. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La direction générale de la sûreté : « le recrutement des inspecteurs de police a été transparent et seuls ont prévalu les critères de compétence »

Jeudi 1 Avril 2021 - 22:53

La direction générale de la sûreté nationale a annoncé jeudi que le concours pour le recrutement de 20 inspecteurs de police organisé en mars dernier avait été transparent et les seuls critères qui ont prévalu ont été ceux de la compétence.

La direction a rejeté les controverses sur les réseaux sociaux autour de ce concours précisant que tout ce qui avait été dit était loin d’être objectif ou transparent pour avoir été basé sur les critères de la peau, la région, le genre et le quota.

Selon la direction les critères avancés pour justifier la mise en cause du concours sont contraires au principe de l’égalité dans les occasions offertes à tous les citoyens remplissant les conditions juridiques considérées, basées sur la compétence et les capacités sans distinction.

La direction a publié des éclaircissements à propos de ce concours précisant que les critères de participation est que le candidat soit issu du corps des sous-officiers, qu’il soit titulaire du baccalauréat, que son dossier professionnel ne comporte pas de sanctions contraire à l’éthique professionnelle au cours des trois dernières années de sa vie professionnelle.

La direction a ajouté qu’elle a reçu 150 dossiers de candidature pour en retenir 133 après l’étude et la vérification de tous les dossiers.

Elle a affirmé que le concours s’est déroulé conformément aux conditions d’organisation et de professionnalisme en vigueur sous la supervision d’une commission composée des grands cadres du secteur.

Une fois à l’intérieur de la salle un certain nombre de questions sont posées aux candidats qui en choisissent un par tirage au sort dans les deux langues arabe et français par souci d’équité et d’uniformisation des critères en garantissant à chacun ses chances de réussite.

La direction a rappelé les mesures prises pour assurer la transparence requise, qui vont de l’anonymat au recours à une deuxième et une troisième correction quand l’écart des points pour une même copie est de quatre points.

Les résultats ont été annoncés immédiatement, dans la même salle et devant les 133 candidats réunis à l’école de police, une première dans l’histoire des concours dans le pays.

La direction générale de la sûreté nationale a réaffirmé que le choix de ses cadres n’est pas tributaire du genre, ni de la couleur ou la région, ni de la tribu ou le quota, mais sur la base des compétences et la capacité de la personne de s’acquitter de la noble mission celle de servir le pays et le sécuriser.

saharamedias

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche