. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Sensibilisation et évaluation sur la lutte contre les violences à l’égard des femmes et des filles

Mercredi 14 Octobre 2020 - 13:28

Sensibilisation et évaluation sur la lutte contre les violences à l’égard des femmes et des filles
Le centre de l’Association des femmes cheffes de famille à Riyadh a abrité, hier, lundi 12 octobre 2020, une séance de sensibilisation et d’évaluation sur les résultats des formations sur la lutte contre les violences à l’égard des femmes et des filles et le plaidoyer pour l’adoption de la loi sur les violences dont sont victimes les femmes et les filles.

A cette occasion, ouvrant la séance, l’assistante sociale, Zeynebou Mint Baba a fait un bref aperçu sur le rôle de la femme sur l’éducation et le développement de la famille et du milieu social. Elle a aussi rappelé la place de la femme dans la lutte contre les violences faites. Elle a salué le grand rôle que jouent les militantes et activistes de l’Afcf dans la lutte contre les violences à l’égard des femmes.
Même son de cloche chez Zeynebou Mint Mohamed Oumar, Assistante sociale. Seulement, elle a rappelé le rôle de la femme en cas de viol dans son entourage. Elle a évoqué les mesures à prendre tout au long du processus.
Mint Mohamed Oumar a sensibilisé l’assistance sur les mesures à entreprendre pour mieux protéger les filles à la maison, dans le quartier, à l’école et dans la rue.

Dans le cadre de la sensibilisation, les cas de Mouna et Lina ont été lus aux participantes. Ils ont été commentés avant que les participantes n’apportent leurs points de vue sur ces deux cas de viols suivis de grossesse par des proches parents.
Pour s’assurer du niveau de compréhension des femmes et filles ayant suivi les formations, les assistantes ont posé des questions sur les rôles qu’elles allaient prendre dans ces cas et en cas de viol dans leur milieu social.
Au terme des activités, les assistantes et les bénéficiaires ont toutes souhaité l’adoption de la loi pour la lutte contre les violences à l’égard des femmes et des filles.

Elles insisté sur l’éducation et l’éveil de la femme en tant que mère de famille pour une meilleure protection de sa fille devant le danger qui ne cesse de se répandre.
Il a été aussi question de ne pas continuer à résoudre les cas de viol à l’amiable, de ne pas cacher les cas de viol et de dénoncer les auteurs criminels de et les conduire devant les juridictions compétentes.
Les activités se sont déroulées dans le respect des mesures barrières contre la covid-19 : port du masque, lavage des mains et usage du gel hydroalcoolique.
 

tawary
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Banque Populaire de Mauritanie

Banque Populaire de Mauritanie


Rubriques à la une

Recherche