. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Sports…Sports…

Jeudi 27 Janvier 2022 - 12:31

CAN-Cameroun 2021 : Les Mourabitounes terminent sur une troisième défaite
 

Les Mourabitounes n’ont pas réussi à finir en beauté la phase finale de la CAN Cameroun 2021.Ils ont enregistré un troisième revers en autant de sorties. Jeudi, les Mourabitounes se sont à nouveau inclinés, 0-2, face au Mali pour le compte de leur dernier match de la compétition et finissent lanterne rouge. Cueillis à froid, les Mourabitounes n’ont jamais pu revenir dans la partie.

Trois matchs, trois défaites, zéro point, zéro but, tel est le bilan  catastrophique des Mourabitounes à la Coupe d’Afrique des Nations 2021 où ils font moins bien que l’édition précédente, la première de leur histoire en 2019 où ils avaient réussi à obtenir deux matchs nuls en trois matchs de poule. Pour leur dernière sortie à cette 33èmeédition de la CAN, la deuxième de leur histoire, « l’objectif était de gagner »,souligne leur entraîneur Didier Da Rosa, après leurs deux premières défaites contre la Gambie (0-1) et contre la Tunisie (0-4).

Mais l’équipe mauritanienne n’a jamais paru avoir les moyens de contester la domination malienne, évidente dès les premières minutes de la rencontre. C’est donc une première période largement à l’avantage du Mali qui démarre la rencontre pied au plancher, en concrétisant sa première véritable occasion dès la 2èmeminute. Le capitaine Hamari Traoré déborde puis centre à ras de terre, le ballon dévié par un attaquant arrive dans la surface de réparation mauritanienne où Massadio Haidara n’éprouve aucun mal à pousser le cuir hors de portée du gardien des Mourabitounes Diop Babacar. Si la mainmise malienne se poursuit avec un jeu plus incisif, aucun but ne sera marqué dans cette première période.
 

Dès l’engagement de la deuxième période, le Mali réussit à remonter la balle dans le camp mauritanien. En slalom dans la surface réparation, Moussa Doumbia est fauché par le défenseur Aly Abeïd. Penalty transformé à la 49èmeminute par Ibrahima Koné signant ainsi son troisième penalty depuis le début du tournoi. Si les Aigles ont eu d’autres opportunités, ils n’ont pas réussi à les concrétiser mais l’addition est lourde pour l’équipe mauritanienne éliminée de la compétition sans avoir marqué le moindre de but. Lors de l’édition 2019 en Égypte, ils en avaient mis deux. L’un contre la Tunisie (1-1), l’autre contre le Mali (1-4 à Suez).

 

Adama Ba prend sa retraite internationale
 

L’international mauritanien Adama Ba met fin à sa carrière internationale à l’âge de 29 ans. Sur sa page Facebook, quelques heures après le troisième revers des Mourabitounes  face au Mali( 0-2)en Coupe d’Afrique des Nations que le milieu offensif a en fait l’annonce jeudi : « C’est avec le cœur lourd que je vous annonce ma retraite internationale. Je remercie ma famille, mes proches et les personnes qui m’ont toujours soutenu depuis le début. Ce fut un grand honneur pour  moi de défendre les couleurs de mon pays pendant presque neuf ans. Je remercie les joueurs pour le respect qu’ils m’ont accordé pendant toutes ses années et souhaite le meilleur pour mon cher pays », a déclaré le milieu offensif qui compte 47 sélections (6 buts) avec les Mourabitounes. De nombreux supporters, des sportifs et de simples anonymes ont rendu hommage à l'ailier de RS Berkane saluant son investissement en sélection nationale et lui souhaitant une belle suite de sa carrière en club.
 

 L’un des principaux acteurs du renouveau du football mauritanien a donc décidé de tourner la page, non sans amertume et regret. Il juge, Dans une interview accordée à une radio internationale, il juge négatif le bilan des Mourabitounes… « Oui, bien sûr. On était venu au Cameroun pour faire quelque chose. Malheureusement, on est tous passés à côté. Maintenant, il va falloir assumer et l’équipe devoir se projeter. Pour le reste, c’est mon dernier match avec l’équipe nationale. J’ai passé huit bonnes années avec elle. Je remercie les jeunes qui m’ont accordé beaucoup de respect ».
 

Mais pourquoi partir à seulement 28 ans ?« Ces derniers mois, je n’ai pas senti la chose », s’en explique-t-il,«  et quand je ne sens pas les choses, je préfère partir avec le respect, c’est toujours mieux. J’ai été ainsi éduqué et j’ai respecté tout le monde jusqu’ici. Je préfère partir tout simplement parce que c’est le moment pour moi ».Forcément déçu, l’ailier impute la responsabilité de ce débâcle à un problème d’homogénéité. « La dernière CAN, on avait fait des choses bien et marqué deux points. Là, il y a un nouveau groupe, énormément de nouveaux joueurs, et c’est donc très difficile de trouver des automatismes. Les joueurs actuels, on n’a presque jamais joué ensemble, c’est un nouveau groupe et difficile de faire la transition. Ce sont des choses qui arrivent et, aujourd’hui, on peut s’en mordre les doigts ».
 

Et de se dire, à l’image de ses coéquipiers, « déçus, abattus. Cette CAN, je l’ai vraiment en travers de la gorge, parce que franchement, on aurait pu faire quelque chose. Maintenant, je vais rentrer dans mon club et souhaiter le meilleur à l’équipe nationale. C’est mon pays, c’est un pays que j’aime, je me suis toujours donné à 100%. On avait suscité quelque chose d’extraordinaire depuis 2013. Avant, il n’y avait rien du tout. On est venu avec une nouvelle génération et le coach Martins que je tiens à remercier. Aujourd’hui, c’est la fin d’un cycle, je préfère dire au revoir, la tête haute ».

 

Didier Gomes Da Rosa, sélectionneur des Mourabitounes : « Tirer de bons enseignements de cette CAN »
 

C’est sans leur sélectionneur que les Mourabitounes sont rentrés samedi soir à Nouakchott après leur piètre prestation à la CAN 2021.Le technicien français et les expatriés n’ont pas fait le déplacement mais Didier Gomes Da Rosa s’était déjà exprimé lors de la conférence de presse d’après match. « Il y a un bilan général à dresser sur notre parcours en cette CAN », affirmait-il, « pour l’instant, je parlerai que du match de ce soir. On avait à cœur de montrer plus de courage et de bravoure, de se battre un peu plus. On perd un match face à une très grande équipe du Mali impressionnante, bien en place au niveau technique, sûrement l’un des grands favoris de la compétition. On avait vraiment à cœur de montrer un nouveau visage que celui contre la Tunisie, je crois qu-on l’a fait, en plusieurs domaines, même si l’on peut une nouvelle fois regretter notre entame de match et de deuxième mi-temps. Prendre deux buts si rapidement sur ces deux mi-temps, je crois qu’il faudra mettre à l’avenir un accent là-dessus ».
 

Quant au positif retenu lors du match face au Mali, Da Rosa indique qu’« avec l’objectif d’aller les chercher, c’était très difficile mais, dans les intentions, j’ai vu des joueurs plutôt entreprenants, même s’il est vrai qu’en première mi-temps, sur le côté gauche, on a beaucoup souffert avec le jeu des deux Traoré. Ils nous ont causé beaucoup de soucis. J’ai demandé à mon milieu de terrain d’aller prendre Bissouma au marquage, parce que c’est le maître à jouer de cette équipe, mais cela n’a pas empêché la domination. Aujourd’hui, il y a de la tristesse d’abord mais aussi de la satisfaction, parce qu’on a pu voir un autre visage, d’autres attitudes […] ».

Évoquant  les leçons tirées au Cameroun, le technicien français parle de « l’expérience à tous les niveaux, je suis persuadé que la Mauritanie sera régulièrement présente dans les prochaines CAN.J’ai la certitude que cette CAN nous servira à bien évidemment avancer, à faire peut-être les choses différemment. Pour les joueurs, c’est une expérience formidable, je suis sûr que ça leur a permis de progresser, de toucher le très haut niveau comme on l’a vu ce soir ».
 

Par rapport à la prochaine Coupe d’Afrique et au temps de digérer cette élimination, « la Mauritanie est déjà dans le projet de ces qualifications », déclare le sélectionneur,« c’est une évidence. C’est une fédération très dynamique qui essaye d’anticiper les choses au maximum, elle est donc bien évidemment déjà dans le projet. Il faudra aussi tirer de bons enseignements de cette CAN, c’est essentiel pour continuer à aller de l’avant ».

 

Transfert : Alassane Diop s’engage avec Al Nasr (Oman)
 

Alassane Diop (25 ans) quitte Isa Town FC (Bahreïn) et rejoint Al Nasr Salalah (1èredivision Oman). Le milieu défensif international recalé pour la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021 a communiqué, le mardi 18 Janvier, sur sa page Facebook son transfert. « Je suis très heureux et fier de vous annoncer ma signature avec Al Nasr », s’est-il extasié,« un club prestigieux avec un très bon palmarès, je suis impatient de relever ce nouveau défi ». Et l’ancien sociétaire du FC Nouadhibou de remercier son ancienne formation : « Merci au club d’Isa Town avec qui j’ai passé une période merveilleuse, Merci aux joueurs, staff, dirigeants et supporteurs pour ces souvenirs incroyables ! ». Alassane Diop qui avait pris part à la récente Coupe arabe FIFA2021 a évolué au FK Liepaja II(Lettonie), Hajer Club (Arabie Saoudite), Al-Shamal SC (Qatar),Zakho SC(Irak) et Al-Orouba SC (Oman).

 

Report de la mission du CAHB
 

Attendue mercredi prochain à Nouakchott, la délégation  de la Confédération africaine de handball (CAHB) a finalement reporté au 2 Février son arrivée. Dirigée par le général Mamadouba Paye Camara, président de la Fédération guinéenne de handball et par ailleurs président de la zone 2, cette mission vient s’enquérir du contentieux qui oppose depuis deux ans et demi le président de la Fédération mauritanienne de handball (FMHB), Nagi ould Ichiddou, à neuf membres de son comité directeur. Le programme des rencontres qui se prolongeront jusqu’au 4 Février reste maintenu. Lecalame

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Mai 2022 - 09:49 Sports

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche