. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Manche retour LDCA : l’ASAC essuie une lourde défaite contre l’EST

Jeudi 1 Mars 2018 - 10:35

Manche retour LDCA : l’ASAC essuie une lourde défaite contre l’EST

Il n’y a pas eu d’exploit à Radès. L’ASAC Concorde s’est lourdement inclinée, mercredi 21 Février, 5 à 0, face à l’Espérance Sportive de Tunis, en match retour du  tour préliminaire  de la Ligue des champions d'Afrique, à Radès. Les cinq buts espérantistes ont été inscrits  par Anis  Badri (6' et 54' sp), Maher Seghaier à la 72’, grâce à un nouveau penalty, Houcine Rabiî (82') et Fousseiny Coulibaly (84'). Les Bleu et Blanc se sont pourtant procurés quelques situations intéressantes, sans pouvoir les concrétiser, au cours d’une partie totalement dominée par les « Sang et Or » qui se qualifient ainsi en 16ème de finale. À l’aller,un nul(1-1) avait sanctionné la partie.
 

C’est dans un contexte trouble, sur fond de menace de boycott, que l’ASAC Concorde s’est rendue à Tunis. Les responsables de l’ANRTSP n’avaient pas daigné délivrer un passeport à Saydou Amadou Barry. Dans une déclaration  exclusive à RimSport.net, Sy Aladji avait alors menacé de ne pas se rendre en Tunisie, si les responsables de l’état-civil ne consentaient pas à octroyer un passeport à son sociétaire. « Au lieu de nous faciliter la tâche dans cette aventure que nous menons pour rehausser l’image de marque de la Mauritanie, certains s’évertuent », pestait-il, « à mettre des bâtons dans nos roues ».
 

Situation pathétique. Disposant d’une simple carte d’identité, Barry n’arrive pas à disposer d’un passeport, en dépit de multiples et diverses sollicitations. Depuis Mai 2017, c’est un ballet, aussi incessant et infructueux, qu’effectuent tant les dirigeants de l’ASAC Concorde que l’intéressé, au sein du Centre d’accueil des citoyens. Pourtant, le président de la République n’a cessé  d’instruire les responsables de l’Agence Nationale du Registre des Populations et des Titres sécurisés (ANRPTS) à alléger les procédures, tout en restant ferme, bien évidemment, sur les cas probables de fraude, en permettant aux  citoyens à disposer de documents administratifs. Il avait ainsi ordonné  de délivrer passeport à tout citoyen disposant d’une carte d’identité. Visiblement, on passe outre les instructions présidentielles… Sélectivité dans l’application oblige ?
 

Pour rappel, Saïdou Amadou Barry  fait partie de cette génération de jeunes footballeurs parvenus à maturité, grâce à l’encadrement et à l’investissement des dirigeants du club mythique. C’est dire que Saydou est un élément-clé du dispositif de N’Diobo. La saison dernière, il a rentré sept buts et fut impliqué sur de nombreux buts inscrits par ses coéquipiers. A la manche aller, le percutant ailier des Bleu et Blanc avait donné des sueurs froides au Sang et Or de l’Espérance. S’étant offert la première banderille, sur une percée remarquable, Barry avait buté sur une magnifique parade du portier adverse. À signaler que Barry a également raté, pour le même défaut de passeport, le dernier tournoi COTIF, en Espagne, après avoir participé à tous les stages des Mourabitounes juniors. Ça commence vraiment à bien faire…

source lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche