. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Sénégal – Mauritanie: l’entrée en production du champ gazier transfrontalier Grand Tortue/Ahmeyin projetée en 2021

Mardi 13 Février 2018 - 11:26

Sénégal – Mauritanie: l’entrée en production du champ gazier transfrontalier Grand Tortue/Ahmeyin projetée en 2021

L’américain Kosmos Energy et le britannique BP saluent l’Accord de coopération intergouvernemental (ACI) conclu entre les deux pays le 09 février dernier, qui devrait leur permettre d’aboutir à une décision finale d’investissement d’ici à la fin d’année 2018

 

La compagnie pétrogazière américaine Kosmos Energy, qui opère sur le champ gazier Grand Tortue/Ahmeyin avec le britannique BP à la faveur d’un accord conclu en décembre 2016, a salué le 12 février, dans un communiqué, l’entente trouvée entre le Sénégal et la Mauritanie sur ce champ transfrontalier situé dans l’océan Atlantique, à la frontière maritime entre les deux pays.

Grâce à cet accord, l’opérateur indique que les compagnies pétrolières et gazières vont désormais pouvoir travailler sur la conception technique pour une décision finale d’investissement vers la fin 2018; en vue de premières productions de gaz sur ce champ en 2021.

Selon BP, le champ a des réserves estimées à 15 trillions de pieds cubes de gaz (environ 425 milliards de m3 de gaz), ce qui en fait l’un des plus importants d’Afrique de l’Ouest.

Le développement de ce champ connait des perspectives positives à la suite d’un accord de coopération intergouvernemental (ACI)  conclu entre le Sénégal et la Mauritanie la semaine dernière.

Le ministre du Pétrole et des Energies du Sénégal, Mansour Elimane Kane (photo, à gauche) et le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Mines de la Mauritanie, Mohamed Abdel Fetah (photo, à droite) ont en effet signé, le 09 février 2018, une convention de coopération bilatérale entre les deux pays pour “le développement et l’exploitation conjointe” du champ gazier transfrontalier Grand Tortue/Ahmeyim.

L’accord a été signé au Palais présidentiel de Nouakchott, en présence du président de la République du Sénégal, Macky Sall; et de son homologue de Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz.

L’ACI entre la Mauritanie et le Sénégal prévoit le développement en commun du champ Tortue avec une répartition initiale de 50% – 50% des ressources et des revenus, et un mécanisme de futures réévaluations pour assurer l’équité entre les deux parties en tenant compte de la production réelle et d’autres données techniques.

Le GNL (gaz naturel liquéfié) produit à Grand Tortue sera exporté vers les marchés mondiaux et comblera aussi les besoins de la Mauritanie et du Sénégal, a expliqué la compagnie britannique BP dans un communiqué publié lundi.

Selon le président-directeur général de Kosmos Energy, Andrew G. Inglis, le “concept innovant de GNL près de la côte” (GNL near-shore) qui sera utilisé pour Grand Tortue positionne le champ comme l’un des projets GNL “les moins coûteux du monde”.  

Dakar et Nouakchott se sont par ailleurs donnés jusqu’à fin mars pour régler leur différend pour le partage des ressources halieutiques dans leur espace maritime. Un protocole d’accord entre les deux pays pourrait être signé d’ici à la fin du premier trimestre 2018.

source energie-media.com

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche

Pendant ce temps...