. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Les libéraux sénégalais de Mauritanie remontés contre leur parti

Dimanche 18 Juin 2017 - 00:55

Les libéraux sénégalais de Mauritanie remontés contre leur parti

Un profond malaise traverse la fédération du parti démocratique sénégalais de Mauritanie. Les libéraux de Mauritanie sont remontés contre leur formation qui a failli lors des investitures qui, au Sénégal comme à l’extérieur, ont crée des remous, selon eux. En Mauritanie, fief naturel du Parti Démocratique Sénégalais(PDS), la situation est délètère suite à l’investiure de Boubacar Thiam dit Doudo Thiam. « Le choix porté sur ce frère a surpris plus d’un observateur», se sont indignés les militants du PDS, lors d’un point de presse tenu, ce vendredi 16 juin. Ils  imputent la responsabilité à Pape Saër Guèye,secrétaire national du parti chargé de la diaspora , qui a failli à sa mission, en persistant à organiser un « vote populaire sans définir les critères, encore moins prendre des dispositions organisationnelles et sécuritaires suffisantes ». Seuls 100 sur 700 sénégalais ont pu voter et le PDS donna la victoire à Boubacar Thiam. Ce que les libéraux de Mauritanie considèrent comme « un manque de respect et de considération et une insulte à notre fédération», pestent-ils. « Son investiture crée des frustrations énormes en Mauritanie », fait remarquer le communiqué de presse diffusé par la fédération.
 

Face à cette situation, la Fédération PDS de Mauritanie s’indigne contre ce «manquement », déplore et « condmane avec la dernière énergie les manipulations et autres manœuvres qui ont entouré ces investitures qui mettent aujourd’hui notre parti  le PDS, dans une situation incertaine et inconfortable pour les législatives du 30 juillet prochain ».

A cet effet, la Fédération PDS de Maurtanie attire l’attention de la direction nationale du PDS, au premier plan, le président Abdoulaye Wade, secrétaire national, et M.Oumar Sarr, secrétaire général national adjoint et coordinateur du parti sur le fait  qu’une "telle forfaiture ne peut passer sans entraîner des consquénces fâcheuses pour le parti".

Par conséquent, tranchent les libéraux de Mauritanie, « puisque la direction du PDS a décidé ainsi, la Fédération de son côté, prendra les mesures qui s’imposent et le moment venu, notre réponse sera à la mesure de cette décision unilatérale ».

lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie/mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG/associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats/Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Pendant ce temps...

Recherche