. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Mauritanie : chaque année 10 milliards d'aliment de bétail partent en feux de brousse

Mardi 7 Novembre 2017 - 14:34

Lancement de la campagne nationale de protection des pâturages contre les feux de brousse 2017-2018


  La campagne nationale de protection des pâturages contre les feux de brousse 2017-2018 a été, officiellement, lancée mardi, à partir de la localité de Tichane, relevant de la commune de Djéol, wilaya du Gorgol.

Au total 7000km de pare -feux seront réalisés dans le cadre de l’opération au niveau des wilayas du Gorgol (928km), du Hodh Echarghi (1476) km, du Hodh El Gharbi (2000km), de l’Assaba (1500km), du Guidimagha (584), du Brakna (134km) et du Trarza (378km).

Supervisant l’évènement, le ministre de l’environnement et du développement durable, M. Amedi Camara, a précisé que la Mauritanie a connu cette année une pluviométrie acceptable par endroit avec une répartition spatiale hétérogène dans toutes les wilayas agro-sylvo-pastorales du pays et que les évaluations réalisées par les services techniques de son département confirment la production d’une quantité importante de pâturage par endroit qui peut satisfaire les besoins du cheptel national pour une partie de cette année .

Au sujet de l’ampleur de destruction des feux de brousse, le ministre a indiqué que les statistiques de son département montrent que le pays enregistre chaque année en moyenne 166 feux de brousse par an, qui ravagent chaque année environ 47900 ha, soit 4790 km2 de pâturages au niveau des sept wilayas agro-sylvo-pastorales du pays.

Il a ajouté que la valeur économique de cette importante superficie détruite est estimée à environ 10 milliards d’Ouguiya en équivalent d’aliment de bétail.

Au sujet des objectifs de la campagne dont le coût évalué à 362 millions d’ouguiya, sur le budget de l’Etat, le ministre a précisé qu’elle vise la diminution de 50% du nombre de feux et de 70% des superficies brûlées par rapport à la moyenne nationale, d’assurer aux éleveurs les pâturages nécessaires en qualité et en quantité, surtout pendant la période de soudure, d’éviter la transhumance frontalière de nos populations et d’assurer leur sécurité et de réduire le recours à l’achat d’aliments de bétail sur le budget de l’Etat pendant la période de soudure.

Le ministre a appelé à la vigilance quant à l’utilisation du feu dans les zones riches en pâturage et surtout en période de grands vents et exhorté les acteurs concernés (les autorités administratives, les élus, les média et la société civile, en particulier celle opérant dans les secteurs de l’élevage et de l’environnement, à redoubler d’efforts pour assurer une large sensibilisation des populations concernées.

La cérémonie de lancement de la campagne s’est déroulée en présence du wali du Gorgol et du hakem de Kaédi.

source AMI
chezvlane

Chroniques VLANE | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | Actualités de l'opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | TRIBUNE LIBRE | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g





Rubriques à la une

Recherche