. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Référendum: Les cadres d’Aleg se réunissent

Mardi 18 Avril 2017 - 22:02

Référendum: Les cadres d’Aleg se réunissent

La fédération de l’Union Pour la République du Brakna a convoqué les cadres du département d’Aleg à la fédération des femmes ‘’unies pour la république’’.  Plusieurs cadres de la moughataa centrale ont répondu à l’appel. La chose était très simple : Il s’agit de faire une démonstration de force le 22 avril à l’occasion du meeting populaire que les Alégois vont organiser en faveur du passage des amendements constitutionnels que le gouvernement compte soumettre à travers un référendum dont la date n’a pas encore été précisée. Déjà, avant les militants d’Aleg, ceux de Cheggar se sont rassemblés pour donner le ton d’une grande mobilisation populaire des populations du Brakna en faveur d’un oui massif pour les amendements constitutionnels recalés le 17 mars dernier par trente trois sénateurs de la chambre haute.

Dans cette histoire, les gens du Brakna auraient particulièrement un défi à relever. La direction de leur parti leur aurait explicitement fait comprendre que leur meeting doit constituer une réponse très éloquente à la dernière sortie de sa réserve de l’ancien président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. La présence à la réunion de quasiment tous les cadres de la moughataa signifie que tout sera mis en œuvre pour que le 22 avril prochain des milliers de personnes prennent d'assaut la maison des jeunes d’Aleg où la manifestation sera organisée. Les petites querelles de minarets entre les responsables des tendances locales inter-UPR ne seraient plus ni acceptables ni d’actualité.

Après le coup très dur des sénateurs, le président Mohamed Ould Abdel Aziz serait complètement sorti de ses gonds. Il aurait, selon des sources proches de la majorité, imputé cette déroute, d’une part, aux petites divergences qui existent entre certaines grosses pontes du parti/Etat et au laisser aller ambiant qui y règne, d'autre part. Depuis le rejet inattendu des amendements par le Sénat, Ould Abdel Aziz aurait donné ordre à tous les responsables de ce parti d’enterrer définitivement la hache de guerre puisque la gravité de la situation impose à tous de s’unir pour faire passer sans coup férir les amendements constitutionnels issus du dialogue politique d’octobre/septembre qui seront proposés au cours du référendum.

La rencontre entre l’actuel premier ministre, Ould Hademine et son prédécesseur/rival, Ould Mohamed Lagdaf rentre dans le cadre de cette nouvelle dynamique de resserrement des rangs pour une large victoire à la consultation populaire prochaine. Dans le feu de l’action, Ould Abdel Aziz aurait demandé à ses soutiens de s’organiser au sein de l’Union Pour la République. Aucune autre voie ne serait plus pour le moment acceptée. A la suite de cette instruction, les plus grands rivaux d’hier se sont retrouvés. De véritables alliances contre-nature qui étaient encore inimaginables il ya quelques semaines. Le ministre de l’hydraulique Mohamed Abdallahi Ould Oudaa a reçu dans son bureau les deux députés d’Aleg.

L’ancien consul de la Mauritanie à Djeddah, Sid’Amar Ould Sidna a invité à dîner le député Zeini Ould Ahmed Hadi et le patriarche Ismaël Ould Amar. Pour qui connaît les alliances locales de la moughataa d’Aleg, c’est véritablement un signe des temps. L’heure est plutôt  à colmater les brèches et  à organiser les forces pour ne pas être surpris de nouveau.

Pour cela, le conseiller à la primature Sidamine Ould Ahmed Challa, le fédéral de l’UPR au Brakna, Mohamed Ould Diahloul, le secrétaire général du ministère de la jeunesse et des sports, Mohamed Ould Abdi, le directeur de la tutelle financière, Abass Sow, l’ancienne ministre de la culture, Hindou Mint Ainina, l’ancien maire de Nouakchott, Mohamed Mahmoud Ould Agrabatt, les deux députés d’Aleg et son sénateur, respectivement Zeini Ould Ahmed Hadi, Den Ould El Bar et Soueidatt Ould Boubacar, l’ancien comptable de l’ambassade de la Mauritanie à Dakar, Sidi Ould Yowma et tous les autres cadres de la Moughataa doivent mobiliser leurs bases pour garantir un bon score au niveau de leur département. Mais avant cela, le meeting d’Aleg constituera un bon baromètre qui permettra de juger de la capacité des uns et des autres de pouvoir mobiliser les populations pour l’atteinte de cet objectif.

 

El kory Sneiba   

source lecalame.info

chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Recherche

Pendant ce temps...