. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Pr. Khaled Boye, président sortant de la société mauritanienne de Cardiologie (SMAC): ‘’ Le10e Congrès de la SMAC a été un grand moment d’échanges et de partages d’expériences’’

Lundi 26 Février 2024 - 20:35

Le Calame: La SMAC vient de boucler son 10e congrès placé sous le thème : des nouveautés en cardiologie. Quels ont été les grands moments de cette rencontre ?

Khaled Boye : Comme c’est la tradition, ce 10e Congrès de la société mauritanienne de cardiologie a été un grand moment d’échanges et de partages d’expériences de spécialistes et de jeunes de notre communauté, venus du Maghreb, de l’Afrique subsaharienne, de l’Asie et d’Europe. A travers des ateliers, tables rondes et conférences, les participants ont échangé durant les trois jours du congrès.

 

-Les congrès sont l'occasion de passer en revue les nouveautés en matière de médecine et de technologies. Quelles ont été les innovations qui ont marqué ce 10e congrès ?

-Comme le thème central stipule, nous avons abordé plusieurs nouveautés de la cardiologie, notamment l’arithmologie et plus particulièrement la télémédecine, la surveillance à distance, la détection précoce des arythmies et les méthodes de stimulations et de défibrillations avec des appareils de plus en plus sophistiqués et miniaturisés, intégrant l’intelligence artificielle. D’ailleurs, lors de la séance inaugurale, une conférence portant sur « L’intelligence artificielle, médecine de demain ?» a été traitée, elle a suscité un très vif intérêt des participants. Nous avons également abordé des problématiques de la faisabilité des recommandations internationales à notre contexte africain. Les techniques d’imagerie tel que le strain ont fait l’objet d’ateliers pratiques au cours desquels nos médecins se sont mis à la tâche. L’apnée  du sommeil a été également abordé, il a suscité un vif intérêt pour les pneumologues et les cardiologues. Enfin, les paramédicaux ont suivi avec attention le thème de l’hygiène hospitalière et la qualité des soins.

 

-Quelles ont été les recommandations de ce congrès ?

-Le congrès n’a pas émis de recommandations, d’ailleurs, ce n’est pas sa vocation mais il faut souligner avec force que les participants ont mis l’accent sur la multidisciplinarité des équipes, ils sont convaincus que ce Heart team constitue le garant d’un travail de qualité et donc de la réussite des actes.

 

-Vous avez présidé la SMAC pendant deux mandats. Quelle évaluation faites-vous de son travail ?

-En vérité, je n’ai fait qu’un seul mandat à la tête de la SMAC. J’ai été membre de deux bureaux successifs, d’abord comme secrétaire général ensuite comme vice-président avant d’être élu président.

Durant ces trois mandats, j’ai été le témoin privilégié de l’évolution fulgurante de la cardiologie dans notre pays, mais aussi de notre société scientifique. La SMAC compte une soixantaine de membres, avec de plus en plus de jeunes cadres compétents, d’ailleurs le nouveau bureau le reflète parfaitement et je suis rassuré sur l’avenir de la pratique de la cardiologie et de la SMAC en Mauritanie.

 

Propos recueillis par Dalay Lam
lecalame

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche