. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le chef d’état-major général des Armées appelle à capturer de main ferme les infiltrés et les contrevenants

Jeudi 2 Avril 2020 - 10:30

Le chef d’état-major général des Armées appelle à capturer de main ferme les infiltrés et les contrevenants
Dans le cadre de la visite qu’il effectue actuellement aux frontières, le chef d’état-major général des Armées, le général de division Mohamed Cheikh Ould Mohamed Lemine a appelé les autorités militaires, sécuritaires et administratives, chargées de sécuriser les diverses zones frontalières à capturer de main ferme tous les infiltrés et tous les contrevenants.

Lors d’une rencontre mercredi soir avec les autorités administratives, les élus, ainsi que les chefs des formations militaires et sécuritaires déployées sur les accès terrestres, marines, fluviales, le général de division a affirmé que "l’étendue du danger du coronavirus exige de notre part à tous d’être des soldats armés en vue de sécuriser notre peuple et de protéger notre nation, quoi qu’il nous en coûte".

Il a ajouté que ce fléau qui a surpris pour l’heure les pays les plus puissants du monde n'a d'autre traitement plus efficace que de s’en tenir aux conseils préventifs et aux mesures de précaution très tôt décrétées par les plus hautes autorités du pays, conscientes de la gravité de l'épidémie.

Le chef de l'état-major général des Armées a souligné la nécessité d'être patient et de prendre ses responsabilités face aux contraintes de la guerre que nous menons - fonctionnaires et citoyens - pour affronter ce virus pour que nous puissions le vaincre et de faire éviter à notre peuple et à notre pays de tomber dans le cercle vicieux de cette menace mondiale.

Il a demandé aux citoyens des différentes villes, villages et regroupements ruraux relevant de la moughataa de Keur Macène et ceux des autres localités situées aux différents postes frontaliers de se tenir aux côtés des autorités militaires, de sécurité et administratives et de signaler les contrevenants pour se protéger eux-mêmes, et partant, protéger leur patrie.

Il a appelé les habitants des régions concernées, ainsi que tous les citoyens, à mettre fin actuellement aux coutumes et traditions qui ne correspondent pas à la gravité du moment, telles que la poignée de main, le rapprochement lors des réunions, l'échange de visites et la dissimulation des contrevenants, dans la mesure où cela est préjudiciable autant pour soi que pour autrui.

Le chef de l'état-major général des Armées a insisté sur la nécessité de poursuivre les campagnes de sensibilisation et d’éveil, et d'impliquer les imams des mosquées, les leaders d'opinion, les organisations des femmes et des jeunes dans cet effort national afin que chaque citoyen ait le rôle qui lui sied dans ce processus.

Pour leur part, les intervenants ont exprimé leur disponibilité inconditionnelle de travailler aux côtés des autorités militaires, de sécurité et administratives afin de relever ce défi et de remettre les choses dans l’ordre.

Concernant l'objectif de la visite du chef d’état-major général des Armées dans les zones frontalières, le directeur adjoint de la direction des communications et des relations publiques à l'état-major général des Armées, le commandant Sidi Mohamed Ould Hdeid, a expliqué qu'il s'agit de suivre la mise en œuvre de la décision de fermer les points d’accès terrestres, maritimes et fluviaux ; mission qui a été dévolue à l'armée nationale en coopération avec les autres secteurs et de s’en tenir sur le terrain aux dispositions prises par l'armée nationale pour ce faire.

Il a indiqué que le deuxième volet de cette visite, qui inclura toutes les zones frontalières, situées le long de la ligne reliant Ndiago à l'extrême sud de la wilaya du Trarza à la localité de Zoueina dans la wilaya du Hodh El Chargui, est de sensibiliser sur la gravité du Coronavirus et d'exhorter les citoyens à participer à l'effort national à cet égard.

Le directeur adjoint de la direction des communications et des relations publiques à l'état-major général des Armées a rassuré les citoyens sur la capacité de l’armée, sa vaste expérience et son expertise dans la lutte contre les bandes criminelles et les passeurs, ainsi que sur son aptitude à faire face à cette situation particulière avec toutes les précautions et la vigilance requises.

Le chef d'état-major général des Armées était accompagné lors de cette visite par le chef du deuxième bureau de l'état-major général des Armées, le général Abbe Ahmed El-Hadj Babenni, le chef d’état-major général de la Marine nationale, le général de la marine Ahmed ben Aouf, le commandant de la sixième région militaire, le colonel Mohamed Ould El Keihel, le wali adjoint, par intérim wali de la wilaya du Trarza, M. Mohamed Vall Ould Mohamed Mahmoud, le hakem de la moughataa de Keur Macène, M. Ahmed Mahmoud Ould El-Beniane, le chef du bataillon national de gendarmerie nationale à Rosso, le commandant Brahim Ould Brahim et enfin le chef du groupement régional n°5 de la garde nationale, le lieutenant-colonel Houssein Ould Deh.

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche