. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Lancement de l'atelier national de validation des comptes nationaux de la santé

Mercredi 26 Février 2020 - 20:52

La secrétaire générale du ministère de la santé, Mme Halima Mint Yahya a supervisé mardi matin à Nouakchott le lancement d’un atelier national de validation des comptes nationaux de la santé (CNS).

L’atelier, dont les travaux se poursuivent jusqu’au 27 février est organisé de concert avec les départements ministériels et les partenaires internationaux. Il vise permettre le suivi et l’évaluation des politiques sanitaires et orienter ces politiques à l’avenir vers les franges et les maladies ciblées.

Ouvrant la rencontre, la secrétaire générale a indiqué que les CNS consistent en une série standard de tableaux qui présentent divers aspects des dépenses de santé d’un pays. Ils englobent toutes les dépenses de santé d’un pays – y compris les dépenses publiques et privées, et les contributions des bailleurs de fonds. Les CNS ne déterminent pas seulement combien chacune de ces sources de financement dépense pour la santé, ils permettent aussi de faire un suivi détaillé des flux de fonds entre les divers acteurs du secteur de la santé, comme la distribution de fonds du Ministère de la Santé à chaque établissement de soins ou prestataire de services de santé du secteur public ou privé.

Les CNS, précise Mme Halima Mint Yahya, mesurent le « pouls financier » des systèmes de santé nationaux et répondent à des questions telles que : qui, en termes de pourcentage, paie pour les soins de santé ? Combien dépense chaque personne physique ou morale, et pour quels types de services ? Comment les fonds sont-ils répartis entre les divers services de santé ? Qui bénéficie des dépenses de santé ?

La flexibilité du cadre de travail des CNS permet également, ajoute -t-elle, d’analyser les données de certaines populations cibles ou les activités en rapport avec certaines maladies, telles que les dépenses de santé pour la santé maternelle et infantile, ou concernant le VIH/SIDA, ou tout autre maladie.

Les CNS constituent, alors, un outil conçu spécifiquement pour contribuer au processus de formulation des politiques dans le secteur de la santé, y compris la conception et la mise en œuvre des politiques, le dialogue sur la formulation des politiques, et le suivi et l’évaluation des interventions dans la santé. Leurs utilisateurs directs sont les décideurs et les gestionnaires du système de santé qui utilisent les données des CNS dans leurs efforts d’amélioration des performances et de la gestion du système de santé.

Pour sa part le représentant de l’OMS, M. Sosthène Zombré a indiqué que les comptes de santé sont une méthodologie internationale normalisée destinée à mesurer les flux financiers dans le secteur de la santé. Ils constituent une source d’information économique et financière systémique et sont un outil d’aide à la prise de décision.

La cérémonie de lancement s'est déroulée en présence plusieurs responsables du département, des représentants des bailleurs de fonds ainsi que des ONGs de la société civile opérant dans le domaine.

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche