. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Villégiature du président à Nouadhibou : Le dessous des cartes!

Lundi 6 Août 2018 - 14:56

Le week-end dernier, l’image du président Mohamed Abdelaziz, en villégiature dans notre capitale économique tournait en boucle sur les réseaux sociaux.

Humblement habillé –tenu de sport- le président Aziz tentait, une fois de plus, de donner une autre image de lui que celle véhiculée par ses adversaires politiques.

Assis sur la berge d’une plage des cabanons (la Baie de l’Etoile), sur une chaise en plastique, le président donnait l’impression de vouloir profiter du climat et de la beauté de l’océan, pour déstresser à la veille d’un choix cornélien pour lui. Sur l’image, le président souriant pose avec des enfants poussés par la curiosité de cette présence insolite.

La communication de ses apôtres a saisi l’occasion pour présenter sous son meilleur jour le président de la République dans son humilité presque «attachante».

Mais difficile pour le président de se départir de la cape dont le couvre si bien ses adversaires politiques toujours alertes à scruter les moindres faits et gestes de Son Excellence !

En fait, même si le président voyageait aux frais de la princesse –et avec sa famille-, ses activités extra-villégiature n’étaient pas passées sous silence.

En Effet, le président Mohamed Ould Abdelaziz aurait également mis à profit son court séjour «stéphanois » pour s’acheter 2000m2 auprès d’un armateur de la place s’accaparant même d’une aire de 5000m2 attenante qui serait une place publique. Le domaine serait situé aux alentours de la célébrissime maison de Limam Ould Ouleida. Le président Mohamed Ould Abdelaziz aurait également tenté d’agrandir son nouveau domaine en achetant 1000m2 auprès d’un mitoyen pour porter la superficie de ses acquisitions à 8000m2. Le propriétaire des 1000m2 snifant l’affaire de sa vie aurait demandé au président la coquette comme de 270 millions. Mais c’était mal connaitre le président de tous les mauritaniens qui aurait donc opposé son niet espérant probablement convaincre le vendeur de revendre moins cher son terrain la prochaine fois.

Le président Aziz qui traîne avec lui une réputation d’un homme près de ses sous aurait laissé le temps venir à bout du vendeur. Mais ce n’est pas tout car le président aurait aussi mis la main  sur un grand terrain attenant à la plage pour construire un cabanon…probablement pour sa retraite. Un homme d’affaires de la place aurait été chargé de construire le cabanon présidentiel.
Pour les mauvaises langues, la villégiature présidentielle du 27 juillet au 6 août 2018 ne servait qu’à camoufler l’objet premier de la visite présidentielle : acquérir un important domaine foncier dans la zone franche.

source mauriweb.info

chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g




Rubriques à la une

Recherche