. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Soirée électorale près du stade olympique en soutien aux amendements constitutionnels

Samedi 29 Juillet 2017 - 00:24

Une soirée électorale en soutien aux amendements constitutionnels a été organisée vendredi soir près du stade olympique dans la moughataa de Tevragh Zeina, en présence de la première dame du pays, Madame Mariem Mint Ahmed dite Tekber, du Premier ministre, M. Yahya ould Hademine, d'un certain nombre de membres du gouvernement, du wali de Nouakchott Ouest et de la présidente de la Communauté Urbaine de Nouakchott.

Prenant la parole à cette occasion, le ministre de l'Economie et des Finances, M. Moctar Ould Djay, coordinateur de la campagne sur le référendum constitutionnel au niveau de la ville de Nouakchott, a insisté sur l'importance des amendements constitutionnels pour la Mauritanie et pour les générations montantes du pays, soulignant que c'est pour la première fois que les sacrifices de nos martyrs tombés sur le champ d'honneur alors qu'ils défendaient le pays, sont reconnus, à travers les deux bandeaux proposés pour figurer sur le drapeau national et qui symbolisent le sang versé par ces martyrs.

Il a ajouté que ces amendements s'inscrivent dans le cadre des efforts visant à poser les fondements de la Mauritanie nouvelle initiée par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, rappelant dans ce cadre, les importantes réalisations accomplies dans les domaines de l'enseignement, de la santé, des infrastructures, des services et de la politique étrangère.

Le ministre a souligné qu'une simple comparaison de la Mauritanie en 2009 et la Mauritanie aujourd'hui montre que l'effort mené et les réalisations accomplies dans tous les domaines sont énormes.

Il a noté que " la Mauritanie d'aujourd'hui est devenue une forte concurrente dans le domaine des investissements

et en matière de diplomatie" précisant qu'elle a présidé l'Union africaine, qu'elle a organisé et présidé le sommet arabe et qu'elle accueillera et présidera, en 2018, le sommet africain et avant 2019 le sommet de l'OCI.

Le coordinateur a en outre indiqué que la Mauritanie souffre de la présence de certaines classes politiques qui doutent de tout, qui nient les réalisations et qui mènent une propagande mensongère visant à semer le doute dans les esprits, soulignant que ces classes se divisent en deux parties, l'une atteinte d'une maladie psychologique et l'autre trompée et pouvant revenir à la raison.

Il a ajouté que l'opposition optant pour le boycotte tente de dénaturer la bonne image du pays et faire croire qu'il existe en Mauritanie une répression à travers la publication de photos fabriquées sur des prétendus blessés dans ses rangs du fait de ce qu'elle dit être des manifestations et une répression de la part des forces de sécurité. Un tel comportement de sa part résulte, a dit le ministre, de l'échec de son projet et du départ d'un certain nombre de ses cadres dans la wilaya du Brakna et dans les moughataas d'Arafat et de Toujounine qui ont rejoint le camp soutenant les amendements constitutionnels.

Prenant la parole à son tour, la ministre des affaires sociales, de l'enfance et de la famille, Mme Meymouna Mint Taghi, coordinatrice de la campagne au niveau de la moughataa de Tevragh Zeina, a appelé les populations à voter en faveur des amendements constitutionnels, avant de passer en revue les réalisations accomplies dans la moughataa, ces dernières années.

Il est noter que cette soirée est organisée par l'initiative " Oui pour les amendements constitutionnels", présidée par Mme Sara Mint Sidi Ali.

source AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Recherche

Pendant ce temps...