. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

La fièvre des initiatives reprend de plus belle

Jeudi 21 Mars 2019 - 12:26

Le candidat de la majorité, le général Ghazwani  a-t-il, lui aussi,  fini de succomber au charme des  initiatives de soutien pour sa candidature? La question mérite d’être posée parce que depuis qu’il a officialisé sa candidature à la présidentielle de juin prochain, l’ex ministre de la défense ne cesse de collectionner  des  soutiens matérialisées  à travers des fameuses « initiatives ». Les sites électroniques et les télés privées s’en régalent en en meublant leur programme squelettique. Frileux et hypocrites, les mauritaniens rivalisent  d’ardeurs,  comme, jadis les régions et autres groupes de députés, réclamant un  3e mandat pour le président Mohamed  Ould Abdel Aziz. On en avait vu de toutes les couleurs, de tous les visages  avant que l’actuel président  ne soit « contraint », croient certains,  à mettre  fin à leur prolifération.
 

Aujourd’hui, la course a repris de plus belle. Le candidat en reçoit chaque jour   et mieux, il dîne même chez des personnalités de « premier plan ». Une véritable course de positionnement  pour certains opportunistes de tout acabit. Des individus mouillés dans toutes les sauces  se détachant, petit à petit  d’Ould Abdel Aziz  viennent  vers lui,  en quête d’une nouvelle  virginité. Inquiétant, avouons-le !
 

Comment notre  général candidat  pourrait-il s’accommoder  de tous ces soutiens? Désintéressés et intéressés ? Pourrait-il  rester  « indépendant »  et marquer la « rupture »  par rapport au système ou régime qu’il a servi pendant  plus d’une dizaine d’années, comme sa  déclaration de candidature  l’a laissé espérer,  le 1er mars 2019 ? La question taraude de nombreux patriotes soucieux de l’avenir de leur pays  et  nombre d’observateurs affichent leur scepticisme et pensent que si la candidature du général n’emballe pas, en tout cas,  jusque là,  c’est à cause justement des hésitations,  le flou qui sévit au sommet de l’Etat, notamment entre le  palais  brun, le candidat, le gouvernement  et l’UPR, censés tous,   lui servir  d’atout,  de bouclier et ces soutiens  dont les auteurs n’ont de soucis, dans la majorité  des cas que de préserver leurs intérêts égoïstes, souvent mal acquis. Et pour preuve, dans  ces rencontres, on n’évoque presque jamais l’intérêt majeur de la  Mauritanie  et de ses citoyens lambda.

Tout juste une démonstration de repas copieux, de jolis  boubous et de belles voitures... C’est dire que  si le candidat Ghazwani  veut démontrer qu’il se préoccupe véritablement  de l’avenir de son  pays et  de  ses compatriotes, il  a tout intérêt, à marquer son « indépendance totale »  et sa « différence d’approche » d’avec  la mare de crocodiles qui l’entoure  et  qui n’hésitera  pas, en tout cas pour certains,  à le happer. Lesquels  sauriens  ont fini de démontrer leur cupidité par le pillage  sans vergogne  des ressources du pays. 

source lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Octobre 2019 - 00:08 A propos de rumeurs

Vendredi 18 Octobre 2019 - 14:46 Réunion du Conseil Régional de Nouakchott

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche