. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le ministre de l'Intérieur déclare: «Le système de sécurité et de surveillance publique de Nouakchott s'inscrit dans les efforts de modernisation des services de sécurité»

Mercredi 5 Mai 2021 - 01:04

Le ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation, M. Mohamed Salem Ould Merzoug, a expliqué que le projet "Le Système de Sécurité Publique et de Surveillance de la Ville de Nouakchott" s'inscrit dans les efforts de réforme et de modernisation des services de sécurité qui conduira à élever le niveau de protection du public en mettant en place une infrastructure intégrée de surveillance et de communication à Nouakchott.

Il s’agit, plus précisément, du déploiement de caméras de surveillance (vidéo), qui permet un suivi en temps réel de la sécurité dans les zones sensibles, avec la possibilité d'intervenir immédiatement et efficacement chaque fois que nécessaire, grâce à un système de communication entre les services de police et les autres services de sécurité.

Le ministre a fait cette déclaration au cours d’un discours prononcé, mardi, lors de la cérémonie de la pose de la première pierre du projet supervisée par le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani dans les locaux de la direction générale de la Sûreté nationale.

Voici l’intégralité du discours:

"Au nom de Dieu le Miséricordieux

Dieu bénisse son noble prophète

Excellence, M. le Président de la République,

Excellence M. le Premier ministre;

M. le président de l'Assemblée Nationale;

Honorables dirigeants et chefs d'institutions constitutionnelles,

Excellences les ministres;

Excellence, M. l'ambassadeur de la République populaire de Chine accrédité auprès de notre pays;

Mesdames et Messieurs,

Tout d'abord, j'ai le plaisir de vous féliciter à l'occasion du mois béni du Ramadan, en demandant à Allah le Tout-Puissant d'accepter notre jeûne et nos actes de piété.La paix, la tranquillité et la sécurité de nos citoyens resteront au premier plan de nos priorités, et il n'y a pas de place pour la clémence à cet égard.

Excellence

C'est un engagement explicite que vous avez pris, Excellence, Monsieur le Président de la République, dans votre programme électoral, «Taahoudati». À cette fin, vous avez chargé le gouvernement de «renforcer nos forces de sécurité en personnel et en matériel, et d'adapter continuellement leurs tâches aux exigences du développement de nos villes».

Cette priorité est facile à appréhender, car la sécurité est l'essence même des politiques publiques, bien plus son fondement et son objectif. Aucun objectif de développement ne peut être atteint sans quiétude et sécurité.

Notre secteur, dans le cadre de son plan d'action stratégique 2020-2024, en tenant compte de ces orientations, a adopté une vision de réforme et de modernisation des services de sécurité afin de les rendre capables d'assurer la paix, la sécurité et l'ordre public sur tout le territoire national.

Excellence, Monsieur le Président de la République

Messieurs et mesdames

Il a été urgent d'apporter une réponse appropriée aux problèmes d'insécurité, en particulier dans nos grandes villes. En conséquence, de larges consultations ont eu lieu entre les autorités administratives et les différents organes de sécurité pour s'accorder sur un diagnostic précis de la situation et définir les grandes lignes des réformes et des mesures à prendre.

Ainsi, des solutions ont été trouvées à deux niveaux en termes de timing :

A court terme, alors que le nombre d'agents affectés à la sécurité augmente, l'objectif est d'augmenter leur mobilité afin d'améliorer plus largement les taux de couverture des zones urbaines. Dans le même temps, les zones dans lesquelles les activités déviantes sont fréquentes et tendent à devenir des sanctuaires pour ce type de pratiques sont étroitement identifiées et surveillées, afin de les contenir d'abord et de les éliminer.

À moyen et long terme, des réformes institutionnelles et des approches de modernisation de la direction générale de la Sûreté nationale ont été engagées.

Dans ce contexte, l'accent a été mis sur la lutte contre les crimes graves internes et transnationaux, par le biais de la direction de la police judiciaire, qui est exclusivement chargée de cette mission et de la coopération internationale dans ce domaine.

De grands efforts ont également été déployés dans le sens du contrôle des frontières, des flux migratoires et de la migration irrégulière, de sorte qu'une police des frontières aérienne sera chargée de cette tâche.

La modernisation des services de sécurité va de pair avec la bonne utilisation des capacités offertes par les nouvelles technologies. Ainsi, deux départements ont été créés : une direction chargée de la police technique et scientifique au sein de laquelle une cellule de police technique et scientifique pluridisciplinaire sera créée dans les semaines à venir. Son personnel sera recruté en coordination avec la Faculté des Sciences et Techniques, et cette cellule sera spécialisée dans l'analyse des empreintes digitales et de l'ADN et la reconnaissance faciale avec des fichiers d'identification provenant d’une base de données capable de fournir des listes des types de crimes et des profils de criminels.

Le deuxième département est responsable des technologies de l'information et des technologies modernes dans le but d'améliorer la performance et l'efficacité des ressources humaines.

Cette approche améliorera les méthodes scientifiques par l’apport décisif de preuves médico-légales, parallèlement à l'utilisation des nouvelles technologies informatiques qui renforcera encore davantage la surveillance des zones sensibles pour prévenir les actes criminels.

Excellence, Monsieur le Président de la République

Messieurs, mesdames

Le projet «Système de sécurité publique et de surveillance de la ville de Nouakchott», dont vous présidez aujourd'hui la cérémonie, est financé par le gouvernement de la République populaire de Chine avec une couverture de 6 milliards et 294 millions d’anciennes ouguiyas. Il s'inscrit dans le cadre des efforts de réforme et de modernisation des services de sécurité, qui visent à élever le niveau de protection du public par le développement d'une infrastructure de surveillance et de communication intégrée à Nouakchott notamment, en déployant des caméras de (vidéo) surveillance permettant un suivi en temps réel de la sécurité dans les zones sensibles. Ce système offre la possibilité d'intervenir immédiatement et efficacement chaque fois que nécessaire, grâce à un système de communication entre les services de police et les autres services de sécurité.

Le projet améliorera, également, le traitement des données relatives aux menaces pour l'ordre public et favorisera la gestion des urgences de sécurité, grâce à la communication et à l'intervention urgente des services de police, en particulier dans des zones complexes telles que les grands marchés, les banques, les principaux carrefours routiers et les entrées et sorties des principaux points de la capitale.

Excellence, Monsieur le Président de la République

Mesdames, messieurs,

Par souci des normes de qualité, ce projet intègre un ensemble d’équipements et d'appareils techniques incluant:

- un équipement de surveillance pour les zones sensibles;

- Un système de communication de quatrième génération qui comprend:

• 1 500 stations mobiles avec accès à 3 500 stations;

• 5 voitures de contrôle mobile;

• 20 stations de base.

Le système de vidéosurveillance comprend:

• 316 caméras de surveillance pouvant s'étendre jusqu'à 1 000 points d'observation.

- Les sites techniques qui comprennent:

• Un centre de commandement au sein de la Direction générale de la sûreté nationale qui se compose de:

• Un bâtiment de deux étages construit sur une superficie de 500 mètres carrés.

• Trois centres régionaux, dans les bâtiments des services régionaux de sécurité

• 34 postes dans les commissariats de police.

Excellence, Monsieur le Président de la République

Mesdames, messieurs

Le projet «Système de sécurité publique et de surveillance de la ville de Nouakchott» s’ajoute aux efforts sécuritaires majeurs qui s'inscrivent dans une stratégie globale basée sur une nouvelle approche sécuritaire visant à redéployer, équiper et configurer nos forces de sécurité, établir des points de passage obligatoires à nos frontières, et contrôler l'état civil en sécurisant les documents grâce à l'adoption d'un système biométrique qui exclut toute fraude.

Grâce à l'adoption de cette stratégie et à sa mise en œuvre, nous avons pu protéger la patrie et le citoyen, instaurer le développement, vaincre le terrorisme et œuvrer à tarir ses sources, tout en continuant à œuvrer pour la protection des institutions démocratiques et à préserver les libertés.

Excellence, Monsieur le Président de la République

Mesdames, Messieurs,

Je ne peux manquer de mentionner, ici, la coopération étroite et historique entre notre pays et la République populaire de Chine, appréciant ce don qui s'inscrit dans le cadre de l'accord économique et technique signé entre les deux pays.

Je vous remercie et que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous".

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche