. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Le commissaire aux droits de l’Homme prononce un discours devant le conseil des droits de l’Homme à Genève

Jeudi 8 Juin 2017 - 21:21

Le commissaire aux droits de l’Homme prononce un discours devant le conseil des droits de l’Homme à Genève
Le commissaire aux droits de l’Homme et à l’action humanitaire, M. Cheikh Tourad Ould Abdel Maleck, a prononcé jeudi un discours devant la 35ème session du conseil des droits de l’Homme dans lequel il a exposé les gros efforts déployés par la Mauritanie en matière de consolidation des droits de l’homme et de la promotion de la bonne gouvernance, de manière générale, et de la promotion des droits de l’Homme et de la lutte contre l’extrême pauvreté et les conditions de la disparité sociale, en particulier.

A cette occasion, le commissaire a donné des réponses sur le contenu du rapport présenté aujourd’hui par le rapporteur spécial de Nations Unies sur l’extrême pauvreté et des droits de l’Homme, M. Philip Alston, suite à la visite qu’il a effectuée en Mauritanie du 2 au 11 mai 2016.

Il a mis en relief le caractère mensonger des allégations contenues dans le rapport, notamment celles relatives à l’exclusion des franges données de la société des hautes responsabilités du pays et à la pratique de la distinction dans l’attribution des documents d’état civil et de la propriété foncière, tout en s’appuyant sur des statistiques des institutions internationales sur les indicateurs de la pauvreté et de la croissance en Mauritanie.

Le commissaire s’est dit étonné de l’omission volontaire de ces données par le rapporteur, qui a voulu sciemment s’appuyer sur des ressources non fiables et douteuses, qui cherchent à saper l’unité du pays et sa cohésion sociale.

Au sujet de la promotion des droits civiques, politiques, économiques et sociaux et la lutte contre les séquelles de l’esclavage, le commissaire a précisé que la politique du pays dans le domaine a été vivement appréciée par plusieurs rapporteurs spéciaux dont la rapporteuse spéciale des Nations Unies chargée des formes contemporaines de l’esclavage, Mme Urmila Bhoola, qui a visité la Mauritanie tout dernièrement.

Le commissaire a, enfin, renouvelé la volonté de notre à coopérer avec les différents institutions et mécanismes des droits de l’Homme et la détermination de son gouvernement à aller de l’avant dans la lutte contre la pauvreté et ses différentes causes.

Notons que la Mauritanie participe à cette session par une délégation de haut niveau conduite par le commissaire aux droits de l’Homme et comprenant notre ambassadrice à Genève, le directeur générale de l’agence Tadamoune et les conseillers du Premier ministre chargés des droits de l’Homme et de la communication ainsi que des responsables des départements ministériels concernés.

source AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche