. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

En Mauritanie, la prison pour outrage aux mœurs islamiques

Vendredi 23 Octobre 2020 - 00:31

 Incarcérés depuis huit mois, cinq Mauritaniens qui risquaient la peine de mort pour blasphème ont finalement été condamnés le 20 octobre à de la prison ferme. Le chef d’accusation retenu par le tribunal de Nouakchott est l’outrage aux mœurs islamiques.

Cinq Mauritaniens l’ont échappé belle. Ils ont la vie sauve. Incarcérés depuis huit mois, ils étaient accusés de blasphème par l’unité en charge du terrorisme et des crimes contre la sécurité de l’État au bureau du procureur général de Nouakchott. Ils étaient donc passibles de la peine de mort, conformément à l’article 306 du Code pénal portant sur l’hérésie, l’apostasie, l’athéisme et le refus de prier.

Mardi 20 octobre, le tribunal de Nouakchott a requalifié les faits en « outrage aux mœurs islamiques » et a condamné deux d’entre eux à six mois de prison ferme et les trois autres à huit mois.

lacroix
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Banque Populaire de Mauritanie



Rubriques à la une

Recherche