. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

UPR : Voilà pourquoi Aziz vient de corrompre l’article 27 de notre constitution

Dimanche 4 Mars 2018 - 12:41

Aziz s’est rendu en chef d'état aux journées de concertations de l’UPR pour redynamiser le parti. Il n’a pas fait que ça, il a pris le micro pour fustiger l’opposition et demander à l’audience de soutenir ce parti pour le renforcer or le chef de l’état est censé être au-dessus des partis, il est le gardien de la constitution, incarne l’état et préside de conseil supérieur de la magistrature : il ne peut être à la fois juge et partie.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=58&v=JRAtnTwQ9X4
 
La constitution mauritanienne en vigueur est une chinoiserie copiée à 99% sur la constitution française de la 5ème république avant les révisions françaises de 2008. Ainsi 41 articles de la constitution mauritanienne sont copiés mot pour mot même si pour accompagner ce pillage, les ingrats pères fondateurs de 1991 de cette constitution arrivage en ont sorti le français comme deuxième langue de travail. On leur doit cette schizophrénie entre une constitution bancale et la réalité administrative toujours en vigueur car le français est indispensable comme l’arabe vu que l’état mauritanien est le fruit de cette collaboration au sens technique du terme pacificateur. 
 
En matière d’usage, on peut donc prendre l’exemple de la France : Macron démissionne d’En Marche devenu la République en Marche avant de prendre ses fonctions. Nul ne peut l’imaginer aller faire aujourd’hui chez le parti de la majorité ce qu’Aziz vient de faire.  Seul le PM peut cela.
 
Ceux qui ont de nouveau bricolé notre constitution, vous diront que la constitution mauritanienne permet cela car « Article 27 (nouveau) : Le mandat de Président de la République est incompatible avec l'exercice de toute fonction publique ou privée et avec l'appartenance aux instances dirigeantes d'un parti politique. »
 
 En effet Aziz ne fait pas partie officiellement de ces instances tant qu’il ne débarque pas à l’UPR pour le soutenir car alors tout change. Quel peut être le statut d’un chef d’état qui vient rendre visite à son parti pour le soutenir en critiquant l’opposition ? En matière de pouvoir sur ce parti, peut-on dire que le président présent est un simple adhérant ? Il n’est pas membre des instances dirigeantes, il est à un niveau plus haut car il est à leur tête. De là que ce déplacement est contraire à l'esprit de l’article 27.
 
De toute façon il y a d'autres aberrations comme l’article 38 que rien ne modère. Ainsi le conseil constitutionnel n’a pas son mot à dire à propos de l’usage de cet article 38,
 
comme le fait que la constitution de la république islamique de Mauritanie ne mentionne nulle part ni le mot coran, ni la sunna, ni le prophète psl ni même le rite malikite, 
 
 
comme elle ne mentionne plus le français comme deuxième langue de travail contrairement à la  réalité administrative.
 
Cette constitution est une chinoiserie. Le symbole d’un état aux mains d’imposteurs et de cuistres presque à tous les niveaux sinon comment expliquer tant de lacunes ? Même le professeur Lo Gourmo n’y a vu que du feu lui qui en 2006 faisait campagne pour l’article 38 ! « Ce jour-là à l’université, le professeur a dit quelque chose qui ruine aujourd’hui toutes ses positions face à la révision constitutionnelle.  Non seulement il estime qu’il est contre la limitation des mandats mais en plus il estime que le peuple étant souverain, il est impossible de sacraliser ces dispositions car en la matière il n’y a pas de supra-légalité… »
 
 
En France le chef de l'état ne préside plus le conseil supérieur de la magistrature, en France une réforme en 2008 permet désormais au conseil constitutionnel d’encadrer l’usage d’un article 11, équivalent light de notre article 38 algérien. Il est temps que nos juristes mettent à jour leur copier-coller pour éviter à notre chinoiserie l’éternelle faiblesse structurelle à cause du niveau faible de nos constitutionnalistes…


VLANE

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche

Pendant ce temps...