. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Rencontre entre le CICR et des femmes leaders et religieuses autour de la sensibilisation sur leurs activités en Mauritanie

Dimanche 9 Octobre 2022 - 13:17

Le comité international de la croix rouge a organisé samedi à Nouakchott une rencontre avec 25 jeunes femmes leaders et religieuses autour de la diffusion et la sensibilisation de leurs activités en Mauritanie.

La responsable du CICR en Mauritanie, Mme Diane Misenga Kabeya, dans un mot qu’elle a prononcé a, salué la présence du responsable de la jeunesse et du secourisme du croissant rouge mauritanien et de la présidente de l’ONG AMAM, avant de rappeler le rôle joué par le mouvement CRM/CICR en faveur de la population civile victimes des conflits armés, la violence et les catastrophes naturelles.

Elle a ensuite rappelé la nature de l’action du CICR, une organisation internationale humanitaire, neutre, indépendante et impartiale au service des populations civiles en difficulté.

En Mauritanie, a-t-elle ajouté, œuvre en faveur des populations civiles victimes du conflit armé dans le nord Mali et des personnes privées de liberté afin de garantir leur protection et assurer leur accès aux services essentiels, comme par exemple l’accès à l’eau, aux soins de santé, la sécurité alimentaire et économique.

Elle a rappelé que ‘le droit et la jurisprudence islamique ont élaboré, depuis le VIème siècle des règles juridiques, précises et pertinentes afin de protéger la vie et la dignité humaine des blessés, les malades, les détenus et les non-combattants ».

La responsable du CICR a révélé que le CICR s’est inspiré du droit islamique pour le droit international humanitaire, et qu’il a établi des relations étroites avec l’organisation de la coopération islamique avec laquelle il a signé en 1994 un accord de coopération qui lui donne un statut d’observateur auprès d’elle.
Mme Diane Misenga Kabeya a enfin située cette rencontre dans le cadre d’un dialogue de fond avec les jeunes femmes leaders et religieuses, les universitaires et les érudits mauritaniens à propos des similitudes entre le droit international humanitaire et son équivalent sans la jurisprudence islamique, « un échange crucial dit-elle pour promouvoir la protection et le respect de la vie et la dignité humaine ».

Pour sa part, la présidente de l’ONG AMAM, Mme Oumou Souleymane Kane a remercié le CICR et sa représentante en Mauritanie pour cette initiative.

saharamedias

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Novembre 2022 - 14:34 Une Association de femmes retraitées voit le jour

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche