. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Francophonie avec elles: ADPDH pour la lutte contre les violences faites aux femmes et leur autonomisation

Mardi 17 Mai 2022 - 07:48

La représentante de la francophonie pour l’Afrique du Nord, Me Acyl Haoua, a effectué dimanche 15 mai 2022, une visite de travail au siège de l’Association pour le développement et la promotion des droits de l’homme (ADPDH) à El Mina, dans l’exécution du projet communautaire de la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles.

Cette visite a permis de formellement aux membres de la délégation de l’OIF d’aborder avec la présidente de l’ONG ADPDH et ses proches collaborateurs l’objectif principal qui est « contribuer à la promotion des droits des femmes et des filles dans les départements d’Arafat et Riyadh et l’autonomisation de celles-ci afin qu’elles puissent se libérer du joug de la pauvreté.

La délégation a suivi une présentation détaillée du projet et de l’ensemble des réalisations accomplies par l’ONG ADPDH concernant le projet financé par l’OIF dans la cadre de la « Francophonie avec elles », par M. Ba Kalidou , le chargé des projets. ll a rappelé qu’il y a eu 3375  directes et 6700 indirectes.

Il a dans son exposé souligné que 6 ateliers seront organisés dans la période du 15 au 20 juin prochain et 4 ateliers sur les AGR seront tenus du 12 au 15 juillet prochain.

  M. Ba a parlé des techniques de ciblage, de la formation des leaders communautaires, de la sensibilisation sur les différentes formes de violences faites aux femmes et les outils misent en place pour véhiculer les messages aux différentes communautés du pays.

Prenant la parole, Me Acyl Haoua a exhorté le staff de l’ADPDH de s’aligner sur les stratégies et de coordonner avec les femmes sur le terrain dans le but de les impliquer dans le processus des leurs droits. Les partenaires ont également pu échanger au sujet des principaux enseignements de l’éducation, des changements des mentalités tout en mettant la machine en marche.

Lui succédant M. Mohamed Ali KOTOKO, spécialiste des programmes OIF/REPAM a mis l’accent sur l’autonomisation de la femme par le biais des activités génératrices de revenus. C’est grâce à ces activités qu’elles pourront s’impliquer dans le changement économique, a-t-il dit.

  Quant à M. Kane Mouhamadou Elimane, le secrétaire général de la commission nationale de la Francophonie (SG/ CNF), il a insisté sur la collaboration dans la pérennité avec les groupements de femmes ciblés et le sérieux dans le travail sur le terrain. « Nous voulons que les objectifs fixés et prévus dans le projet soient atteints », précise M. Kane

En marge de la visite, la délégation a brièvement rencontré les locaux des regroupements des femmes qui allaient bénéficier des financements dans le but de monter des AGR à Riyadh et Arafat. Sur place, Me Acyl Haoua, M. Mohamed Ali KOTOKO et M. Kane Mouhamadou Elimane ont eu à discuter des sujets notamment la lutte contre les différents types de violences, la gestion des conflits conjugaux, les droits et l’autonomisation.

La réunion et les visites de terrain devaient être suivies par des caravanes de sensibilisation sur les droits de la femme, les voies et moyens de gérer les conflits conjugaux et comment la femme doit agir pour se libérer de la pauvreté et être autonome dans sa vie quotidienne.

Cette rencontre a aussi donné l’occasion aux femmes bénéficiaires du projet d’exprimer leurs sentiments d’innovation et d’impulsion qui répondent à la volonté des orientations de « la Francophonies avec elles » et de maintenir leurs capacités d’innovation face aux urgences de la vie quotidienne et de contribuer de manière avant-gardiste au développement socio-économique et au développement local.

Au terme de la visite, Me Acyl Haoua a adressé ses vifs remerciements à l’ONG ADPDH pour le travail accompli et le souci d’accompagner les femmes et les filles dans leurs problèmes sociaux pour qu’elles sachent leurs droits et comment les arracher selon la loi. Elle a aussi salué le courage et la disponibilité des femmes pour accompagner cette femme. Selon, Me Acyl Haoua, Me Hawa Sidibé est un exemple à suivre.

Pour rappel, la délégation de l’OIF conduite par Me Acyl Haoua, a été à chaque étape l’objet d’un accueil chaleureux symbole de l’hospitalité mauritanienne.

Aboubakrine SIDI Pour FUTURE AFRiQUE

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Novembre 2022 - 14:34 Une Association de femmes retraitées voit le jour

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche