. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

3229 jeunes et adolescents sensibilisés sur la SR/PF, les IST/VIH/SIDA, les dangers des substances psychotropes et le tabac

Samedi 8 Février 2020 - 18:24

Le siège de l’ONG STOP-SIDA a abrité, le mercredi  5 février 2020, une réunion du comité de Plaidoyer pour l’accessibilité des services d’information et de santé SR/PF et de lutte contre les IST/ VIH/SIDA  qui rentre dans le cadre d’un projet de plaidoyer pour répondre au besoins non satisfaits des jeunes et adolescents conformément au plan d’action budgétisé du ministère de la santé et avec l’appui d’AFP/PAI à travers Op. Fund.
 

L’objectif de cette réunion était d’assurer le suivi des activités ciblées pour les jeunes et adolescents en milieu scolaire. Une occasion pour les membres du comité de plaidoyer de suivre l’état d’avancement des activités menées.

Les participants à la réunion : les deux directeurs d’établissements secondaire et fondamental ; du lycée de public de Teyarett 1, du complexe scolaire privé ZEMZEM, des représentants des deux associations des parents d’élèves, des élèves relais, de la sous-commission jeunes pour la SSR, du ministère de la santé/PNSR, parmi les PTF le point focal Pays, de Jhpiego, d’un journaliste ainsi que les formateurs STOP-SIDA.
 

Devant les participants : Mme Fatimetou Maham, secrétaire exécutive de STOP SIDA a d’abord remercié les cadres des deux établissements scolaires pour les facilités à l’accès aux jeunes au niveau de leurs institutions ; ensuite elle a dressé le bilan des acquis dudit projet, indicateurs de résultats des deux établissements ciblés (pour Teyarett 1 : 1002  et pour ZEMZEM 2227 élèves sensibilisés et 98 consultations offertes gratuitement par l’ONG pour les deux centres).

Elle a ensuite informé les participants de sa satisfaction de l’engagement de haut niveau du gouvernement concrétisé par la signature d’une lettre circulaire par le ministère de l’éducation nationale pour l’accessibilité des services aux jeunes, pour les trois willayas de Nouakchott avant le passage à l’échelle. Que le Ministre de l’éducation nationale et tous ces cadres en soient vivement remerciés.

 

 Le préalable de ces activité était l’engagement des autorités de la Moughataa à travers le Wali, le Hakem, le DRASS et le Médecin chef.  L’étape suivante était de former des jeunes relais des deux établissements ciblés pour assurer une appropriation et une restitution au niveau de leurs pairs, ce qui leur a permis de mettre  en place  deux clubs culturels de jeunes et d’organiser des manifestations culturelles. Au cours des évènements culturelles ; une opportunité pour les jeunes de vulgariser l’importance du dépistage volontaire et confidentiel des IST/ VIH/ SIDA, mais aussi la santé de la reproduction et l’espacement de naissances (S/R et EN), les méfaits du tabac et des substances psychotropes.  
 

Des thèmes encore tabous au sein de notre communauté, car pouvant être interprétés comme une incitation à la débauche. Ces manifestations culturelles des deux clubs ont suscité une véritable émulation entre leur établissement.

  Un tour de table a permis aux membres du comité du plaidoyer de préconiser la sensibilisation et /ou formation de l’ensemble du personnel et cadres des établissements scolaires et des associations des parents d’élèves, pour savoir que ce n’est pas en contradiction avec le précepte de l’Islam et encourager une appropriation de notre programme de plaidoyer en faveur des jeunes.
 

Dans le souci de comprendre l’importance de la santé des jeunes adolescents et le contexte socioculturel et religieux qui n’est pas en contradiction avec notre stratégie de communication pour un changement de comportement avec des approches de proximités, une recommandation pas moins importante est d’orienter les jeunes filles mariées (nombreuses dans les établissements selon l’un des directeurs) par les relais déjà formés par l’ONG vers le centre de santé ESALAMA afin de bénéficier du suivi de leurs grossesses  ou pour l’espacement des naissances de celles qui veulent éviter des grossesses non désirées pendant la scolarité aboutissant à une déperdition scolaire.
 

        Le Coran aborde ce thème de la responsabilité des guides, lorsqu’il énonce : « Qu’il y ait parmi vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable et interdit le blâmable, les voilà ceux qui réussiront » (S.3 / V.10).

Enfin, les membres du comité ont mis à profit la réunion pour féliciter STOP SIDA pour son professionnalisme.

lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche