. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Boghé : Atelier de capitalisation des activités du projet « SRB »

Jeudi 18 Avril 2019 - 01:19

Dans le cadre du projet « Gouvernance foncière pour une prospérité partagée dans le bassin du fleuve Sénégal », le centre de formation des producteurs ruraux de Boghé a abrité, les 12 et 13 Avril 2019, un atelier de capitalisation organisé par le ROSA, en partenariat avec la FAO/IPAR. Dit aussi « SRB » ledit projet est mis en œuvre avec l’appui financier de la République fédérale d’Allemagne, auprès des pays membres de l’OMVS. Dans la perspective de la sécurité alimentaire en Mauritanie, l’une des approches innovantes promue fut la mise en place d’une plateforme locale multi-acteurs, présidée par le hakem de la moughataa, établissant un lien avec les directives volontaires de la FAO, un espace de dialogue apaisé, inclusif et participatif, autour de la gouvernance responsable des régimes fonciers.
 

La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été d’abord marquée par l’allocution du maire-adjoint de Boghé qui a souhaité la bienvenue aux participants, leur demandant de tirer le meilleur profit possible de cette capitalisation. Puis le point focal de ROSA, Sidi ould Hamoud, les a remerciés d’avoir répondu à l’invitation, avant d’abonder dans le même sens que le maire-adjoint. A son tour, le hakem de Boghé, Mohamed Mahmoud ould Mohamed Lemine, les a félicités, notant, lui, « l’importance capitale de la plateforme », en ce qu’elle  regroupe, selon lui, réellement tous les acteurs : paysans, éleveurs, pêcheurs, Société civile, femmes, jeunes  et autorités administratives. Sur ce, il a déclaré ouvert les travaux de l’atelier.
 

Cette initiative est une première, instaurant un dialogue dépassionné, entre tous les acteurs intervenants dans le domaine de la sécurité alimentaire. Le succès de sa dynamique, selon le diagnostic établi par la plateforme multi-acteurs, se traduit, de manière opérationnelle, sur trois niveaux. En un, la confiance mutuelle établie, entre tous les acteurs, à propos de la mise en œuvre des directives volontaires de la FAO, en matière de gouvernance responsable des régimes fonciers. En deux, l’espace de concertation inclusive et apaisée élargi aux femmes et aux jeunes. Et, pour finir, les outils de mise en œuvre  des DV de la FAO, renforçant les capacités des acteurs à comprendre les défis et les enjeux du foncier, en matière de développement économique et social du pays.
 

Les participants ont échangé sur le savoir-être et le savoir-faire mobilisables et diffusables qui ont permis d’obtenir ces résultats. Le processus décrit sera affiné, dans une fiche de capitalisation à partager avec tous. A l’issue des travaux, voici les conclusions et recommandations retenues. Pour ce qui est des conclusions, reconnaissance de la participation active et dynamique de tous, durant l’atelier, surtout des maires et des autres membres de la plateforme ; satisfaction unanime de l’atelier et du processus du dialogue apaisé, initié par le projet SRB dans la moughataa de Boghé ; reconnaissance du rôle de grand intérêt et d’une importance capitale, pour les résultats atteints, tenu, dans le processus, par l’administration.  
 

En ce qui concerne les recommandations et, tout d’abord, pour assurer la pérennité et la continuité du processus, le COPIL (comité de pilotage) devra se réunir, chaque mois, pendant le prochain semestre ; puis tous les deux mois. Notons, à ce sujet, que l’assemblée générale de la plateforme a fixé la prochaine réunion au 13 Juin 2019. Félicitée pour son initiative, la FAO devra faire des efforts pour trouver des financements ou des synergies avec d’autres projets, afin de consolider les acquis. Troisième recommandation, les membres de la plateforme attendent, tout en se félicitant de la simplicité des documents relatifs au DV, leur traduction en langues nationales. En quatre et au vu des résultats obtenus dans la moughataa, par rapport au dialogue apaisé, les autorités administratives sont invités à faire, de la plateforme présidée par le hakem, une porte d’entrée de tout ce qui est gouvernance foncière.
 

Tous les maires et leaders d’opinion membres de la plateforme sont invités à faire lobbying, pour renforcer le processus de dialogue inclusif, et, plus généralement, tous les membres à davantage de dynamisme, pour s’approprier le processus. Dernière recommandation, enfin, élaborer des supports sonores, pour la vulgarisation des DV, codes et lois relatifs au foncier.  
 

Brahim ould Ely Salem

CP Calame au Brakna                                

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche