. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

BSF : Un groupe d'animateurs en formation sur le vivre ensemble et la cohésion sociale

Jeudi 22 Octobre 2020 - 13:35

BSF : Un groupe d'animateurs en formation sur le vivre ensemble et la cohésion sociale
Les locaux de l’Ong Bienfaisance sans frontières (BSF) à Nouakchott ont abrité, ce mercredi 21 octobre 2020, le lancement de la formation d’une vingtaine de jeunes sur les techniques d’animation sur le vivre ensemble et la cohésion sociale.
Ouvrant les travaux de cet atelier le président de BSF, M. Béchir Ould Seyid a salué la présence des jeunes (filles et garçons) à cette formation qui vient renforcer leurs capacités en matière de communication et des techniques d’animation.

Selon M. Béchir Seydi, l’unité nationale, la cohésion sociale, la citoyenneté, le vivre ensemble, la tolérance, la solidarité et la fraternité sont des thèmes essentiels qui renforcent notre existence. Et ils méritent une pratique grâce aux compétences et aux savoirs, a-t-il dit. Il a exhorté les participants à la ponctualité et la présence effective durant cette formation.
"Vos participations et vos contributions dans les différentes étapes des ateliers de l’École de la citoyenneté et de la solidarité rehaussent le niveau et la qualité de la formation", a-t-il précisé. Au terme de cet atelier, vous allez suivre des séances pratiques pour une meilleure consolidation des acquisitions, ajoute M. Béchir.

Il a signalé aux animateurs en formation qu’ils seront appelés à aller à la rencontre des citoyens dans le but de les sensibiliser sur les principaux thèmes de l’atelier cités plus haut.
Pour sa part, le formateur a présenté les thèmes et les contenus des modules de la formation aux participants. La participation de tout un chacun est indispensable surtout pour un animateur, révéla l'Expert.

Cette formation, entre dit-il, dans le projet CORIM et elle est assurée par un Expert en communication du 21 au 27 octobre. Les vingt participants sont des jeunes issus de quatre communes (Arafat, El Mina et Riyadh) de Nouakchott-Sud et Toujounine de Nouakchott-Nord.

Sur place, les gestes barrières à savoir le port du masque, l’usage du gel hydroalcoolique sur les mains et la distance physique ont été exigés par le président de l’Ong Bienfaisance Sans Frontières (BSF) durant la formation.
On note que BSF est une organisation très active sur le terrain. Elle œuvre dans le développement, la bienfaisance et dans d’autres domaines sur le plan national en général et dans les différents quartiers des wilayas de Nouakchott en particulier.
Elle a réussi à réaliser d’importants projets sur dans l’éducation, l’enseignement, la santé, la protection des enfants, l’aide sociale, entre autres.

Par Aboubecrine SIDI

tawary
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Banque Populaire de Mauritanie



Rubriques à la une

Recherche