. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Quartiers périurbains de Nouakchott :l'ONG Actions renforce les capacités des relais communautaires sur les VBG et MGF

Lundi 20 Décembre 2021 - 20:36

Vingt cinq relais communautaires (12 femmes, 13 hommes) ont pris part, du 11 au 13 Décembre dernier, à une session de formation initiée à leur intention par l’ONG Actions, en collaboration avec Vital Voices, sur financement  du département d’Etat Américain. Cette session entre dans le cadre  du Projet « Sensibilisations  aux violences basées sur le genre dans les quartiers périurbains de Nouakchott (Arafat, Dar-Naim, El Mina et Sebkha)».
 

Trois jours durant, les relais communautaires, sous la houlette de la Consultante/Formatrice en Genre Mme Wone ont planché sur les violences basées sur le genre (VBG) et sur les Mutilations Génitales Féminines (MGF) de manière plus spécifique. La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence du Chef de Projet Protection et des superviseurs de l’ONG Actions, rehaussé par la présence du représentant de la Commune d’Arafat et des Organisations de la Société Civile partenaires du projet dans les quatre zones d’interventions  du projet. Cette étape a été suivie de la présentation croisée des participants, de la formulation des attentes transformés en objectifs à atteindre à la fin de la formation, de la négociation des règles de jeu, et de la présentation de l’atelier.
 

Dans une atmosphère de démarche  participative alternant des présentations et des travaux de groupes   suivie de restitution en plénière, la Consultante a abordé la définition des VBGs, la Déclaration de l’Assemblée des Nations Unies contre la Violence à l’égard des Femmes. En outre, il a été question des typologies des VBGs, les avis des populations sur les MGFs, les contre-arguments sanitaires, les Conséquences au niveau sanitaire,  les Conséquences médicales immédiates et tardives,  les  Conséquences sociales, le Rapport Excision/Mortalité Maternelle et Infantile.
 

Sur un autre registre, la Fatwa (Position des leaders religieux sur la question) pour un pays à 100% musulmane, l’Ordonnance 2005- 15 portant Protection Pénale des Enfants (OPPPE), la Déclaration du Personnel Médical ont été également partagés par la Formatrice.

Les participants ont apprécié les différentes thématiques développées. A en juger par les propos d’Oumar Mamadou Wague de l’ONG Assistance à la Mère et à l’Enfant pour le développement qui déclare: « J’ai assisté à plusieurs formations de cette thématique, mais j’ai apprécié beaucoup l’approche utilisée par la formatrice et je me sens plus outillé pour conduire ces sensibilisations ».
 

Sur la même lancée, Aminetou Sidy Mohamed, relais communautaire, déclare être «plus engagée à mener cette lutte pour l’éradication progressive de ce fléau, compte tenu de tous les renforcements dont elle a eu à bénéficier surtout sur la position de la religion et de la santé sur la thématique». Zeinabou Aboubacrine, relais Communautaire de l’ONG El Menara d’El Mina partage les propos d’Aminetou Sidy Mohamed et se dit outillée pour mener à bien sa mission au niveau communautaire.
 

 Les lampions de cet atelier se sont éteints avec la cérémonie de clôture et la remise des attestations aux participants. lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Novembre 2022 - 14:34 Une Association de femmes retraitées voit le jour

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche