aux services de sécurité des pays membres du G5 Sahel d’obtenir une base de données riche et sécurisée dans le cadre de l’appui technique pour l’aider à opérer de manière commune contre le terrorisme et le crime organisé dans le contexte des pays en question.

La réunion de Nouakchott s’inscrit dans l’optique de la mise en œuvre du projet spécial d’Interpol financé par la RFA dans sa première phase pour 3 millions d’euros couvrant les trois prochaines années et destiné particulièrement à soutenir les pays du Sahel dans leurs efforts de lutte contre le terrorisme dans la région.

Le directeur général de la sûreté nationale, général de division Mohamed Ould Meguett a, dans un mot pour la circonstance, su gré à Interpol pour avoir choisi la Mauritanie pour abriter cette première réunion du comité de pilotage, soulignant l’appui de notre pays à l’action d’Interpol visant à soutenir les pays du G5 pour contrer le terrorisme et le crime organisé dans la zone du Sahel.

Il a ajouté que la Mauritanie, qui aspire à davantage de coopération, de coordination et d’échanges d’informations dans tous les domaines, est prête à coopérer dans ce secteur, non seulement au niveau local mais également au niveau international.

Pour sa part, l’ambassadrice de la RFA, Mme Gabriela Guellil a indiqué que la zone du Sahel constitue une partie intégrante de la sécurité de l’Europe en général et de l’Allemagne en particulier car tous souffrent du terrorisme qui menace tous les peuples de la planète, notant que son pays apprécie l’ampleur des défis sécuritaires, économiques et sociaux auxquels le Sahel fait face du fait des changements climatiques, de la sécheresse et de la propagation de la pauvreté. C’est pourquoi, dit-elle, nous avons décidé d’appuyer le G5 Sahel dans notre intérêt à tous.

Pour sa part, le coordinateur régional de la plateforme de coopération des pays du Sahel M. Abdoulaye Kaka, a, au nom du secrétaire permanent du G5 Sahel, réaffirmé le besoin pressant de ceux qui combattent sur place ces fléaux d'obtenir toutes formes de soutien.

Le chef du projet Interpol destiné aux pays du G5 Sahel, M. Pierre Julien Ruiz, a précisé quant à lui, que les parties concernées ont préparé le terrain pour leur coopération à travers la signature d’un certain nombre de conventions avant d’entamer l’exécution du projet de coopération actuel visant à aider techniquement et matériellement les pays du G5 Sahel dans leurs légitimes aspirations d’éradiquer le terrorisme dans la région.

Prennent part à cette rencontre des experts sécuritaires du G5 Sahel, d’Interpol et de ses bureaux régionaux dans les pays en question.

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche