. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Caravane pour la protection de l’enfance en Mobilité : « Pour ne plus s’accommoder de l’inacceptable… »

Mercredi 15 Mai 2019 - 09:00

Du 30 novembre 2018 au 27 avril 2019, la caravane de sensibilisation portant protection de l’enfance en Mobilité, a sillonné neuf wilayas de la Mauritanie : Nouadhibou, Trarza, Gorgol, Brakna, Guidimagha, Hodh El Gharbi et Nouakchott Nord-Ouest-Sud.   Cette caravane est une des activités du projet AFIA, financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par Save the Children-Mauritanie, en partenariat avec le ministère des affaires sociales de l’enfance et de la Famille (Masef).  La caravane a pris  fin avec les étapes des trois wilayas (Nord, Ouest et Sud) de Nouakchott.

Samedi 27 avril. Stade de Sebkha,  quartier périphérique de Nouakchott.  Un garçon de 13 à 14 ans, apprenti menuisier, venu de Kaédi,  monte sur la tribune aménagée pour le concert de sensibilisation de la caravane pour la protection de l’enfance en Mobilité. Le petit garçon, venait de suivre, comme les nombreux autres jeunes,  une projection sur des enfants en mobilité exploités.  En réponse aux questions de l’animateur, il dit : « Quand on fait travailler quelqu’un, on doit le payer. »  «Si je rencontre un enfant  abandonné dans la rue, je l’amène chez moi…»

«Si tu me demandes encore de l’argent, je vais te manger»

Du lancement de  la caravane à Nouadhibou à la dernière étape au Stade de Sebkha à Nouakchott, en passant par Rosso, Kaédi, Boghé, Aleg, Sélibabi et Aioun,  toutes les activités de la caravane ont été ponctuées de projections de films faisant ressortir les différentes formes de mobilité et les pratiques de traites et d’exploitations qu’elles occasionnent.  « L’employeuse » ou exploiteuse qui vocifère «si tu me demandes encore de l’argent, je vais te manger» à l’adresse de sa domestique, une fillette malienne, ce n’est pas seulement dans les spots.

Les filles domestiques qui triment du matin au soir sans guère de contrepartie pendant que les enfants de leurs  bourreaux vont à l’école, il en existe dans plusieurs « respectables » foyers de Nouakchott et autres centre urbains. «  Avec ces projections, on se rend compte que l’on passait à côté, on s’accommodait de l’inacceptable… » commente un adulte venu au concert du stade de Sebkha.

Vers l’intégration de la mobilité dans la SNPE

Le concert a été animé par la chanteuse Noura MintSeymali, Khoudja, jeune musicienne mauritanienne, ambassadrice de bonne volonté de l’union européenne, le rappeur mauritanien Imperial Chargawi, le comédien Big Baba…Dans la matinée du samedi, au stade CheikhaOuldBoydiya de Nouakchott Ouest, une journée récréative a été organisée au profit des enfants de la maternelle et du fondamental par l’ONG AMAM, partenaire de Save the Children-Mauritanie.
La coordinatrice Nouakchott Ouest du ministère des affaires sociales de l’enfance et de la famille, Saida Mohamed, Haby Seck, chef du projet AFIA et d’autres personnalités ont pris part à cette journée récréative. 

«Les enfant mauritaniens bénéficient d’un cadre légal de protection à travers les conventions ratifiées, les lois nationales » a déclaré Mohamed Salem Ould Ahmed, chef service   droits et protection au MASEF. Il a aussi cité la stratégie nationale de protection de l’enfance (SNPE) et le centre de protection et d’intégration sociale de l’enfance au niveau du Masef… Ould Ahmed a cependant noté que  les enfants sont confrontés à de nombreux problèmes parmi lesquels la mobilité d’où « ces actions de sensibilisation pour que les communautés, les populations prennent conscience des dangers. »
Mohamed Salem Ould Ahmed a enfin annoncé qu’en collaboration avec Save The Children-Mauritanie, un consultant sera recruté pour la réécriture de la stratégie nationale de protection de l’enfance afin d’y intégrer la  dimension mobilité.

Tournoi de Basket

Toujours dans le cadre de cette dernière étape de la Caravane, un tournoi de Basketball a regroupé  08 équipes de Nouakchott Nord, Ouest et Sud à l’ancienne maison de jeunes en filles et en garçons. Les finales ont été jouées dans l’après-midi et la soirée du samedi 27 avril. Le coup d’envoi a été donné par Saida Mohamed, coordinatrice Nouakchott Ouest du Masef en présence, entre autres, du président de la fédération mauritanienne de basketball, Fall Youssouf.
A Nouakchott comme dans les précédentes étapes de la caravane, les équipes de l’ONG APIF, en marge des concerts, tournois de Basketball…ont mené une intense sensibilisation de proximité et de masse dans les gares routières, les marchés, les établissements scolaires, les foyers…
BS
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche