. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le Collège de Défense du G5-Sahel organise une journée porte ouverte

Jeudi 18 Avril 2019 - 22:38

Le Collège de Défense du G5-Sahel organise une journée porte ouverte
Le Collège de Défense du G5-Sahel a organisé, jeudi à son siège à Nouakchott, une journée porte ouverte au profit des hautes personnalités à l’occasion de la clôture de son troisième exercice opérationnel de sa première promotion « Adrar 2019 ».

Cette journée a été marquée par la présence de secrétaire permanent du G5-Sahel, M. Maman Sambo Sidikou, du commandant de la force commune des Etats du G5-Sahel, le Général de Division Hanena Ould Sidi, du Chef d’état-major adjoint de la Gendarmerie nationale, du Chef d’état-major adjoint de la Garde nationale, de plusieurs ambassadeurs de pays frères et amis, de représentants d’organisations et d’institutions internationales et d’attachés militaires ainsi que de plusieurs généraux et officiers de l’Etat-major général des Armées.

Cette journée porte ouverte vise à informer les participants sur les étapes franchies par le Collège de Défense dans le cadre des missions qui lui sont dévolues dans le domaine de la formation et la préparation d’officiers de terrain pour les forces terrestres, navales et aériennes et de la gendarmerie et de la garde capables de coordonner des opérations tant sur le plan local que sur le plan international.

Dans un mot pour l’ occasion, le secrétaire permanent du G5-Sahel a indiqué que la décision de créer ce Collège de Défense a été prise lors du sommet des présidents des Etats du G5-Sahel qui s’était tenu le 20 novembre 2015 à Ouagadougou sur une proposition de la Mauritanie relative à la création d’une école de guerre dans le but d’aider les armées des Etats concernés à former des compétences militaires capables de relever les défis sécuritaires auxquels fait face la région.

Il a ajouté que la mission de ce jeune Collège se résume dans la préparation d’officiers de l’armée, de la gendarmerie et de la garde des cinq pays et de les doter des compétences et connaissances militaires nécessaires à l’accomplissement de leurs missions de façon parfaite.

Le secrétaire permanent a souligné que les compétences que vont acquérir les bénéficiaires de la formation dispensée par le Collège de Défense vont les préparer à prendre en charge de missions et à occuper des fonctions de commandement dans les états-majors de leurs pays, indiquant que la méthodologie de la formation suivie au Collège dans ses deux volets militaire et académique est à même de réaliser les objectifs attendus de sa création.

M. Maman Sambo Sidikou a enfin exprimé ses remerciements à l’ensemble des partenaires, en particulier pour l’Etat des Emirats arabes Unis qui a offert les infrastructures de base du Collège, à la République fédérale d’Allemagne qui s’est chargée de ses équipements et autres Etats frères et amis qui ont contribué à l’appui du G5-Sahel dans ses efforts sur les deux plans sécuritaire et de développement.

A son tour, le commandant du Collège de Défense, le Général Brahim Vall Ould Cheibani, a présenté un exposé détaillé sur le Collège depuis sa création le 3 avril 2017 à aujourd’hui, indiquant qu’il a reçu jusqu’à présent une seule promotion composée de 35 officiers des différentes forces armées des Etats membres du G5-Sahel qui seront formés sur la planification, la gestion et la coordination des opérations militaires.

Il a ajouté que ce Collège a atteint, aujourd’hui, le niveau qui lui permet de réaliser les objectifs attendus, même s’il nécessite encore l’appui de tous dans les domaines de l’enseignement, de la formation, du financement et du renforcement des capacités d’accueil.

Pour sa part, le directeur des études du Collège, le Colonel Michel, a souligné que le Collège de Défense a fait face à de grands défis durant la période de l’ouverture de son année scolaire en février 2018, tant en ce qui concerne les programmes d’études et les bibliothèques que les équipements nécessaires, mais la forte volonté des responsables du Collège a permis d’aller de l’avant vers l’accomplissement de la mission qui est dévolue.

En fin de journée, les participants ont suivi un ensemble d’exposés théoriques relatifs au troisième exercice opérationnel « Adrar 2019 » et les résultats tirés de cet exercice auquel ont pris part les forces terrestres, navales, aériennes et celles de gendarmerie et de la garde des Etats concernés.

source AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche