. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Polémique : petit assortiment des divagations des amis et des ennemis du pouvoir...

Mardi 26 Avril 2016 - 12:43

Ce qui est amusant,  c'est qu'à chaque coup d'état, les militaires déclarent que la constitution est suspendue, un peu comme Jacquouille la Fripouille dans les visiteurs joue avec la lumière en disant " jour, nuit, jour, nuit".  Cette fois elle ne sera pas suspendue mais modifiée, on appelle ça le progrès du processus démocratique ou la suite du mouvement rectificatif, c'est le serment islamique qui sera suspendu à la barbe de l'association des oulémas qui doivent actuellement mijoter une banaveu à servir aux fidèles appétits.

 

Heureusement Lo Gourmo est là prêt à se la jouer Tian'nanmen. Il faudrait déjà pouvoir affronter les coups de pieds au cul et les simples lacrymos mais déjà pour ça, il n'y a que très peu d'élus…

 

 

Le RFD, quant à lui, a employé des mots jamais lus en pareille circonstance. Pour le RFD les paroles des ministres à propos de la modification de la constitution sont répugnantes. Contrairement à 2008, cette fois l’idée de prendre acte du parjure est répugnante…

 

Le FNDU, plus lamentable que jamais, a décidé de rompre tout contact avec le pouvoir à propos du dialogue qui les tient en laisse depuis quelque temps. Qu’est-ce qu’Aziz en a à cirer qu’ils dialoguent ou pas 3 ans avant la fin de son mandat alors que pour la plupart ils sont absents du parlement de leur plein gré après le boycott qui a permis à leurs amis islamistes de Tawassoul de s’installer sur le trône de chef de file de l’opposition ; ce qui leur permet de manger à la table de la république militaire qui donne salaires et privilèges pendant qu’ils titillent le FNDU pour qu’il reste loin du dialogue qui risque de provoquer des élections et faire tomber Tawassoul de son perchoir.

 

En parlant de Tawassoul dans cette affaire. Grâce à Ghoulam, ce sont les premiers à s’être inscrits en faux. Interpellant les ministres et quittant les lieux. Pour Tawassoul, la Constitution est la ligne rouge ! Pourquoi n’ont-il pas dit que le serment au nom de Dieu est la ligne rouge ? Est-ce parce qu’à l’époque quand Aziz avait le ventre troué à Paris, Jemil Mansour s’est dit prêt à jurer sur le coran qu’Aziz ne reviendrait pas ?

Pour l’instant le grand silence c’est celui des oulémas quoique l’association des oulémas restera dans son rôle qui est de soutenir le pouvoir. L’imam de la grande mosquée de Nouakchott a prié et invité les fidèles à prier derrière tous les présidents Tyrans ou pas de Taya à Aziz en passant par Ely ou Sidioca.

 

Seule la voix du alem des pauvres, le plus écouté, celui qui a refusé la marche des oulémas contre Charlie Hebdo car il estimait que les dessins ne représentaient pas le prophète psl qui est hors de leur portée, seul Sidi Yahya peut faire la différence or il a toujours été du côté de la modération sauf contre Ould Mkheitir sinon en général, il évite tout ce qui pourrait lever le peuple contre le pouvoir et créer le chaos en Mauritanie.

 

Au rayon pro-pouvoir, voilà que maître Bilal Ould Dick s’y met…

 

Ils sont incroyables ces avocats, on se demande d'ailleurs pourquoi on leur demande leur avis. Un avocat par définition a le devoir de la mauvaise foi pourvu qu'il sorte son client d'affaire. L'avocat n'a que des arguments, bons ou mauvais, ils ne valent que face à un autre avocat et devant une cour. Voyez maître Dick qui ose dire que les ministres ne font que s'exprimer en respectant la liberté d'expression de tout citoyen. Le journaliste calamiteux qui lui offre ce prétoire sans risque, on se demande à quel tarif sur le dos de la légende d'opposition du canard, ne lui fait pas même remarquer que le porte-parole parle au nom du gouvernement. C'est lamentable. Quelle élite… Quelle misère intellectuelle.

 

 

Il faut noter que maître Bilal Ould Dick, qui se prononce sur la constitution à la faveur des ministres et du porte-parole du gouvernement, est cet avocat qui a réussi à faire baisser la peine jusqu'au sursis à 4 agents du GGSR condamnés en première instance par une cour criminelle à 7 ans et 5 ans de prison dans une affaire de viol présumé sur une sénégalaise " Pour Me Bilal Ould Dick, cette accusation serait même montée ! Il ira jusqu’à soutenir que ce viol n’a jamais eu lieu et la Sénégalaise dont le nom n’est pas divulgué l’aurait inventé de toutes pièces, sans doute pour se venger des agents qui l’avaient prise, elle et son accompagnant, en infraction au code de la route. »


Le verdict rendu par la Cour d’Appel à l’issue du jugement s’est traduit ainsi par une réduction drastique des peines infligées en première instance, dans la mesure où les quatre éléments ont été condamnés à 1 an et six mois de prison avec sursis. Ce qui signifiait tout simplement leur mise en liberté séance tenante.

 

Le verdict fut accueilli par une explosion de joie de la nombreuse parenté présente. La police eut du mal à évacuer la salle. Me Bilal et ses collègues de la défense ont cependant déclaré leur mécontentement du verdict et ont promis de le casser pour obtenir un acquittement pur et simple. "

 

 

 

 

Moralité : les mêmes causes produisant les mêmes effets, qui peut empêcher Aziz de rester d'une façon ou d'une autre ? Lui-même ou l'armée, tov... C’est  enfantin d’imaginer que quelques mots puissent empêcher un  général civilisé putschiste invétéré à garder le pouvoir sur une terre féodale où le peuple n’a jamais connu que la loi du plus fort. Le peuple veut le droit de s’exprimer, critiquer, insulter pour se défouler verbalement, ce qui est une nouveauté mais de là  à aller se faire tabasser au nom d’un idéal démocratique, faut pas exagérer…

chezvlane

chroniques VLN | énergie/mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG/associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats/Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Pendant ce temps...

Recherche