. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Président de la République supervise l’inauguration de l’École d’Enseignement technique et de Formation professionnelle des Bâtiments et Travaux publics

Mardi 22 Novembre 2022 - 21:34

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a supervisé, mardi soir, l’inauguration de l’Ecole d’Enseignement technique et de Formation professionnelle, des Bâtiments et Travaux publics de Riyad, wilaya de Nouakchott-Sud, dans le cadre des festivités commémoratives du 62ème anniversaire de l’indépendance nationale..

Sur place, le Président de la République a coupé le ruban symbolique et dévoile la plaque commémorative, augurant la mise en service de l’institution.

Il a, également, fait le tour de cette structure destinée à diversifier l’offre de la formation technique par l’introduction de nouvelles et le renforcement de capacités des établissement et l’augmentation le taux d’intégration des sortants du système de formation dans le secteur des travaux publics.

Dans son mot pour l’occasion, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, M. Niang Mamadou, a précisé que l’aboutissement de ce projet est une étape symbolique dans le développement de la formation professionnelle dans notre pays et la consécration de l’engagement du Président de la République, Son Excellence, Monsieur Mohamed Cheikh El Ghazouani d’offrir un système éducatif plus performant pour en faire un vecteur d’insertion et un pourvoyeur de l’économie en main d’œuvre qualifiée au profit de tous les jeunes tous niveaux confondus.

Il a noté que disponibilité d’un capital humain de qualité, avec une jeunesse et des cadres bien formés, agissant en tant qu’acteurs du développement, est un passage obligé pour asseoir une économie performante qui va permettre la création des emplois décents.

M. Mamadou a attiré l’attention sur l’importance de cette école dont la création est dictée par la demande pressante du marché du travail dans les métiers du bâtiment et des travaux publics permettra :

– la diversification de l’offre de formation par l’introduction de nouvelles filières tenant compte de la demande du marché du travail ;

– l’augmentation de la capacité d’accueil du dispositif national de formation à travers une offre additionnelle de 2000 places réparties sur 12 spécialités et 4 niveaux de formation ;

– l’amélioration du taux d’insertion de la main d’œuvre nationale car nous disposons d’équipements de formation conformes aux normes et standards internationaux et une assistance technique pour la formation des formateurs durant les deux prochaines années.

Le ministre a, par la suite, déclaré que le Gouvernement, sous la conduite du Premier Ministre, Son Excellence, Mohamed Ould Bilal, veille à la mise en œuvre de ces engagements, à travers une coordination active entre tous les départements concernés et la mobilisation des ressources nécessaires pour la bonne exécution des engagements dans les délais et suivant la célérité et la qualité requises.

Il a ajouté que les efforts consentis par son département pour la réalisation de ces engagements ont d’ores et déjà permis d’atteindre un taux d’exécution de 80% au niveau de ces deux secteurs.

Parlant du domaine de l’Emploi décent pour tous, le ministre a précisé les efforts consentis ont été axés essentiellement sur :

• La mise en place de plusieurs projets et programmes opérationnels et complémentaires dans le cadre des politiques actives de l’emploi dont certains sur financement national et d’autres sur financement des partenaires :

 Le Programme Mechroui Moustaghbeli pour la Promotion de l’entreprenariat

 Le Programme MEHNETI pour la valorisation des métiers, la reconversion et l’autonomisation des apprentis

 Le Programme STAGI pour l’appui à l’insertion des diplômés de l’enseignement supérieur et de la Formation Professionnelle des promotions de 2019 – 2020 – 2021. A ce jour, 2,4 milliards MRO ont été mobilisés sur le Fond National de l’Emploi permettant ainsi dès la fin de l’année de verser l’Appui pour l’Insertion au profit de 9000 candidats inscrits sur la plateforme STAGI et répondant aux critères ;

 Les Projets d’amélioration de l’employabilité des Jeunes (PEJ) sur financement de la Banque Mondiale et de la BAD qui interviennent dans les wilayas du Hodh Charghi, Hodh El Gharbi, Assaba, Guidimagha, Gorgol, et les 3 wilayas de Nouakchott et le Brakna ;

 Projet d’amélioration de l’écosystème de l’entreprenariat sur financement de l’AFD

S’agissant de la création des emplois, le ministre a souligné que son Département contribue, à travers ses programmes actifs à la création de l’auto-emploi, à travers le développement de l’entreprenariat, la promotion de l’emploi indépendant et l’incitation à la création de l’emploi salarié.

« A ce titre, le département a réalisé à ce jour :

• Le financement de 1.500 nouveaux projets, et la création de près de 5.000 emplois, dont 300 emplois dans la zone du triangle de l’espoir ; dès la fin de cette année 2022, 2000 projets seront financés à travers le programme « Mechroui-Moustaghbeli » permettant la création d’au moins 6000 emplois ;

• Le lancement d’une action au profit de 251 jeunes mauritaniens, qui désirent soit se reconvertir dans les métiers souvent sollicités par les grandes entreprises soit bénéficier d’un appui à l’Autonomisation des Apprentis souhaitant améliorer leurs conditions d’exercice de métiers ; les jeunes sélectionnés pourront en bénéficier dès le 31 décembre 2022.

• La signature d’une Convention avec le PNUD pour l’accompagnement à l’entreprenariat de 2.000 bénéficiaires constitués de femmes et de jeunes des Wilayas de l’Assaba et du Guidimagha, et une autre convention avec l’Union Nationale du Patronat Mauritanien (UNPM) portant sur la création de 6.000 emplois, et qui a permis d’ores et déjà de créer 2.000 emplois dans le domaine du transport, de la boulangerie et de l’hôtellerie

• La signature d’une convention avec la Mauritanienne des Produits de l’Élevage créant un cadre de partenariat pour réaliser des projets dans le domaine de l’élevage, permettant la création de l’emploi et la modernisation des produits de l’élevage.

Dès 2023, le département met un point d’honneur à intensifier la promotion de la formation professionnelle de nos jeunes, à travers notamment :

• La mise en place d’une stratégie nationale de développement de la formation professionnelle assortie d’un programme d’opérationnalisation ;

• L’organisation de l’intervention des partenaires techniques pour mobiliser les moyens par zone pour avoir plus d’impact sur le terrain ; sur ce plan, nous remercions le Ministère des Affaires économiques et de la Promotion des Secteurs Productifs et les partenaires techniques pour leur compréhension et accompagnement ;

• La construction des locaux appropriés pour l’École des Mines, du Pétrole et du Gaz à Nouakchott et l’École des Technologies de l’Information et de la Communications à Nouadhibou nouvellement créées ;

• L’équipement des ateliers des écoles professionnelles des wilayas de l’intérieur pour se conformer aux normes et standards de certification des diplômes ;

• La mise en place d’une formation mobile de proximité pour répondre aux besoins de l’économie locale.

• La mise en place d’un mécanisme de financement de la formation professionnelle approprié qui permet d’une part à l’établissement de faire valoir sa personnalité morale et son autonomie financière pour élargir ses recettes pour son autofinancement et d’autre part faire contribuer les entreprises par des apports conséquents de la taxe d’apprentissage.

S’adressant au secteur privé, le ministre a exhorté le secteur privé à soutenir davantage la formation technique et professionnelle, particulièrement la formation duale école-entreprise, pour donner aux jeunes la chance du débutant et les aider à mieux se préparer à la vie professionnelle.

« Il s’agit également, en partenariat avec le secteur privé, de réaliser une bonne adéquation entre la formation et l’emploi pour répondre aux besoins des entreprises dans la perspective de la transformation de l’économie mauritanienne », a conclu M. Niang Mamadou..

Pour sa part, le maire de de Riyad, M. Abdallah Mohamed Idris, a souligné l’intérêt capital qu’accorde Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh Al-Ghazouani, à la moughataa ; intérêt traduite par la mise en place d’infrastructures sanitaires et routières ainsi que de l’approvisionnement en eau et en électricité de ses différents quartiers.

Il a noté que cette institution professionnelle aurait des retombées importantes pour le pays en général et pour les habitants de la province de Riyad en particulier, car elle contribuerait à améliorer les conditions de vie économique, sociale et culturelle.

Pour sa part, l’ambassadrice de l’Allemagne en Mauritanie, SE. Mme Gabriela Guellil, a souligné l’Allemagne, en tant que partenaire reste convaincue qu’une formation professionnelle de qualité et inclusive – prenant également en compte les populations vulnérables-est une condition primordiale pour une meilleure employabilité au service du développement socioéconomique de la Mauritanie.

Elle a ajouté que la formation professionnelle n’est pas un objectif en soi, et qu’elle doit impliquer, également, le secteur privé afin de mieux répondre aux besoins du marché. La main d’œuvre qualifiée est un élément clé pour attirer des investissements.

Au sujet de l’école, l’ambassadrice a déclaré qu’elle constitue un très bel exemple de la coopération financière, mis en œuvre du côté allemand, par la KfW, la banque allemande de développement et qu’elle représente un projet phare au sein d’un programme plus large, le « Programme d’Appui à la Formation Technique et Professionnelle » (PAFTP).

l’Ecole d’Enseignement technique et de Formation professionnelle des Bâtiments et Travaux publics de Riyad vise l’atteinte d’un certain nombre d’objectifs, à savoir

• La diversification de l’offre de formation par l’introduction de nouvelles filières de formation

• L’augmentation de la capacité d’accueil du dispositif de formation

• L’amélioration du taux d’insertion des sortants du dispositif de la formation professionnelle dans le secteur des BTP.

Elle est composée de 12 Ateliers 540 places pour les différentes spécialités.

AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche