. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Ministre de l’Action sociale : "les deux dernières années ont constitué un tournant dans l’interaction avec les questions de la femme mauritanienne"

Mercredi 9 Mars 2022 - 15:34

La condition de la femme mauritanienne est devenue, grâce à la volonté et aux orientations continues de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, meilleure qu’auparavant.

Cette déclaration a été faite, ce mardi au Palais des congrès de Nouakchott, par la ministre de l’Action sociale, de l'Enfance et de la Famille, Mme Naha Mint Haroune Ould Cheikh Sidiya, lors de la cérémonie de lancement des activités commémoratives de la Journée internationale de la femme supervisé par la Première Dame, Dr Marième Fadhel Dah.

Voici l’intégralité de l'allocution de Mme la ministre:

Excellence la Première dame, Dr Mariem Mint Mohamed Fadel Ould Dah,

Excellences les Ministres,

M. le wali de Nouakchott Ouest,

Madame la Présidente du Conseil Régional de Nouakchott,

M. le hakem de la moughataa de Tevragh Zeina,

MM. les parlementaires,

M. le maire de la commune de Tevragh Zeina,

Excellences les Ambassadeurs,

Chères sœurs,

Messieurs et mesdames.

La célébration du 8 mars constitue une occasion annuelle de célébrer les succès des femmes, de louer leurs apports, de valoriser leur lutte, et de mettre en lumière les obstacles les plus importants qui entravent leur participation effective au processus de développement, en harmonie avec la communauté internationale, qui commémore cette année sous le thème : « « l’égalité des sexes aujourd’hui pour un avenir durable ».

Notre pays fête cet événement sous un slogan national : « L'autonomisation des femmes - Une voie vers le bien-être de la famille et de la société».

Cet effort incarne la centralité des femmes et l’importance dont elle bénéficie dans le programme de réforme de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et dans les politiques et programmes de développement du gouvernement du Premier ministre M. Mohamed Ould Bilal; programme et politiques dans lesquels l'autonomisation des femmes et l’appui apporté à leur indépendance figurent au registre des priorités.

Madame la Première Dame,

Mesdames et Messieurs,

Les deux dernières années ont constitué un tournant dans l’interaction avec les questions de la femme mauritanienne. Ceci s’est concrétisé à travers les axes suivants :

La création, dans le domaine de la promotion des droits, d’un observatoire national des droits des femmes et des filles, le renforcement des mécanismes nationaux pour lutter contre les différentes formes de violence à l'égard des femmes, l’adoption récente par le gouvernement de la mise en place de mécanismes régionaux de lutte contre la violence à l'égard des femmes et des filles, avec notre souci de présenter un plaidoyer et un soutien aux femmes victimes de violence basée sur le genre.

Notre pays a lancé également, sous le haut patronage de la Première Dame, Dr. Mariem Mint Mohamed Fadhel Ould Dah, une grande campagne nationale qui vise à favoriser l'accès des femmes aux professions relevant des secteurs de la sécurité et de la justice.

S'agissant de l'accès des femmes aux centres de décision, leur statut est devenu, grâce à la volonté et aux orientations continues de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, meilleur qu’auparavant, étant donné qu’elles représentent aujourd’hui:

20% des membres du gouvernement,

20% de l’effectif des députés,

7 femmes maires,

2 présidentes de conseils régionaux, dont celui de la capitale Nouakchott,

Près de 35% des conseillers communaux et régionaux,

En plus de la présence appréciable des femmes mauritaniennes dans le corps diplomatique et leur nomination à des dizaines de hautes fonctions administratives, telles que la présidence de conseils d'administration et les directions générales d’établissements publics.

Nous saluons, à cette occasion, la reconsidération de la femme mauritanienne, illustrée par la nomination d’une femme au poste de «wali» à la veille du lancement des manifestations commémoratives de la journée internationale de la femme cette année, qui vient consolider la présence des femmes occupant déjà des postes de direction dans les collectivités territoriales.

A propos de l’autonomisation des femmes, des formations ont été dispensées à près de 2 000 filles et femmes, dont un millier a bénéficié soit d'équipements collectifs, de financements d'activités productives, soit des deux à la fois, en plus du financement de près de 200 microprojets collectifs et de 800 activités génératrices de revenus pour un certain nombre de personnes handicapées et familles nécessiteuses, dont certaines filles diplômées du Centre de formation pour la promotion de la femme, avec une présence importante des femmes handicapées.

Dans le même cadre, nous poursuivons d nos efforts pour améliorer la formation professionnelle des femmes. C’est ainsi que des nouvelles antennes du Centre de formation pour la promotion féminine ont été ouvertes et une école nationale pour l'action sociale créée.

Afin de libérer une partie du temps de la femme et d'assurer une bonne éducation sociale à ses enfants, notre département a maintenu sa politique visant à renforcer les infrastructures de l'éducation préscolaire, en construisant, rénovant et équipant des dizaines de jardins d'enfants dans de nombreuses wilayas du pays..

Madame, la Première Dame,

Mesdames et Messieurs,

Les activités commémoratives de la Journée internationale de la femme cette année comportent plusieurs manifestations, que nous avons lancées depuis la ville historique de Oualata, où, le 3 mars dernier, nous avons supervisé le financement de projets générateurs de revenus au profit de dizaines de femmes de la moughataa et l'inauguration des jardins d'enfants dans les villes de Néma et de Oualata.

Ces célébrations comprendront également le lancement de caravanes de développement et de sensibilisation d’une semaine sans interruption, mettant l'accent sur les aspects liés à la sensibilisation, à l'éducation des femmes et au financement de projets générateurs de revenus, organisées au profit des 30 localités sises sur nos frontières avec la République du Mali, plus précisément dans les communes de Hamed et Tanaha, dans la wilaya de l’Assaba.

Nous superviserons à cet égard, aujourd'hui, après cette cérémonie - au cours de laquelle nous honorerons un groupe de femmes pionnières dans différents domaines - l’inauguration d'un complexe de développement au profit des femmes qui exerçaient le métier de gardiennes de maisons dans le quartier de Tevragh-Zeina et qui avaient été récemment déménagées au Secteur 13 de la moughataa de Riyad à Nouakchott Sud.

Ces manifestations seront clôturées depuis la ville de M’Bout, dans la wilaya du Gorgol, avec au programme, l’inauguration d'une nouvelle antenne du Centre de Formation pour la Promotion féminine, un jardin d'enfants et l'organisation d'une soirée de sensibilisation pour les femmes de la ville.

Madame la Première Dame,

Mesdames et Messieurs,

Les femmes mauritaniennes, comme leurs homologues de la sous-région, souffrent encore des séquelles de l'analphabétisme et de complications liées aux stéréotypes qui les empêchent de participer au développement de la manière souhaitée.

Avec la volonté d'Allah, nous travaillerons à l'horizon prévisible, afin de surmonter ces obstacles à travers la mise en place d’un plan d'action qui prend les priorités de Son Excellence le Président de la République comme base et point de départ.

A cet effet, nous œuvrerons au lancement d'une chaîne de télévision spécialisée dans les questions familiales comme moyen visant à intensifier les actions de sensibilisation, dans le but de changer les comportements et de corriger les stéréotypes ainsi que pour préserver la cohésion de la famille mauritanienne.

Nous procéderons aussi et de manière constate au lancement de deux grands projets liés à une banque pour la famille et un fonds de garantie de collecte de la nourriture. La formation professionnelle destinée aux femmes et aux filles connaîtra également un développement important, tant en termes d'ouverture de nouveaux centres que d’ajout de nouvelles spécialisations, y compris la gestion domestique, tout en poursuivant le programme de mise à niveau et d'élargissement de l'éducation préscolaire à toutes les moughataas du pays, notamment en impliquant le secteur privé.

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi d'exprimer à cette occasion, mes vifs remerciements à la Première Dame de nous avoir honoré aujourd'hui, ainsi qu’à tous nos partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement de notre département dans la mise en œuvre de ses programmes de développement.

Je saisis aussi cette opportunité pour féliciter toutes les femmes mauritaniennes et les femmes du monde.

Je vous remercie". AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche