. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Samba Thiam à la CADHP : ‘’Les Négro-africains ont cessé de croire que l’Etat mauritanien était aussi le leur…

Mardi 8 Mai 2018 - 15:24

Au journal parlé de 21h 30, dimanche, des  félicitations et des compliments ont été  adressés  au Gouvernement mauritanien pour sa gestion du volet ‘’ violation des droits de l’homme et discrimination raciale ‘’. Ces congratulations, semble-t-il, émanent de la Commission Africaine des Droits de l’homme et des Peuples,  en conclave au Palais du Congres, Commission  –invitée  chez nous,  pour faire diversion et  mystifier davantage  l’opinion africaine et occidentale.
A  cette Commission, j’adresse ce message pour lui dire d’ouvrir  les yeux, elle verra   ce que je vois …

‘’ Ce que je vois …‘’
 

‘’ Le  monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui y assistent  et ne disent rien ‘’. A Einstein
 

Dans le contexte de notre pays, ce mal prend  divers  visages …

Telle cette ambivalence  et complaisance apparentes  à l’égard du terrorisme  jihadiste  dont nous sommes  le terreau et un des  refuges.

Tel ce projet tenace  de construction, à marche forcée, d’une Mauritanie qui refuse sa diversité

Telle cette tare médiévale, anachronique et abjecte  qu’est  l’esclavage,  toujours vivant. 

Cette imposition  violente d’une culture nationale sur toutes les autres,  reléguées aux oubliettes.

Cette volonté pernicieuse actuelle  à vouloir étouffer le génocide de 87/90 sous  Ould TAYA, au risque de sacrifier toute  chance de  réconciliation nationale.

Ces  nominations de nos conseils de ministres  à caractère ethniciste  et raciste.
 

Cette  Rwandisation  ouvertement déclarée et assumée de  nos Forces armées et de sécurité.

Cet accaparement à  outrance de tous les secteurs de l’économie par une seule frange ethnique.

Cette discrimination à ciel ouvert  persistante dans nos  écoles spéciales, dans notre Administration.

Cette épuration ethnique par blanchissement  méthodique,  appliqué,  de  l’Administration, aujourd’hui  totalement   à genoux.

Cette Université   où   l’extinction de la filière ‘’ français’’ est  méthodiquement programmée, les Professeurs francophones  négro-africains  sournoisement  étouffés , et la délocalisation  ‘’des langues nationales ‘’ à la fac  destinée, subtilement, à rayer  pour de bon  l’institut des langues (négro-africaines ).  

Ces commissions d’enrôlement monoethniques, chargées de recenser une population pluriethnique.
 

Cette spoliation  à vaste échelle, continue, des paysans de la vallée du fleuve.

Ces  rafles quotidiennes, vexatoires,  au faciès  des Ouest- Africains qui, par glissement volontaire,  s’abattront  de plus en plus  sur  les Négro-africains. 

Ces milices, déguisées, qui, sous l’œil bienveillant de l’Autorité  administrative, s’adonnent au tir à la cible, quand le port d’arme  reste de façon  draconienne  restreint  aux autres composantes nationales,

Toutes Injustices, en somme,  qui  font que les  Négro-africains  ont cessé de croire que l’Etat  mauritanien était aussi le leur…

 

Samba Thiam

Président des Forces Progressistes du Changement (FPC)

                                                                                          Nouakchott 07 Mai 2018

source lecalame.info

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche