. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Africa Eco Race : Le Polisario a-t-il menacé de bloquer à nouveau le passage à El Guerguerate ?

Vendredi 4 Janvier 2019 - 09:34

Africa Eco Race : Le Polisario a-t-il menacé de bloquer à nouveau le passage à El Guerguerate ?
Alors que les médias du Front Polisario critiquent le silence observé par le mouvement de Brahim Ghali face à l’annonce de l’organisation de la 11e édition de Africa Eco Race qui transitera par le Sahara, des médias marocains affirment que le Polisario a de nouveau menacé de bloquer le passage à El Guerguerate. Une information démentie par une «source officielle» de la direction de Rabouni.

Dimanche dernier, les organisateurs de l’Africa Eco Race ont annoncé le lancement de la 11ème édition de ce rallye international depuis Monaco. Le tracé de cette nouvelle édition ne diffère pas de celui de l’année dernière. Ainsi, les participants se rendront dans plusieurs régions du Maroc avant de transiter vers la Mauritanie. Au passage, des étapes comme Assa Zag, Fort Chacal à Ad-Dchira (sud de Laâyoune) ou encore Dakhla sont prévues, avant que les participants ne transitent par le passage frontalier d’El Guerguerate pour se rendre dans la ville mauritanienne de Chami.

Les «menaces du Polisario» reprises par plusieurs médias marocains

Lundi, dans un article faisant état du silence du Polisario face à l’annonce de cette nouvelle édition, Yabiladi a rappelé les incidents de janvier 2018, lorsque le mouvement avait dépêché des éléments armés à El Guerguerate, menaçant de bloquer le passage aux participants de ce rallye. La tension avait monté d’un cran et la situation n’était revenue à la normale qu’après la réaction officielle de l’ONU.

Mais depuis, plusieurs médias marocains ont annoncé que le Polisario aurait menacé à nouveau d’intervenir dans la zone tampon de Guerguerate pour entraver le rallye-raid international Afica-Eco Race au niveau de son étape maroco-mauritanienne. L’information est d’abord parue dans l’édition du mardi du journal Al Alam qui indique que «la direction de Rabouni s’est mobilisée dès l’annonce du tracé de la nouvelle édition du rallye».



Mercredi, ce sont nos confrères de Hespress qui ont rapporté une «première annonce du Front Polisairo cette année», affirmant que le Front a «dépêché des éléments armés au niveau du poste-frontière El Guerguerate entre le Maroc et la Mauritanie». Le média cite une lettre qui aurait été «envoyée par le Front aux organisateurs de l’Africa Eco Race, les menaçant la semaine dernière et demandant à ce que le Front soit impliqué, comme le Maroc et la Mauritanie avant l’organisation de ce rallye». «Le Front a indiqué qu’il bloquerait le rallye en cas de geste provocateur, comme le port du drapeau marocain ou encore la publication d’une carte provocatrice», poursuit le média.

L’information a également été relayée par Al Massae dans son édition de ce jeudi. Cité par Le 360, le journal arabophone rapporte qu’«en dépit du sévère recadrage du secrétaire général des Nations unies et en violation flagrante de l’accord de cessez-le-feu, des résolutions du conseil de sécurité de l’ONU et de la légalité internationale, les séparatistes du Polisario reviennent à la charge en exhibant de nouveau la menace de violer la zone tampon de Guerguerate».

Des informations démenties par une «source officielle» du Polisario

«Le Polisario envisage, par ces manœuvres, d’entraver l’étape maroco-mauritanienne du rallye-raid Africa-Eco Race. Dès que les éléments du Polisario ont appris que les organisateurs de cette manifestation internationale avaient prévu le passage du rallye dans la région de Guerguerate sur une carte soulignant la marocanité de la zone, ils sont montés au créneau, perdant pour ainsi dire le nord, avec cette manœuvre suicidaire», poursuit-il.

Seulement, l’information d’une nouvelle réaction du mouvement de Brahim Ghali et ses menaces à l’encontre des organisateurs de Africa Eco Race ne figurent dans aucun média proche du Front Polisario. Au contraire, des médias pro-Polisario comme Futuro Sahara ou Adamir critiquent depuis plusieurs jours ce qu’ils considèrent comme un silence du Polisario face à l’annonce de l’organisation dudit rallye qui passera par le Sahara.

Pire, une source officielle du Front Polisario, contactée par Futuro Sahara, a «démenti toute information sur une éventuelle actualité sur le terrain à El Guerguerate parallèlement au passage du rallye Monaco-Dakar, le 7 janvier prochain». Bien que cette source évoque une version différente des faits qui se sont déroulés l’année dernière, elle tient à réfuter les «allégations relayées par les médias marocains» au cours de cette semaine sur une éventuelle mobilisation, cette année, pour barrer la route aux participants dudit rallye. Un démenti qui confirme toutefois que le Polisario a bel et bien appris de ses erreurs de l’année dernière…

source yabladi
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche