. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Guerre diplomatique : la Chine obtient de la Mauritanie une position officielle contre les alliés des USA en mer de chine...

Mercredi 11 Mai 2016 - 20:57

C’est passé inaperçu pourtant c’est jouer avec le feu connaissant les alliés militaires d’Aziz. Connaissant la diplomatie mauritanienne via ses dernières sorties qui engagent tout le peuple mauritanien sans lui demander son avis sur des questions sérieuses, il faut toujours faire attention aux communiqués du ministère des affaires étrangères.

 

Sous l’ère Azizienne, notre diplomatie est plus que jamais pragmatique sans états d’âme. Tout le génie d’Aziz se résume à un sens aigu de la survie, il flaire le puissant du moment et fait ce qu’il réclame pour être son allié, son ami ou juste son soutien intéressé. Inutile de rappeler le nombre de fois où la Mauritanie Azizienne a soutenu un allié quand il était puissant avant de le lâcher à la première faiblesse. Kadhafi de sa tombe s’en souvient pour ne citer que lui mais c’est aussi valable pour la Syrie de Bachar ou de tout ce qui ne plait pas aux intérêts des Saoudiens. De là la sortie du porte-parole du gouvernement mauritanien pour faire une déclaration haut et fort disant que la Mauritanie considère désormais le Hezbollah comme organisation terroriste.

 

 

La Mauritanie avait-elle besoin  de cette sortie de son porte-parole ? Certainement pas, il lui suffisait, en maillon faible de la Ligue Arabe, d’accepter la résolution du monde Sunnite sans aller jusqu’à monter sur ses  chétifs ergots pour faire de pareilles déclarations quand chacun sait que la Mauritanie dira le contraire demain si l’Arabie Saoudite finit par faire la paix avec ses frères ennemis.

 

 

 


Cette fois, vendredi 6 mai après un entretien avec l’ambassadeur chinois,  notre  ministère de affaires étrangères se fend d’un étrange communiqué dont l’explosif ne tient que sur un mot que l’ambassade des Etats-Unis a dû avaler de travers.  Prendre partie pour les intérêts des pays du golfe est une chose surtout quand on est bien loin de ce qui se passe là-bas et qu’on n'a aucun rapport incontournable avec le monde chiite, mais oser se prononcer sur une affaire très grave touchant aux intérêts américains en prenant parti officiellement contre leurs alliés, c’est plus grave.

 

Aussi le communiqué mauritanien est écrit avec une diplomatie extrême pour noyer le poisson jusqu’à la dernière phrase où le mot qui fâche l’allié américain est lâché à la sauvette. C’est un communiqué sur ce qui se passe en mer de chine où chacun, même peu au fait de l’affaire, sait que la Chine revendique ses eaux territoires en empiétant sur ce que d’autres pays concernés, alliés des américains, estiment être des eaux internationales.

 

On se souvient encore en octobre dernier de l’incident avec  le destroyer américain.

 


Il y a actuellement un conflit territorial entre la Chine et les Philippines à propos d’îles. Les Philippines ont demandé et obtenu que la cour de La Haye soit arbitre dans cette affaire conformément au droit international ce dont la Chine ne veut pas entendre parler.

 

Voilà pourquoi après l’entretien avec l’ambassadeur chinois, le ministère des affaires étrangères mauritanien sort  le soir un communiqué disant que la Mauritanie est pour des négociations directes entre la Chine et les Philippines donc contre l’arbitrage de la cour de La Haye réclamée par les Philippines. C’est là où par cette phrase la Mauritanie prend partie pour la Chine contre les intérêts américains qui soutiennent les Philippines et d’autres voisins contre la volonté chinoise d’imposer ses lois dans la région comme d’autres puissances la France, les USA et même les Russes revendiquent leur pré carré.

 

On peut comprendre la Chine qui voit les américains lui refuser une part de puissance sur une région du globe comme toutes les puissances de ce monde mais quel intérêt la Mauritanie a-t-elle de faire une sortie pareille contre les intérêts américains quand on sait l’implication des USA et ses alliés occidentaux comme soutiens du régime azizien en passant par la sécurité dans le Sahel ?

 


La Mauritanie ne pouvait-elle pas se taire au lieu de mettre le doigt entre l’écorce et l’arbre ? Elle n’a certainement pas eu le choix. Les rapports de coopération économique  entre la Chine et la Mauritanie sont énormes par rapport à ceux quasiment inexistants avec les américains surtout présents dans l'humanitaire.  C’est certainement la Chine qui a demandé cette sortie comme l’Arabie Saoudite demande à la Mauritanie de faire des déclarations gratuites pour soutenir ses positions. On a toujours besoin de plus petit que soi pour agacer l'ennemi et ces puissances font payer cher à la Mauritanie leurs aides financières.

 

 

Cela dit, la Mauritanie sait aussi dire non quand les intérêts vitaux du régime sont en jeu… Justement, le pouvoir azizien toujours aux aguets sent-il le vent tourner ? Est-ce une flèche lancée aux américains depuis que le Sénégal a annoncé ces jours que les américains auront désormais accès au territoire sénégalais pour des «  bases militaires  permanentes » ce qui complète le dispositif africain déjà avancé ? Ce n’est pas négligeable... 


 

 


 

Ce  jour du communiqué mauritanien la Chine a invité la Mauritanie à la rencontre sino-arabe à Doha.

 

 

Voici le communiqué

 

 

 


« Le ministère des affaires étrangères et de la coopération a rendu public vendredi soir un communiqué, dont une copie est parvenue à l'Agence Mauritanienne d'Information, dans lequel le gouvernement mauritanien fait part de sa préoccupation au sujet des derniers développements de la situation en mer de Chine méridionale et met en garde contre les dangers que cet état de fait peut engendrer sur la sécurité et la stabilité dans la région.

Le gouvernement appelle toutes les parties à déployer des efforts communs pour préserver la paix et la sécurité dans cette zone sensible.

Tout comme il exhorte les parties à éviter l'escalade et à oeuvrer à trouver, à travers des négociations bilatérales directes entre la République Populaire de Chine et la République des Philippines, une solution pacifique à ce problème. " 

 

 

Rappel de l’affaire entre la Chine,  les Philippines et la cour de La Haye

 

 

Voici ce qu’en pense clairement la Chine

 

chezvlane

chroniques VLN | énergie/mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG/associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats/Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Pendant ce temps...

Recherche