. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mauritanie : Les Ndayattes du pays (Vidéo)... Par Khadijetou Mint Tiyib

Mercredi 8 Novembre 2017 - 08:42

Mauritanie : Les Ndayattes du pays (Vidéo)... Par Khadijetou Mint Tiyib
Les Ndayattes  sont confrontées en Mauritanie à une situation difficile. Ayant besoin d’exposer leurs marchandises à la vente, dans des seaux, sur des étalages temporaires et sous un soleil de plomb, elles butent aux services du fisc, qui exigent des impôts et refusent  les stands arbitraires, dans les endroits stratégiques, très prisés par les vendeurs ambulants.
 
Ndayattes , c’est le nom donné en Mauritanie aux femmes qui vendent leurs produits, exposés dans un seau ou sur un tissu, dans les marchés et devant les administrations, sans prêter attention aux mises en garde de la mairie, portant sur l’organisation de descentes périodiques sur le terrain, pour appliquer la loi et pour s’assurer de la non intrusion des vendeurs ambulants  sur les places non autorisées.
 
Face à ces pressions, les Ndayattes  sont aussi confrontées au sérieux souci de ne pas rassembler assez d’argent pour leurs familles dont elles sont souvent les cheffes et donc responsables de leur prise en charge.
 La majorité des Ndayattes est constituée de veuves ou de divorcées, subvenant aux besoins de leurs enfants et de leurs frères, en l'absence de toute assistance sociale.
 
Elles se trouvent contraintes au travail et à la lutte pour assurer une vie décente à leur famille. Elles bénéficient  également du soutien  populaire et de la sympathie des autorités locales, qui s’abstiennent de confisquer leurs  marchandises, contrairement aux hommes marchands.
le pourcentage des Ndayattes au sein de la société mauritanienne a considérablement augmenté, au cours de ces dernières années, pour atteindre 38%, selon des statistiques récentes.
 
Une proportion importante des Ndayattes cheffes de ménages, motivée par des sociologues, par de nombreux facteurs, dont en premier le chômage, les divorces, l’absence d’un accès des femmes abandonnées par leur mari, à leurs droits matrimoniaux et à la hausse du pouvoir d’achat.
"Le travail des Ndayattes est difficile. Elles veillent à exposer leurs marchandises dans les places stratégiques et sur les abords de la route », dit Roughiya Saidou, 42 ans, selon laquelle, elles sont également exposées à la répression policière.
 
« Je me lève tôt pour terminer les tâches dont celles du bébé, la conduite des mes quatre enfants à l'école, avant de commencer ma croisière,  depuis le quartier Tarhal, hors de la ville, vers le centre de la capitale, portant sur ma tête mon lourd fardeau ».
« J’attends parfois, dans un froid glacial, plus d’une heure, l’arrivée d’un taxi, avec la contrainte de payer cher ce déplacement, en raison, de la rareté des charrettes dans la périphérie», dit-elle.
La majorité des Ndayattes est issue de la communauté des haratines, qui a souffert des séquelles de l’esclavage et qui continue de payer le fardeau de l'ignorance, de la pauvreté et de la vulnérabilité, au moment où les pouvoirs publics ne parviennent pas à intégrer les enfants de cette frange, dans la vie active, de manière à leur garantir leurs droits.
En effet, la plupart des anciens esclaves effectuent des travaux pénibles et ne perçoivent pas suffisamment de sous pour vivre dignement.
Les Ndayattes, opérant dans le secteur informel, rivalisent aussi pour garder et entretenir leur clientèle, laquelle, exprime par sa fidélité son soutien à ces femmes cheffes de ménages.
 
Elles veillent à tout prix promouvoir cette confiance en déployant davantage d’efforts pour approvisionner leurs clients en légumes, poissons, couscous, bassi (couscous leger) et autres marchandises de qualité.
Cette solidarité avec les Ndayattes a poussé certains à interpeller les autorités publiques, à leur apporter soutien et à renforcer leurs activités, notamment à travers l’octroi de crédits aisés, la sécurisation des endroits de vente, loin des routes  et de ses aléas.

 

https://www.alaraby.co./

Md O Md Lemine_ traduction
source atlasinfo.info


chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche

Pendant ce temps...