. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Les ministres de la culture et du pétrole commentent les résultats du Conseil des ministres

Vendredi 27 Juillet 2018 - 00:39

Nouakchott,  26/07/2018  -  Le ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Dr Mohamed Lemine Ould Cheikh et le ministre du pétrole, de l'énergie et des mines, M. Mohamed Ould Abdel Vettah, ont commenté jeudi à Nouakchott, les résultats de la réunion du Conseil des ministres, tenue quelques instants auparavant.

Le ministre de la culture a souligné que « le Conseil a examiné et approuvé des projets de lois, décrets et communications, dont le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de coopération Inter-Etats signé entre la Mauritanie et le Sénégal portant sur le développement et l’exploitation des réservoirs du champ Grand Tortue/Ahmeyim ».

« Le Conseil a examiné et approuvé également des projets de décret portant sur des contrats d’exploitation-production relatifs à des blocs du bassin côtier, signés le 23 juillet 2018 entre l’Etat Mauritanien et la société Shell Exploitation and Production Mauritania C10 B.V », a-t-il ajouté.

Répondant à une question relative à « l’interdiction de voyage faite par le gouvernement à l’endroit des défenseurs des droits de l’homme mauritaniens pour les empêcher de participer à Genève à la conférence internationale sur la lutte contre la torture », le porte-parole a dit :

« Les gardes- côtes de la Mauritanie, qui a des obligations internationales dont certaines sont d’ordre sécuritaire, se rapportant à l'immigration clandestine, ont arrêté au cours des dernières semaines plusieurs clandestins, qui empruntent pour leur majorité les aéroports », a-t-il dit.

« Partant de ces engagements précités, tout visa suspecté conduit à une instruction quant à son origine, où il a été établi, s’il est faux ou non ; autrement dit, il s’agit tout simplement d’une manière de lutter contre cette immigration illégale, pour les cas qui prêtent au doute, ce qui est en soi une conduite routinière qui a lieu dans n’importe quel autre Etat », a-t-il ajouté.

A propos d’une autre question relative à l’interdiction de la transhumance politique faite aux députés représentant l’étranger, le ministre a dit :

« La loi régissant les élections n’est aucunement une manipulation ou un coup monté contre l'opposition, mais vise bien au contraire, les nouveaux parlementaires, auxquels il est interdit la transhumance politique, autrement dit cette loi ne concerne donc pas les ex députés ».

« La loi qui interdit la transhumance politique s’applique à tous les élus, conformément à un accord politique, consécutif au dialogue de 2011 et demeure donc en vigueur, interdisant aux députés, devenus des représentants des mauritaniens à l'étranger cette transhumance, après la dissolution du sénat », a-t-il ajouté.

Concernant les dernières déclarations relatives au 3e mandat et la controverse à ce sujet, le porte-parole a précisé :

« Ce que j’ai dit dernièrement n’est pas inédit pour moi, puisque j’ai répété à maintes reprises que ce pouvoir et le Président resteront, que les mauritaniens sont attachés à ce système et au Chef de l’Etat, eu égard aux acquis multiples réalisés sous la direction du Président de la République, dans tous les domaines sécuritaire et diplomatique ainsi qu’en matière de développement, d’accès aux services de base, de protection, de préservation de la dignité, de la souveraineté, des valeurs, de l’identité des mauritaniens d’une part et du monde arabe et musulman d’autre part, qui sont tous des facteurs, ayant renforcé l’attachement du peuple à ce pouvoir et au Président, refusant d’écouter les défenseurs de l’avenir incertain », a-t-il conclu.

Le ministre du pétrole a précisé dans son commentaire de l’accord de coopération bilatéral entre la Mauritanie et le Sénégal, signé le 9 février 2018 et relatif au champ gazier découvert en 2015 avec des réserves estimées entre 15 et 20 billions de pieds cubes de gaz :

« le plus important point de l’accord est le partage des coûts du champ gazier fifty-fifty pour chacun des pays ainsi que des couts de développement et de la production et même de la réhabilitation, en plus du plan d'action renouvelé chaque 2 ans, afin de favoriser l’émergence de ressources nationales exploitables dans les deux Etats et de limiter le recours au personnel étranger ainsi que pour encourager la naissance de fournisseurs de prestations et de biens entre les deux Etats, capables de satisfaire les exigences de l’industrie pétrolière, aussi bien en terme de qualité qu’en critères ».

« Il y a lieu de citer aussi au menu des retombées positives de cet accord, l’approvisionnement des marchés locaux en gaz naturel, la création par les deux pays d'une commission consultative pour faciliter la mise en œuvre du suivi de l'accord et chargée de tous les aspects liés au développement de ce champ » a-t-il ajouté.

Evoquant les projets de décret portant approbation du contrat d’exploitation-production entre notre pays et la société Shell Exploitation and Production Mauritania C10 B.V, le ministre a dit :

« cette société est l'une des plus grandes entreprises internationales dans le domaine de la recherche, le développement et la production de gaz et son entrée dans le marché mauritanien a représenté un grand événement pour les médias économiques internationaux ; surtout qu’elle opérera côte-à-côte avec trois autres gigantesques entreprises à savoir ExxonMobil, BP et Total », a-t-il ajouté.

« La présence simultanée de ces sociétés dans le pays est une preuve claire de la pertinence de la politique suivie par le gouvernement, fondée sur la création d’un climat caractérisé par la sécurité et d’un cadre juridique permettant à l’investisseur d’avoir confiance dans la justice du pays ; des atouts auxquels, il faut ajouter aussi l’existence d’un code d’investissement attractif des grands capitaux », a-t-il conclu.

source AMI
chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Juillet 2022 - 14:10 L’UPR devient INSAF : Et après?

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche