. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La croix rouge lance des projets de développement dans l’est de la Mauritanie

Samedi 9 Juillet 2022 - 12:49

Le comité international de la croix rouge en Mauritanie a lancé un certain nombre de projets dans la moughata de Bassiknou destinés à appuyer les populations locales dans les zones situées sur la bande frontalière avec le Mali après l’arrivée de dizaines de milliers de réfugiés maliens dans le camp de M’Berra.

Selon le président du comité local du village de N’Djonkar, situé au point de passage avec le Mali, le comité international de la croix rouge leur offre des aides trois fois par an pour les aider à faire face à la sécheresse en période de soudure.

Le village a également bénéficié d’un point d’eau en 2015 grâce au CICR alors que les populations étaient contraintes de traverser quelques kilomètres pour trouver de l’eau.

Les familles reçoivent, selon ce même responsable, des aides financières de 24.000 ouguiyas trois fois par an, une aide particulièrement appréciée par une septuagénaire de la localité, Roughaya Cheikh que l’arrivée des véhicules du CICR met du baume dans son cœur.

Les femmes de la localité de Néra ont également bénéficié d’un projet maraîcher qui leur procure désormais d’importants revenus grâce à la vente de sa production.

Le CICR a formé les populations locales sur les méthodes d’élevage, la vaccination des animaux, le diagnostic de leurs maladies et a procédé également au forage d’un certain nombre de points d’eau qui profitent également aux réfugiés maliens.

Selon le maire de la commune de Fassala qui compte, selon les derniers recensements, 65.927 habitants, celle-ci est le seul débouché pour les réfugiés ajoutant que l’aide apportée par le Comité international de la Croix-Rouge profite à tous et contribue à créer une coexistence pacifique entre la population locale et les réfugiés.

L’action du CICR en Mauritanie est axée sur l’amélioration des conditions de vie des détenus, le rétablissement des liens familiaux entre les réfugiés maliens et leurs familles, l’appui des services de santé, la disponibilisation de l’eau potable, la vulgarisation du droit humanitaire international et appui par ailleurs le croissant rouge mauritanien dans ses efforts à faire face aux urgences.

Le CICR est présent en Mauritanie depuis les années 70 du siècle dernier, et ses délégués ont axé leurs efforts, dans les années 90 à visiter les détenus et contribue, depuis 1989, à rétablir les liens entre les familles dispersées par les évènements entre le Sénégal et la Mauritanie.

En vertu d’un accord signé avec les autorités mauritaniennes en mars 2005, le CICR est autorisé à visiter tous les détenus dans le pays.

Son bureau travaille à plein régime depuis janvier 2013 alors qu’il était dirigé naguère par la mission régionale du CICR depuis la Tunisie.
saharamedias

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche