. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Pénurie d’eau à Male : les habitants sont « fatigués »

Dimanche 21 Avril 2019 - 11:59

Pénurie d’eau à Male : les habitants sont « fatigués »
Après les localités avoisinantes, c’est au tour de Male, le chef lieu de l’arrondissement, au centre du Brakna, de tirer sur la sonnette d’alarme. D’après les habitants de cette ville, les pénuries d’eau sont un problème récurrent, mais celle qui se produit en ce moment, est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

En effet, depuis 3 jours, aucune goutte d’eau du liquide précieux n’est sortie de la station qui alimente la ville et les villages avoisinants. Une panne au niveau des deux moteurs de la station hydraulique est la cause de cette soif. Témoignages…
"Nous sommes tout le temps confrontés au manque d’eau parce que les travaux sont mal faits. Ici, à Male, l’eau ne coule des robinets que pendant la nuit en période de forte chaleur. On en profite d’ailleurs pour nous ravitailler mais cette fois-ci, nous sommes restés des jours à attendre sans qu’une goutte d’eau ne coule ni de la station, ni des robinets. Maintenant, nos réservoirs sont à plat" raconte un notable de la ville.

"Nous sommes vraiment fatigués d’être tout le temps confronté à ce problème ", déclare M…., femme de ménage.
Aicha, quant à elle, peine à comprendre comment les autorités peuvent priver une population du liquide précieux, 3 jours durant. « Comment peut-on rester sans eau, s’interroge-t-elle. J’habite au village situé à quelques kilomètres de Male on a d’eau que si la pression est bonne et que le réseau d’adduction d’eau est bon.

Âgée d’une soixantaine d’années et accroupie, N….., avec une pointe d’ironie, fait savoir que le projet a été mal fait et que la société qui était chargée des travaux n’a pas été sérieuse. « Peut-être qu’ils se sont trompés de chemin ou qu’ils ne savent pas où se trouve la nappe, mais en tout cas, on en a marre de cette situation », lance-t-elle.
"Heureusement, que le maire , un homme très social qui se soucie de nos problèmes a fait déplacé des camions citernes d’Aleg ce qui a permis aux habitants de se ravitailler en eau", renchérit N…….

C……, mère de famille et habitante d’un village au sud de Male témoigne. « C’est vrai que ce geste aide beaucoup mais pour nous qui habitons à quelques kilomètres, c’est difficile de faire la navette avec des seaux pour nous ravitailler », dit-elle.
Il y ’a quelques mois, les habitants de l’arrondissement avaient confirmé une panne récurrente au niveau de la station et ont demandé à ce que deux techniciens soient en permanence pour le dépannage, mais en vain.

« Nous avons cru que comme le problème a été identifié, une solution allait être trouvée, mais rien », martèle un habitant.
Un responsable du projet avait assuré les habitants que la situation allait revenir à la normal dans les prochaines heures. Plus de trois jours après ces déclarations, la population de Male n’a encore rien remarqué de positif, bien au contraire, révèle Ahmed.
Alors, femmes, hommes, jeunes et vieux continuent à brandir seaux et bidons à la recherche de l’eau, sous un soleil de plomb.
Notre correspondant à Male

source Tawary.com
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche