. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Président de la République reçoit une mission du FMI

Vendredi 11 Novembre 2022 - 19:56

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a reçu en audience, vendredi au palais présidentiel à Nouakchott, une mission du Fonds Monétaire International (FMI) conduite Félix Fischer, chef de mission du FMI pour la Mauritanie.

L’audience a porté sur les domaines de coopération entre la Mauritanie et cette institution financière internationale ainsi que les moyens permettant de les développer et de les renforcer davantage au service du développement économique de notre pays.

A sa sortie d’audience, Félix Fischer a fait à l’AMI la déclaration suivante :

« Les services du FMI ont conclu avec les autorités mauritaniennes un accord ad referendum sur un programme de réformes économiques pouvant être appuyé par un accord triennal au titre de la Facilité Élargie de Crédit (FEC) et du Mécanisme Elargi de Crédit (MEDC). Cet accord est subordonné à l’approbation de la direction et du conseil d’administration du FMI, prévue en Janvier 2023. Au titre de l’accord, la Mauritanie aurait accès à un crédit du FMI d’un montant de 64,40 millions de DTS, soit environ 82,75 millions de dollars, sur une période de 39 mois.

« Le programme de réformes économiques de la Mauritanie, soutenu par le FMI, vise à préserver la stabilité macroéconomique, à consolider les bases d’une croissance durable et inclusive et à réduire la pauvreté. Le programme comprend trois piliers : (i) l’amélioration du cadre budgétaire de moyen terme afin de maintenir la viabilité budgétaire, de réduire progressivement l’endettement du pays et permettant de lisser la volatilité liée aux ressources du secteur extractif et de protéger les dépenses sociales; (ii) le renforcement des cadres de politique monétaire et de change et le développement des marchés monétaires et de change en vue d’une meilleure maitrise de l’inflation et plus grande résilience de l’économie mauritanienne aux chocs exogènes ; et (iii) des réformes structurelles visant à renforcer la gouvernance, la transparence, et le secteur privé en améliorant le climat des affaires et l’inclusion financière. »

« Les perspectives restent très incertaines avec des risques élevés. Les tensions dans la région du Sahel, la guerre en Ukraine, les sanctions contre la Russie et une récession mondiale ont intensifié les défis économiques de la Mauritanie et ont aggravé les pressions inflationnistes. Ceci a à son tour affecté les soldes budgétaires et extérieurs de la Mauritanie, principalement en raison de la hausse des prix du pétrole et des denrées alimentaires. Néanmoins, la croissance économique s’est accélérée et devrait atteindre 5,3 % en 2022, principalement tirée par les secteurs miniers, l’agriculture et la pêche. L’inflation devrait se stabiliser à environ 11 % après la récente politique monétaire restrictive conduite par la Banque Centrale de Mauritanie (BCM). Le solde primaire budgétaire hors dons devrait être déficitaire de 2,2 % du PIB, contre un excédent primaire de 0,8 % enregistré en 2021 tandis que la dette publique extérieure devrait se maintenir à environ 43 % du PIB en fin 2022. Les réserves brutes devraient s’établir à environ 1,5 milliards de dollars (soit 5,1 mois d’importations hors industries extractives). »

« Les évolutions mondiales pourraient affaiblir les exportations et les recettes extractives et augmenter davantage les prix des importations, élargissant ainsi les besoins de la balance des paiements, lesquels pèseraient sur les réserves internationales et les perspectives budgétaires. La flambée des prix internationaux des produits de base et des crises climatiques plus fréquentes pourraient davantage alimenter l’inflation, accroître l’insécurité alimentaire et compromettre la reprise économique. De nouvelles vagues de la pandémie du COVID-19 demeurent également un risque. Les politiques budgétaires et monétaires prudentes devraient donc continuer afin de maintenir la stabilité macroéconomique. »

« La mission remercie les autorités mauritaniennes et ses autres interlocuteurs pour leur accueil chaleureux, les entretiens constructifs et l’excellente coopération. »

L’Audience s’est déroulée en présence du gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie, M. Mohamed Lemine Ould Dhehbi, du directeur de cabinet du Président de la République, M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, M. Yahya Ould Kebd, chargé de mission à la présidence de la République, De la représentante résidente du FMI en Mauritanie Mme Anta N’Doye, de Mme Mariem Hemyani, planificatrice économique du fonds chargée de la Mauritanie et de M. Mohamed sidi Bouna, conseiller administratif.
AMI

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche