. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

CAN 3x3 : la Mauritanie prend la porte

Jeudi 15 Novembre 2018 - 09:25

CAN 3x3 : la Mauritanie prend la porte

C’est en pleurs que les joueurs mauritaniens ont quitté, samedi après-midi 10 Novembre, le parquet du stade municipal de Lomé où s’est jouée leur élimination de la CAN 3x3. Inconsolables, en dépit de  l’ovation du public. Car c’est de justesse que les coéquipiers d’Abdou Guèye, dominateurs et largement soutenus par le public togolais, ont perdu la bataille – 14 à 15 – devant la RD Congo, lors de leur seconde et dernière sortie. Un énorme gâchis au vu de la prestation de la sélection nationale. Menant au score, les poulains de Cheybany Lô ont craqué  dans les dernières minutes, donnant l’occasion aux  Congolais d’égaliser, avant de prendre l’ascendant. N’eut été la maladresse et, sans doute, la précipitation, la sélection nationale était pourtant partie pour l’exploit et se hisser au second tableau.
 

Face à la grosse écurie ivoirienne (vainqueur de l’édition 2018), la sélection nationale de Mauritanie 3x3 avait, lors de sa première sortie, rendu une belle copie, en dépit d’une courte défaite (15 à 13), ce même samedi 10 Novembre 2018, au stade municipal de Lomé. Les coéquipiers de Bocar Kane  livraient un excellent match mais ne réussissaient pas prendre à revers l’équipe ivoirienne, un des grands favoris de la compétition. Les Ivoiriens avaient déjà pris l’ascendant, à Cotonou (18 à 13) et se sont ainsi révélé les « bêtes noires » des Mauritaniens. Avec deux défaites en autant de sorties, notre valeureuse équipe prend ainsi la porte, sans avoir jamais démérité. Il va falloir tirer les enseignements nécessaires et rebondir au plus vite.

 

Mohamed Cheybany Lô, sélectionneur national 3x3: « Il nous a manqué de la maturité et de l’expérience »
 

 « Les enseignements que je peux tirer de cette participation à la phase finale de la CAN 3x3 sont, tout d'abord, le fait que nous avons vraiment progressé, par rapport à notre première participation. C’est vraiment sur le fil que nous avons perdu nos deux matchs. Cela nous a tout de même permis d'engranger de l'expérience pour le futur. Loin de nous le découragement, nous allons continuer le travail et cela finira par payer, incha Allah. Pour une nation absente plus de vingt ans de la scène africaine se retrouver classée 9ème nation africaine de basket 3x3, en juste deux ans, c’est énorme.  La blessure de Pape Bilal Diakité, à la dernière minute, nous a handicapés. Il nous a manqué de la maturité et de l’expérience. Mais je veux conclure en félicitant l'ensemble des joueurs qui se sont battus, corps et âme, et ont hissé très haut le drapeau de notre pays. Merci à la fédération d’avoir mis le groupe dans les meilleures dispositions. Je tire particulièrement mon chapeau au président Fall Youssouf, au directeur technique national Moustapha Keïta et au président de la délégation mauritanienne au Togo, Mohamed Biya. Merci mille fois au peuple mauritanien, pour son soutien, ses encouragements et ce magnifique élan de patriotisme ».

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche