. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Ouverture d’un atelier régional sur la thématique de restauration des écosystèmes forestiers et pastoraux

Lundi 18 Novembre 2019 - 19:03

Ouverture d’un atelier régional sur la thématique de restauration des écosystèmes forestiers et pastoraux
Les travaux d’un atelier régional sur la restauration des écosystèmes forestiers et pastoraux en Afrique du nord ont débuté lundi à Nouakchott.

Cette rencontre permet aux pays de la région de présenter et d’échanger leurs expériences dans la restauration des écosystèmes forestiers et pastoraux afin de permettre une gestion durable et efficace des ressources naturelles et une intervention concertée de l’ensemble des acteurs concernés visant à améliorer la contribution du secteur forestier à l’économie nationale, aux conditions de vie des populations riveraines et de leurs moyens de substance, à la lutter contre la pauvreté, à atténuation des changements climatiques et à la lutte contre la désertification.

Il est attendu de cet atelier, des résultats permettant de définir les potentialités des écosystèmes forestiers et pastoraux, les méthodes scientifiques et techniques de leur restauration, de leur exploitation et de leur valorisation ainsi que la définition des acquis et des insuffisances du cadre stratégique, juridique, organisationnel et institutionnel actuel en plus de celui de la coopération régionale.

Ouvrant les travaux de cette rencontre, le secrétaire général du ministère de l’Environnement et du développement durable, M. Madi Ould Taleb a indiqué que la dégradation des systèmes écologiques constitue les principaux défis auxquels font face les pays du Maghreb dans le domaine de la protection des ressources naturelles et leur gestion durable.

Il a précisé que la Mauritanie entreprend d’importants efforts de lutte contre la désertification, la dégradation des terres agricoles et des pâturages à travers des mesures politiques, juridiques et institutionnels.

M. Madi Ould Taleb a ajouté que malgré une situation caractérisée par 83 % de sa superficie désertique et son système écologique dégradé par les effets de la sécheresse et la pression humaine, notre pays dispose encore de forêts, de zones humides et de pâturages avant de passer en revue les mesures prises par le département de l’Environnement et du Développement durable pour faire face à la situation.

La représentante de la FAO enMauritanie, Mme Irina Kouplevastkaya Buttoud a remercié le gouvernement mauritanien pour avoir accepté cette importante rencontre maghrébine.

Le représentant de la Fao à Alger, M.Nabih Assaf a précisé, de son côté, que les hausses régulières des températures et l’édification du climat ne manqueront pas d’affecter les écosystèmes naturels et d’aggraver la dégradation des terres et des forets, l’appauvrissement des ressources renouvelables et la régression de la biodiversité si des mesures concertées de riposte, adéquates et durables, ne sont prises.

Notons que cet atelier de 3 jours regroupe une trentaine de participants de la Mauritanie, de l’Algérie, de la Libye, du Maroc et de la Tunisie.

AMI
chezvlane

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche