. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Circulation urbaine à Nouakchott : Une benne transportant des rochers se renverse, un drame évité de justesse près du cimetière du PK7

Lundi 19 Février 2018 - 21:31

Ce lundi matin, vers 7H45 mn, une penne transportant des rochers  en direction de Ryad s’est renversé à la hauteur de la station  Pétrodis,  située près du carrefour du  cimetière du PK7. Plus de peur que de mal à cette heure de pointe de la matinée. Dieu merci, ni  les trois passagers, ni les nombreux petits véhicules  se rendant surtout  au centre-ville n’ont été touchés par la dégringolade des rochers qui ont obstrué la route allant  dans le sens inverse.

Interrogé par le reporter du Calame, l’un des  trois occupants de la cabine du camion rassure les nombreux automobilistes et  curieux qui avaient accouru sur les lieux en ces termes : Dieu merci, pas de mort, pas de blessés. Pendant ce temps,  l’un  d’entre eux  tentait de sortir de la cabine  en jetant dehors,  les chaussures et  quelques habits restés dans  la cabine. Et l’autre compagnon d’infortune   explique  la cause de l’accident par le fait que  le chauffeur  cherchait à éviter une  petite voiture qui avait brusquement freiné devant  lui, et pour éviter de l’écraser, il manœuvre à  gauche et  monte sur le trottoir, ce qui  fit basculer la charge du côté opposé. La charge de rochers s’étale sur la piste.

Cet accident vient remettre sur le tapis les risques que font courir les gros camions  sur la circulation urbaine  à Nouakchott, particulièrement sur les grands axes. Ces gros camions, en provenance  du port  et du Warf, donc  très chargés   ne ménagent pas les petites voitures et leurs passagers ; ils occupent toute la piste et feignent de ne pas entendre les  Klaxons et autres interpellations des  autres conducteurs. Ils occasionnent, par endroits d’inextricables embouteillages, souvent devant les agents chargés de la sécurité publique (GGSR). C’est un comportement inadmissible et préjudiciable à la sécurité des citoyens.

Il est légitime de se demander  pourquoi l’état qui avait pris, il y a quelque  temps  des mesures interdisant  la circulation de ces gros engins  dans la capitale et  pendant des heures de pointe ( 7H à 9 h)  et ( de 14h  à  16h ) a fait brusquement  machine  arrière. Parce que ces gros  camions de transport de marchandises  appartiennent aux hommes d’affaires  et à certains proches du pouvoir ? La rapidité avec laquelle la mesure a été vite enterrée  accrédite cette thèse.

Pourtant la mesure est salvatrice pour ceux  qui connaissent le massacre que ces gros camions commettent sur nos grands axes, notamment la route de Boutilimit et celle de Rosso.

 Profitant de la l’étroitesse  et  de la dégradation de la route, ces  dragons  du désert  s’imposent en maîtres sur le goudron et occasionnent des drames  que la gendarmerie ne cesse d’égrener. Le gouvernement mauritanien se doit de revenir sur cette loi pour préserver la vie et la quiétude de ses citoyens. L’accident de ce matin, Dieu merci,  aurait pu occasionner des drames sur de nombreux passagers sortis très tôt pour se rendre,  qui  au travail, qui à l’école,  qui  la recherche du pain quotidien.

source lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 4 Novembre 2021 - 09:57 Faits divers

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche