. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Covid-19 : ADECOM offre sa clinique au gouvernement

Mardi 28 Avril 2020 - 13:14

Jeudi dernier ( 23 avril 2020), Mme Ba née Khadjetou Ismaël Sy, présidente de  l’ONG ADECOM a annoncé, au cours d’une cérémonie,  la mise  à la disposition du gouvernement de sa  clinique entièrement équipée, d’une capacité de 20 lits dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Le gouvernement a beaucoup apprécié cette offre, s’est réjoui Mme Ba.
Mme Ba née Khadjetou Ismaël Sy a exprimé sa joie et celle des membres de son association pour la participation de l’ADECOM à l’effort national de lutte conte le Covid-19.

Présidant la cérémonie, le conseiller du premier ministre chargé des Affaires sociales, Dr Hampaté Ba, a exprimé la gratitude du gouvernement à l’ADECOM pour son importante contribution aux efforts de lutte contre la pandémie du Covid -19. Dr Ba a ajouté que ce geste fort contribuera à atténuer les conséquences des mesures de prévention prises par le gouvernement.
Il a ensuite salué « les efforts de l’association dans le domaine de la sensibilisation et du changement des comportements pour faire face aux dangers du Covid-19. »
 

Les enfants des membres de l’association ont offert 50 kits alimentaires destinés aux personnes âgées et aux enfants nécessiteux.
Sur le terrain, ADECOM  a lancé une campagne de sensibilisation à travers ses différentes antennes. « Nous pensons que  l’une des réponses de la Mauritanie par rapport à la propagation de la pandémie est de  mettre un accent particulier sur la sensibilisation communautaire au niveau de chaque famille  sur l’existence de cette maladie. Elle est bien réelle. Et la meilleure façon de lutter contre cette maladie, c’est d’adopter les gestes barrières préconisés par le gouvernement et l’OMS. Par rapport à l’adoption des mesures barrières, nous avons pensé que cela exige un changement de comportement. Nous voulons que ça passe  par les enfants. Ils sont les meilleurs relais à cet effet. C’est dans cette optique que nous avons ciblé les enfants comme acteurs de notre campagne de sensibilisation. Ils  sont chargés de faire passer les messages clés au sein de leurs foyers et quartiers.
Nous avons formulé le concept que  chaque enfant issu d’un milieu aisé puisse parrainer un autre issu d’un milieu démuni  en lui offrant un kit de lavage de mains avec les messages clés de sensibilisation. Aussi ils leur ont offert des kits alimentaire complets à remettre  à  leurs grand-pères ou grands-mères », indique Mme Ba née Khadjetou Ismaël Sy.

Après les premières  distributions lancées, ce 27 avril, dans différents quartiers périphériques de Nouakchott aux personnes démunies et vulnérables dans la  plus grande discrétion, ADECOM projette de procéder à des opérations similaires à   Rosso, Tekane, Boghé (Sarandogou, Dar el Barka et Loboudou ), à Kaédi, Lexeiba, Djeol, M’bout, Ould Yengé et Sélibaby. ADECOM compte envoyer des kits à Nouadhibou où les  redistributions seront effectuées selon le concept  enfant à enfant.
Pour la présidente de ADECOM, l’Initiative est  intéressante à plus d’un titre. Elle espère  l’étendre à l’échelle nationale selon les capacités de  mobilisation des ressources.

Pour rappel, Mme Ba née Khadjetou Sy Ismael, est une ancienne cadre au ministère de la santé où elle a dirigé la direction de la  santé maternelle et infantile durant 18 ans. Elle fut directrice du  centre de formation régionale du FNUAP à l’île Maurice durant six ans puis conseillère technique au Bénin. Elle évoluera plus tard à la représentation de l’OMS et du FNUAP à Nouakchott.
Signalons que ADECOM est une organisation non gouvernementale, créée en 2001. Elle mène des activités de développement pour le bien-être des collectivités en Mauritanie. Elle intègre, entre autres, la formation, la dimension genre et le développement durable en mettant l'accent sur une approche participative. Elle est membre du Cyber Forum de Mauritanie.

Suite à un plaidoyer mené par la présidente de l'ONG ADECOM auprès des donateurs potentiels, un financement de la Fondation Bouamattou a été obtenu. Ce financement a permis une contribution substantielle aux efforts du programme national de lutte contre la Mortalité maternelle du MSAS pour un coût 45.000.000 UM. Durée de réalisation :11 mois.
Résultats: - Elévation de la maternité au niveau SOUC - Doublement de la capacité d’accueil de la maternité de l’hôpital Cheikh Zayed. Elle a édifié en 2008 un bâtiment dédié aux femmes fistuleuses pour l’hospitalisation.

Thiam Mamadou

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Banque Populaire de Mauritanie



Rubriques à la une

Recherche